Journal - diary

Hello

Je me pose la question de commencer un journal de bord. Devenir diariste en quelque sorte.
Est ce que certains d’entre vous tienne un journal perso ?
À quelle moment écrivez vous dans la journée ? Est ce que vous le faites tous les jours ?
Qu’est ce que cela vous apporte ?

Et de quoi parlez vous dedans ?

J’en fait un depuis des années. J’écrit souvent lorsque j’en ai besoin mais en général entre une fois par semaine et une fois par mois selon les événements. J’y parle de tout. Je remarques que c’est plutôt par thème et paragraphes avec titres : boulot, famille, événements marquant, tests et progrès en organisation. Pour ça j’utilise de grands cahier A4 en general Clairfontaine à spirale ou relies. J’ai realisé un sommaire au début ce qui me permet de retrouver des informations. J’aime observer mes réactions par rapports a des événements. J’ai ainsi constaté qu’aux vacances scolaires mes clients sont toujours absents et qu’il existe des cycle de travail dans mon business pour faire les affaires. J’ai aussi réorienté mon existence par rapport à certaines réflexions. Hope that’s help

Depuis l’adolescence j’ai toujours éprouvé le besoin d’écrire. Même si j’ai eu une grosse période de vide (où je n’écrivais pas) pendant quelques années ; ce besoin est revenu en force lorsque j’ai appris que j’etais enceinte.

J’ai un carnet où j’écris quand j’en ai envie, parfois chaque jour, parfois au bout de 3 semaines… où je m’adresse à mon enfant, je lui raconte des choses du quotidien, de son évolution, des choses sur notre famille…

J’ai un carnet très perso où j’écris beaucoup de listes ou mes états d’âmes pour me permettre de les reprendre plus tard : des choses motivantes, des souvenirs, des événements à « analyser » …

J’aime le fait de garder une trace de mes pensées et ressentis pour plus tard. :blush: mais ca dépend de chacun :grinning:

2 J'aimes

J’adore vous lire, c’est très inspirant !

Perso j’ai commencé le journaling avec le bouquin « Libérez votre créativité » de Julia Cameron (The Artist’s Way, en VO). Je l’ai tenu quelques années à l’époque, puis j’ai arreté à une période de stabilité.

J’ai recommencé au moment de démarrer ma nouvelle activité mais uniquement au niveau professionnel. Je consigne « façon Cameron » (comme ça me vient, sans chercher à structurer, un peu comme un « flux de conscience ») tous les matins ce qui est en rapport avec mon activité professionnelle. J’ai eu un passage plus personnel l’an dernier suite à un problème personnel, justement, mais une fois réglé c’est redevenu uniquement professionnel.

Ça me montre les tendances, quand je m’y replonge. Comme l’indique Cameron, l’idée n’est jamais d’être relu, même par soi-même, mais il y a une certaine valeur à se relire quand même parfois, à distance ; je ne me relis jamais à moins de 3 mois par exemple ; du coup je repère les « patterns » à régler plus facilement.