Pourquoi avez-vous eu envie/décidé, un jour, de vous organiser ?

La question peut paraître étrange, tant « être organisé » est souvent présenté comme une vertu. Mais j’ai remarqué que souvent, si les gens venait à la méthode pour « faire plus de choses », ceux qui s’y tenaient avaient d’autres raisons. C’est ce qui m’intéresse, ici :slight_smile:
Finalement, qu’est-ce qui vous a poussé, un jour, à agir pour modifier votre organisation ?

Hello,
Pour ma part, c’est la gestion de projet (le modèle de planification naturelle) qui m’a convaincu de l’utilité de la méthode. Le reste a suivi.
Aujourd’hui, les raisons qui font que je me tiens à GTD, ce n’est pas faire plus de choses, mais la tranquillité d’esprit, le fait d’être rassuré.
Rassuré sur le fait que tout est dans le système (j’utilise todoist) au moins sous forme de projet. Donc plus de rumination du type: oulala est ce que j’ai bien pensé à tout, est ce que je n’ai pas oublié qulque chose de méga-important…
Rassuré sur le fait que je peux planifier un projet complexe et en venir à bout.
Rassuré sur le fait que tous les projets, même les plus infimes, avancent en même temps.
Rassuré sue le fait d’être centré sur des projets qui servent une raison d’être a longue échéance. Que je ne fait pas n’importe quoi. Qu’il y a une logique.

En fait GTD pour moi, c’est un surtout outil de réassurance et de sérénité plus que d’organisation…

1 J'aime

Hello, moi je suis venu à GTD car au départ je n’etais pas du tout organisé. Je passais mon temps à chercher mes affaires et ce qui me sauvait c’était mon énergie de chien fou qui a force de courir partout finissait par attraper quelques lièvres :joy: et mon sens des affaires…

Et puis les choses ont soudain changées. J’ai décroché un gros job dans une grosse boite. J’ai connu un stress immense, des journées à rallonge. L’impression de jamais y arriver malgré des résultats que mes patrons qualifiaient « d’exceptionnels » mais aussi beaucoup de plaisir. Et puis comme beaucoup à un moment je me suis fait remercier… Quelle incroyable chance !!! même si au départ je l’ai eu très mauvaise…

J’ai alors réalisé un rêve, il y a 13 ans, créer mon entreprise en transaction en immobilier d’entreprise d investissement (Bureaux, murs de commerce, activité…) et asset management si possible… et la j’ai été noyé par l’information ! trop d’info tue l’info. J’ai eu un besoin de controle de ma vie aussi bien personnelle que pro.

Ma chance à été google. J’ai découvert il y a 13 ans GTD. J’ai compris qu’on pouvait travailler autrement qu’à l’energie. ça tombait bien. J étais plus vieux, plus mature, plus sage peut être :wink:. J’y suis venu pour essayer de gagner du temps. Comme a dit quelqu un. « Lorsque j’ai commence GTD, GTD m’a sauvé. Lorsque je l’ai appliqué scrupuleusement cette méthode à transformée ma vie ».

Bien sur, j’ai encore des lacunes. Il y a plein de trucs que je ne comprends pas mais j’ai appris seul et chaque jour J’apprends encore. Mais god bless David Allen ! :heart: sa méthode est incroyable. Alliée à Omnifocus elle est d’une puissance phénoménale.

Aujourd’hui elle fait partie de ma vie. C’est un peu une partie de moi. Elle me rassure. Les choses sont sous controle. Je ne stresse presque plus. J’en parle avec passion et j’y reste car je ne saurai tout simplement plus travailler sans. Je viens même d’entamer la relecture de la dernière version (j’en suis à la 4 eme) j’ai du lire le livre 10 fois. Je pourrais le relire encore 100 fois. J apprends toujours quelque chose. Je découvre toujours une nouvelle pratique et je colle mes méthodes personnelles à GTD sans jamais m’éloigner des principes de la méthode et j’adore l’expliquer aux autres. !

3 J'aimes

De mon côté, c’est également une histoire de surcharge qui m’a fait m’intéresser aux méthodes d’organisations.

En 2006, on m’a proposé la vice-présidence d’un grand groupe d’écoles d’ingénieurs. Et du jour au lendemain j’ai été confronté à des projets, des budgets, des équipes, etc., qui étaient au delà de ce que j’avais l’habitude de gérer.

Je pensais qu’avec ma capacité de travail et mon expérience de plus de vingt ans j’allais pouvoir faire face mais j’ai bel et bien été obligé de reconnaître que non. Jusqu’au jour où ma directrice de service est venu me voir pour me dire « Jean-Luc, tu ne réponds pas à tes emails », voulant dire par là « tu n’es pas fiable ».

La claque !

Je me pensais sérieux, fiable, organisé, etc. En tous cas, c’est toujours comme ça que je me percevais (et qu’on me percevait).

Force était de reconnaître qu’elle avait raison.

J’ai donc commencé à faire des recherches sur la question de l’efficacité et de l’organisation personnelle. Et c’est là que j’ai notamment trouvé une méthode outre Atlantique qui m’a paru très prometteuse.

Plus je lisais des choses sur cette méthode, plus je la pratiquais, et plus je me rendais compte de sa puissance. Ça a révolutionné tous les aspects ma vie (tant professionnelle que personnelle).

J’ai commencé à partager cette méthode autour de moi. Puis je me suis formé à distance pendant un an avec David Allen Company. Jusqu’au moment où j’ai basculé… pour devenir formateur GTD.

4 J'aimes

Également une histoire de surcharge pour moi, avec le fait que même si je n’étais pas particulièrement organisé au départ, j’ai toujours bien aimé avoir le maximum d’impact en en faisant le moins possible :slight_smile:

J’ai découvert la méthode par le livre, comme beaucoup, à un moment où j’avais accepté deux projets professionnels aux mêmes dates exactement. En rentrant chez moi après avoir dit oui au deuxième projet, j’ai cherché comment pouvoir faire face à ces deux engagements. C’est là qu’une connaissance pro de l’époque m’a tendu le livre et que je l’ai dévoré !

Je me souviens, en le lisant, m’être dit plein de fois au départ « ben oui, évidemment… c’est logique… bien entendu… » et avoir réalisé aussi que… je ne le faisais pas ! Ça m’a un peu vexé et je me suis pris au jeu d’essayer d’appliquer le mieux possible. Comme le livre ne suffisait pas, j’ai profité de ma présence aux USA pour me former avec l’équipe de David Allen Academy (Wayne Pepper, un coach très énergique, fut mon premier contact, puis Michael Dolan et le reste de l’équipe ensuite).

Je me souviens très bien en 2010, de retour d’une formation à San Francisco (« Managing Project & Priorities », l’équivalent du niveau 3 actuel), avoir écrit sur Evernote dans mes « Altitudes » (ancien nom des Horizons) à 5 ans « je suis devenu le représentant de David Allen pour la France ». Grâce à la méthode, 4 ans après, c’était fait ! :slight_smile:

2 J'aimes

Moi c’est à la suite d’une maousse rénovation d’une maison qui avait plus de deux cents ans et c’était il y a un an.
Pour jouer le chef d’orchestre de tous les artisans, amis et mari, j’avais mis en place un gantt de la mort qui tue avec plus de 500 lignes, des chemins critiques du genre "le maçon y peut pas faire ça tant que l’électricien n’a pas tirer ses câbles. Mais, y peut pas les tirer si le plaquiste a pas monté ses rails qui lui-même attend l’intervention du plombier qui lui, ne pourra rien faire si la taupe (comprenez le terrassier) n’a pas posé les gaines dans les tranchées, elles pas encore creusées. Voyez le genre.
A l’époque je venais de quitter Strasbourg pour une vieille bicoque à rénover en Isère et je devais chercher un nouvel emploi dans l’audiovisuel. Que dalle ! La rénovation m’a tuée et m’a pris mes sous, mon temps et surtout mon énergie.
J’ai donc été victime d’une surcharge mentale qui a frisé le burn out. J’aurais pu laisser la conduite du projet à un coordinateur mais il me prenait un prix de dingue et pi, j’avais envie de mener ce projet de vie.
Avec du recul, je déconseille vraiment sous peine de divorce mais je ne regrette rien car j’ai appris plein de trucs. Si j’aimais pas tant faire des films et écrire, je deviendrais coordinateur de travaux !
Mais alors GTD est entré dans ma vie (thanks a lot to Lionel Davoust) et tout s’est arrangé (je résume sinon ça va être long).
Mon mari est resté avec moi et j’espère jusqu’à la fin (l’expérience ça rapproche).
J’ai vu le Dieu Inbox et ses saints et j’ai bu l’eau du puits. Aaaah que ça va mieux maintenant.
J’ai déménagé sur Lyon pour le boulot et j’applique GTD pour tout et partout.
Après un an, j’ai eu l’idée de me replonger dans « S’organiser pour réussir ». Et comme plusieurs d’entre vous, je découvre des trucs nouveaux, un truc de malade. Nan mais la Planification naturelle quoi ! J’avais pas tout capté en fait. Ça fait du bien de se faire rafraîchir le système !

3 J'aimes

@Romain, tu veux dire " l’équivalent du niveau 2 actuel" ?

En fait cette formation était un mix entre les actuels niveau 2 et 3. On y abordait le système réticulaire, la méthode de planification naturelle et les horizons 3 a 5 (d’où le fait que je travaille sur les miens au retour).

Bonjour

De mon côté je me sens un peu loin de vous tous :smile:

Je suis depuis la fin de mes études dans un petit cabinet avec une dizaine de personnes, je n’ai (pour le moment) pas de très grand projet (quoi que).

Ce qui m’a fait prendre goût à GTD c’est un accident de voiture. J’en suis ressorti avec un traumatisme cranien sévère et tout les problèmes cognitifs liés (mémoire, planification…)

Du coup quand j’ai repris mon travail, mon patron m’a prêté son livre GTD. J’ai dévoré le livre et lu la plupart des choses facilement accessible sur internet. J’ai testé des dizaines de logiciels windows & android.

Pour moi, cette méthode m’a vraiment aidé à mieux gérer mes problèmes de mémoire et de planification ainsi que de mieux gérer le flux de tâches entrants.

J’ai encore beaucoup à apprendre, la première année a été surtout la mise en place du système et le début des automatismes de capture et de clarification avec todoist.

J’entame ma deuxième année avec une autre application qui me permettra de plus coller à l’esprit GTD et décupler les avantages.

Le plus gros du travail se situe dans la bonne compréhension et la mise en place des horizons ainsi que de bien comprendre comment utiliser GTD de la bonne façon avec les tâches du quotidien hors projet.

5 J'aimes

Bonjour Erwann,

Merci pour ce témoignage.

J’en profite pour dire que plusieurs formateurs GTD autour du monde relatent le fait que cette méthode à aidé de nombreux participants à faire face à leur troubles de l’attention, de mémoire, de concentration, syndrome ADHD, etc.

1 J'aime

Effectivement, c’est quelque chose que je n’ai pas retrouvé dans mes recherches et je trouve ça dommage.

Il y a de réels avantages pour les personnes avec des troubles cognitifs.

@pchaussade je me souviens que tu avais un ami qui avait fait un AVC et dont tu pensais qu’il pourrait utiliser la méthode avec profit, sais-tu s’il s’y est mis ?

Bonjour,

Moi c’est surtout à la naissance de mon 1er enfant que je me suis décidée à chercher des méthodes efficaces pour m’organiser.
J’avais très souvent vu la couverture du livre de David Allen en magasin, sur internet, sans jamais y prêter attention particulièrement…

Devoir gérer plusieurs projets au travail (des très très petits et des très très grands) + ne pas perdre toute sa tête avec un petit enfant et les différentes informations, tous les rendez-vous, etc… ont fait que la méthode GTD a été comme une évidence pour moi :yellow_heart:

Je cherche maintenant à me perfectionner pour toujours mieux appliquer la méthode :slight_smile:

1 J'aime

Plus j’y pense, plus je me dis qu’en fait, c’est pour en faire plus !

Bonjour Romain, effectivement je suis convaincu que la méthode GTD pourrait être utilisée dans un cadre thérapeutique pour des personnes qui ont perdu leurs repères en matière de gestion du temps. Un avc peut provoquer des troubles tels que la personne ne sait plus si elle a démarré une tâche depuis 10mn ou 1 heure !
En réponse à ta question, j’ai offert le livre à cet ami. J’ai essayé de le soutenir avec cette méthode mais il faudrait être au contact régulièrement.
Bref, le coacher …

Bonjour à tous,

Pour ma part, je suis au début du processus, puisque la méthode n’a pas encore été mise en place.
J’ai bloqué 2 jours la semaine prochaine pour effectuer ma collecte!
J’attends énormément de cette méthode.
Pour quoi ai je décider de m’organiser? 2 petites filles en bas âge et un cabinet à faire tourner ont eu raison de mon organisation imparfaite.
Depuis toujours, j’ai eu tendance à me reposer sur mon cerveau et mes to-do list mentales, mais cette « méthode » a ses limites.

Je suis donc partie à la recherche d’une méthode rigoureuse et surtout empirique pour être organisée, à la maison, au travail, mais également dans un aspect de ma vie que je néglige depuis très longtemps: mes projets de vie personnels.
Je suis intimement convaincue que l’organisation est la clé pour devenir plus productive tout en gagnant en sérénité…

La volonté d’avoir du temps pour autre chose que mon travail m’a poussé à prendre la décision de m’organiser.

2 J'aimes

Bonjour Déborah et bienvenue :pray:
Bravo pour la démarche et bon courage pour la collecte. Tiens nous informés.
Martine

1 J'aime

Merci pour l’accueil, je ne manquerai pas de faire part de ma progression dans la mise en place du système qui me parait simple et compliqué à la fois

Je n’ai jamais vraiment pris le temps de répondre à cette question.
7 mois après me voici.

Ma petite histoire avec la méthode c’est que je me suis retrouvé confronté à un projet long et stressant au travail.

A l’issue de ce projet, je me suis mis à remettre en question tout un tas de chose.
Mon organisation faisait partie de ces choses. Le sigle GTD m’est revenu à l’esprit à ce moment là. Je n’étais jamais vraiment allé voir ce que ces 3 lettres pouvaient cacher.
Je me souvenais juste que c’était une méthode d’organisation.
Quoi de mieux quand on ne sait pas par où commencer que se tourner vers une solution clé en main ?!

J’ai tapé GTD sur Google, j’ai vu que c’était un livre. Je l’ai acheté sans me poser de question. Ce que je lisais me paraissait logique. Je ne voyais pas dans quelle mesure la méthode pouvait ne pas fonctionner tant chaque élément faisait sens.

La promesse que m’a d’abord inspiré la méthode c’est que je pourrai faire plus de choses. Le concept de contextes a été le premier à me souffler. C’est d’ailleurs ce que j’ai essayé de faire au début en même temps que je lisais le livre. Faire tout et n’importe quoi quelque soit la nature de l’opportunité. C’était un peu une manière de tester ce nouveau joujou !

Et je suis arrivé au chapitre sur les 6 horizons d’attention. Cette composante de la solution m’a ouvert une nouvelle perspective. C’est ça qui m’a fait resté dans la méthode.

Ce projet qui m’avait mené à la méthode ,m’avait laissé une forte sensation de non alignement que le travail sur mes horizons pourrait m’aider à solutionner.

2 J'aimes

La première raison était mon manque d’organisation au travail. Je gérais mon travail en me basant sur mes notes de la dernière réunion d’équipe hebdomadaire.

Donc il fallait à la fin de chaque action que je trouve la prochaine plus pertinente à effectuer. Et donc que je revienne quelques pages en arrière dans mon cahier, que je retrouve la bonne page, que je redéfinisse le projet suivant à attaquer en fonction de l’évolution des priorités. C’était pas pratique.

Puis j’ai amélioré un peu le système en faisant un point tous les matins, et en re-listant proprement les projets en cours sur une nouvelle page.

Puis j’ai trouvé que je perdais trop de temps tous les matins à recopier la liste à nouveau.
J’ai donc commencé à noter chaque projet ou tâche à faire sur un post-it unique que je collais sur mes écrans.
Je trouvais ça insuffisant, bancal, moche.

J’ai cherché sur internet comment améliorer ma productivité/organisation et je suis tombé assez vite sur GTD et j’en suis tombé amoureux.

Voilà pourquoi j’ai décidé un jour de m’organiser. C’était il y a un peu plus d’un an.

Dès que j’ai connu GTD, je suis très vite passé sur un logiciel parce que je suis pas fan du papier.
Si mon écriture est pas nickel, si je rature, s’il y a des fautes dans mes listes ça me dérange alors qu’avec l’outil informatique mon système est toujours propre, y a pas de ratures, je peux corriger les fautes, faire des sous-tâches, bouger les items pour les réorganiser pendant la clarification … Puis je voulais y avoir accès de n’importe où et n’importe quand, sans avoir à porter plus d’affaires que mes clefs et mon téléphone. Je retrouve donc mon système sur ToDoIst absolument partout et j’en suis fan !

Puis cette méthode a eu des effets secondaires inattendus. Je cherchais initialement surtout une solution pour mon organisation au travail. Et aussi une solution à ma mémoire de poisson rouge qui me pénalisait dans mon travail et qui me stressait parce que j’avais toujours peur d’oublier quelque chose.

Aujourd’hui, grâce à GTD, je suis plus :

  • serein : parce que je ne peux RIEN oublier, tout est dans le système. J’ai aussi appris dans mes recherches que le multitasking était un mythe et que par conséquent la meilleure façon d’avancer était de focuser et d’abattre les tâches une à une.
  • productif : je peux choisir la prochaine action la plus importante à réaliser selon moi à tout moment et selon le contexte dans lequel je suis et le temps dont je dispose. Puis le fait de définir une prochaine action, claire, je procrastine beaucoup beaucoup moins pour la réaliser parce que je sais où je vais et comment j’y vais sans avoir à me poser de questions. Et je sais que je vais très vite pouvoir cocher cette action. Et donc m’envoyer une petite dose de dopamine, l’équivalent du petit « yesss ! » lorsqu’on fait un panier avec la boulette de papier dans la corbeille (cf podcast : j’ai lu ton mail !).
  • entreprenant : j’ai très vite pris plus d’initiatives dans ma vie perso pour reprendre le contrôle (moins de jeux vidéos et de glandage, plus d’auto-formation, plus de recherches et d’actions pour trouver un boulot qui me plaît, …).

Merci à David Allen et à tous ceux qui traduisent, vulgarisent et popularisent cette méthode.
Ça a changé ma vie.
Ça devrait être enseigné à l’école ! Ça me rend fou que ça ne le soit pas ! (en même temps on n’y apprend même pas comment apprendre et comment le cerveau fonctionne … Pardon je m’égare).

Sinon j’ai pas mis GTD en place en un seul coup. J’ai dû corriger mes contextes initiaux qui séparaient le pro et le perso parce que les contextes ordinateur, téléphone, maison, … sont bien meilleurs pour moi et rendent ma clarification et mon passage à l’action plus simple. Et je commence à implémenter les horizons que je trouvais un peu trop mystiques au départ mais je me rends compte aujourd’hui qu’ils vont m’aider à faire les bons choix de projets futurs et refuser ceux qui ne me rapprochent pas de mon H5.

Voilà où j’en suis dans mon aventure GTD !

Et merci beaucoup à vous pour vos échanges sur le forum, j’ai pu y trouver des conseils pour m’améliorer ! Bonne continuation dans vos projets !

Quelques citations qui m’ont guidé :

  • « Faire plusieurs choses en même temps, c’est juste l’opportunité de merder plus d’une chose à la fois » Steve Uzzell
  • « La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. » Saint Antoine d’Exupery
  • « Quand vous êtes face à un problème, nul besoin d’en faire une montagne de douleur : Soit il y a une solution et vous finirez bien par la trouver. Soit il n’y a aucune solution et dans ce cas rien ne sert de vous torturer. » Dalaï Lama
  • « C’est parce qu’on s’imagine tous les pas qu’on devra faire qu’on se décourage, alors qu’il s’agit de les aligner un à un. » Marcel Jouhandeau
4 J'aimes