Retour aux fondamentaux / Organisation des informations dans les projets GTD

Je voudrais rebondir sur un sujet qu’on a un peu évoqué qui est le contenu des informations d’un projet numérique. Gérer un projet peut s’avérer complexe.

Dans GTD pour reprendre les mots de @Julian
les projets sont une « liste des résultats que tu dois atteindre dans les 12 prochains mois et qui nécessitent plus d’une action » puis nous avons la prochaine action.

Vous trouverez ci après mon organisation actuelle. Si je vous sollicite aujourd’hui, c’est par ce que dans chaque projet j’ai beaucoup d’information. Je me pose des question sur l’efficacité de mon approche j’envisage de mettre tout le non actionable ailleurs

Aussi, je voudrais votre avis et vos conseil pour optimiser mon systeme qui a encore quelques " frictions "

Mes projets :

En pratique chez moi, si je prends un projet standart dans omnifocus

  • Mon projet est formulé en terme de résultat à atteindre,

  • La note " projet " contient les grandes étapes du projet (j’ai essayé de les mettre en taches et sous taches dans le projet mais c’est vite devenu ingérable je ne retrouvais plus mes actions) que je coche au fur et à mesure de leur avancement.

  • J’ai ma prochaine actions

  • Mes actions Smb suivantes (avec un contexte smb) (1)

  • Mes actions terminées (barrées)

  • Mes références projet (lien vers emails dans mon mac) liens vers des grilles d’analyse etc… )

(1) Ces actions #SMB sont des actions que je compte faire plus tard (exemple client X intéressé par cet immeuble, relancer vendeur pour lui rendre compte date de départ (25/2/20) - en date de départ car non impérative - mais à faire à partir de cette date…, Fin des publicité le 15/03/20 (en date d’échéance car elle s’impose à moi)

Je précise que mes projets sont souvent complexe et standardisés. La vente d’un immeuble fonctionne par étapes successives que j’ai definies dans une check list.

Pour faire le trie de tout ça, comme le fait THINGS, j’ai cree des perspectives
Celles ci me montrent

  • Ce qui est vraiment actif (mes projets avec prochaine action active)
  • Ce qui est Futur (actions SMB) donc non actionnables pour le moment
  • Une spécifique qui me montre toutes les actions planifiées par projet.
  • Mes références uniquement et par projet

Bien entendu ma perspective general projet standard me montre l’exhaustivité du projet.

Evidemment losrsque je travaille je n’utilise que ma perspective qui me montre ma prochaine action activable par projet et contexte.

Ce qui me trouble c’est la phase de @Romain [quote=« Romain, post:53, topic:718, full:true »]
De fait la méthode préconise une liste de projets qui ne présente que les projets. Qu’un logiciel permette, lorsqu’on clique sur le projet, d’accéder à toutes les infos qui y sont relatives, est une fonctionnalité pratique, mais c’est tout. On doit pouvoir consulter une liste de projets qui ne propose que les résultats à atteindre pour pouvoir efficacement se diriger sans pollution.
[/quote]

Et moi je met tout, même si je ne vois pas tout à l’instant T grace à mes perspectives…
Je veux bien externaliser mes references ailleurs mais gagnerais je en clarté ? En efficacité ? Et pour ma weekly revieux cela compliquerait il ma révision ?

  • Mon organisation projet, vous semble t’elle cohérente ?
  • Ne devrais je pas externaliser mes reference dans un autre outil exemple Evernote
  • Quand à mes prochaines actions éventuelles ou futures, est ce cohérent de les garder dans mon projet ?
  • Et vous comment avez vous organisé vos projets ?

Bon week end

Bonjour @francois

dans une configuration des plus basiques, DA recommande d’avoir les composantes :

  • des listes de prochaines actions … organisées par contextes

  • des listes de projets … formulés en résultats à atteindre

  • un système pour ses documents d’accompagnement projet … qui incluent le plan du projet, ses futures actions si connues et les autres références projets

  • un système de gestion des références générales … pour le non actionnable non relatif aux projets.

  • une liste 1 jour peut être … pour les projets et actions qu’on ne souhaite pas encore lancer.

De fait, si je lisais ce conseil de façon tout à fait naïve, ma compréhension est qu’il faut une liste ou un système pour gérer chacune de ces composantes.

Le fait qu’il puisse y avoir des liens entre chacune des composantes n’induit pas qu’il faille les mixer même si rien de l’interdit, ni qu’un seul outil puisse suffire même si ça peut paraître plus pratique.

Je peux exécuter des actions sans avoir ma liste de projets sous les yeux ni me préoccuper des futures actions du projet associé.

Je peux regarder les résultats que j’ai à atteindre sans me soucier des prochaines actions liées, simplement pour faire un point sur les engagements que j’ai pris par exemple.

Les futures actions dans mon support d’accompagnement projet ne m’importeront que lorsque j’aurais exécuté l’action qui la précède (ma prochaine action).

Et mes SMB ne m’intéressent pas sur le moment car de fait, ce sont des idées pour « un jour ». Si j’ai déjà une idée de l’horizon auquel ce jour se situe, je rentre dans le principe « Tout ce qui a rapport au temps va dans mon calendrier ». Du coup je peux me mettre un rappel dans mon calendrier pour ré-analyser le SMB en question.

Pour moi GTD permet non seulement d’être organisé mais aussi de gérer son attention. Pour maintenir son attention il faut savoir couper les distractions et tout ce que tu gardes visible de ton projet et dont tu n’as pas besoin, aussi utile qu’elle puisse paraître, est une distraction ou une pollution visuelle.

Après si c’est la meilleure façon que tu as trouvé de fonctionner avec ton outil et que tu trouves ça efficace, ne change rien. Concentre toi seulement sur les quelques points de frictions que tu peux rencontrer. Cree un projet pour les résoudre, fais ta MPN pour trouver une idée creative d’en finir avec elles.

Sans omettre que nous sommes limités par les fonctionnalités de l’outil qu’on choisit d’utiliser. Dans mon cas, je trouve que Todoist qui est avant tout un gestionnaire de tâche est un piètre outil pour gérer des références. Ça ne veut pas dire que ce n’est pas possible mais c’est ma perception. J’ai donc adapté mon système en conséquence.

2 J'aimes

Coucou @Julian
Oui c’est ça qui est interessant. On peut très bien imaginer sur papier avoir une seule page par composant et en numérique un seul fichier indépendant par exemple sous task paper, workflow, .txt, .word, .google doc, Excel, bref n’importe quoi qui mette à jour des listes.

Tu soulèves un point crucial chez moi. Le problême d’attention.
J’ai un problême récurrent avec les Databases. Leur organisation m’obligent à mobiliser une tres forte dose d’énergie pour organiser et entretenir le systeme. L’outil OF est super mais il est tres segmenté.

Aujourd’hui j’ai toujours l’impression de ramer encore et encore. C’est lourd et je ne parviens pas à être calme et serein. C’est aussi tres chaotique. A certains moment ça va à d’autre ça bloque…

Lorsque je bossais sur task paper (une page par typologie de liste ça semblait etre plus fluide et rapide)

Je ne pense pas que ce soit lié à GTD, je pense que c’est lié à mon gros volume de travail ainsi qu’à mes choix. Les horizons n’apportent pas grand chose. Hélas. Sauf à me rappeller que mes grandes lignes directrices que je connais déjà.

J’aime les systèmes plus ouverts et plus faciles. Je suis en quête de simplicité de facilité.

Je me pose une question peut etre un peu naïve et théorique.

En imaginant que j’ai ces listes de façon totalement indépendantes (un peu comme j’avais jadis, sur papier (2 classeurs ref, des listes une page par contextes, projets), cette fois ci en numérique :

  • Option 1 plan de projet dans google, référence dans Evernote, projet et actions et smb chacun dans un fichier numérique,

  • Ou Option 2 bien carrément un truc global comme workflow ou the brain…

Obtiendrais je plus de concentration sur les choses et une plus grande fluidité dans mon systeme ?

Est ce que le fait de séparer mon projet de ses composantes intrinsecte (ce qui n’est pas le cas sur Omnifocus mais que je peux cacher…) ne vas pas me faire perdre le fil dudit projet ?

Qu’en penses tu (vous) ? :wink:

@francois je suis un peu perdu, n’avais tu pas trouvé un setup qui t’avait permis de supprimer ces frictions ?

Au sujet des taches liés à un projet dans le même outil, personnellement j’aime bien voir ma progression par projet lors de ma WR. Avec la liste des projets d’un côté et la liste des taches dans un autre outil, je me vois mal faire rapidement le point sur chaque projet.

Après j’imagine que la plupart des outils permettent d’avoir la liste des actions sans forcément voir le projet lié.

Hello @Erwann Tu as raison. Dans Omnifocus mes perspectives me permettent effectivement de nettoyer mes trucs pour ne faire apparaitre qu une partie des choses. C’est simplement que j’ai le sentiment d’une certaine « lourdeur » C’est peut etre lié à l’outil lui meme et au volume des trucs. Paradoxalement lorsque je travaillais sur papier ça allait beaucoup plus vite. Nouvelle info hop / Feuille inbox etc…

Avec OF ou n’importe quel autre systeme j’ai l’impression de jeter des infos au fond d’un puis. Le trie apres est beaucoup plus lourd.

Et j’ai aussi l’impression de ne pas avoir de vision " globale " des sujets d’ou la reprise de mon bujo…

Pour la WR je comprends. C’est vrai que c’est plus simple d’avoir d’un coté sa liste de projet et de l autre ses prochaine actions. D’un autre cote ça perturbe aussi.

Tiens j’ai ton post et celui de @Julian me donne une idee :smiley:

Je vais garder ma structure OF, cacher le volet, supprimer les regroupements par projets dans certaines de mes perspectives et constituer une une liste " simple " grace à mes perspectives.

Cette petit correction dans mon systeme, devrait marcher car pour le coup j’obtiendrai des listes VRAIMENT indépendantes les une des autres, un peu comme sur word ce que j’adore, mais avec la puissance de recherche et d’organisation d’Omnifocus…

Autre avantage cela me permettra de garder mes perspectives d’action (appels, Mac, focus, sprint… ) qui fonctionnent si bien sans nullement modifier mon systeme de base.

Merci à vous deux !

Je ne devrais sans doute pas te proposer ça, @francois, mais as-tu essayé des outils qui « simulent » davantage le papier pour gérer tes listes ? :smiley: Je pense à Airtable (www.airtable.com), qui simule des feuilles Excel mais permet de faire un paquet de trucs très très pointus avec (et donc de présenter des foules d’informations de la manière qui te convient le mieux à partir du moment où les données sont en relation), ou encore Coda (https://coda.io/welcome), davantage orienté « pages ».

Je pense aussi à Momentum (https://momentum.earth/) mais j’ai peur que ce dernier t’égare plus qu’autre chose… ou bien te sauve la vie à jamais :slight_smile:

Si tu étais en face de moi, je ne te conseillerais que Coda… mais c’est un forum alors j’ai parlé des deux autres :slight_smile:

Merci beaucoup @Romain. Airtable je connais… J’ai essayé de gerer ma boite dessus mais je n’accroche pas. J’aime bien les systemes qui ressemblent à du papier (task paper, workflowy, ou meme word ou page… meme text édit. je ne connais pas coda et momentum. Je vais regarder ces deux outils des que j’ai un peu de temps libre. Je le met dans ma liste informatique / Mac :grin:

Nb au moins ca a l’air deux soft obéissant au workflow GTD.

C’était deux sociétés sponsors du GTD Summit… donc j’espère que oui :smiley:

J’ai regardé c’est pas simple
Coda me semble assez minimaliste mais je ne parviens pas a creer un compte et a tester vraiment. J’en suis à la inbox. Par ailleurs cela me semble une sorte de one note en plus puissant peut etre.
Momentum est plus esprit GTD aussi assez minimaliste mais obéissant vraiment au Workflow avec les horizons et prochaine action. Mais l’application est encore en beta. Je la trouve tres minimaliste aussi. Moins interessante que the brain ou workflowy; Mais c’est un test ultra rapide…

Ma nouvelle configuration fonctionne mieux. Le fait de voir sur une seule et simple liste l’ensemble de mes prochaines action sans pollution (exemple toute la liste de mes appels) facilite ma concentration.

J’ai grandement diminué la consultation de chaque contexte qui apparait dans une liste bien séparée.

Enfin, mon idée d’avoir placé mes perpectives d’action dans ma barre du haut (cf mon set up d’Omnifocus) participe à cette facilité d’action et fluidifie mon workflow.

Je continue à penser que souvent, alors qu’on a bcp travaillé sur un truc on a envie d’abandonner pour passer à autre chose. C’est souvent une erreur, une sorte de titillement du destin pour tester notre détermination. :wink:

Donc je reste sur Omnifocus qui est pour moi le moins pire des systèmes…
Certainement pas, celui dont je rêverais,
Mais quand même bien pratique et facile d’utilisation, si bien configuré…

J’ai été confronté à ce type de challenge aussi. C’est lorsque les projets deviennent trop volumineux, complexes et avec des collaborateurs, partenaires, clients, fournisseurs et autres que je dois monter en puissance dans la partie support projet pour une meilleure planification.

J’ai noté avec le temps qu’il me fallait rester super simple dans mon écosystème GTD:

1- Avoir accès à la liste de tous mes projets réellement actifs - tout le reste doit être parqué dans une liste projets non-actifs ou SMB

2- Avoir la vraie prochaine action qui s’aligne sur « le vrai nord » du résultat souhaité pour chaque projet et, puis pouvoir la voir sur ma liste des prochaines actions par contextes sans être polluer par des dizaines de filtres, ou vues qui complexifient plus qu’autre chose

3- Passer avec de l’artillerie plus lourde dans la partie support projets pour la planification.
Je parle de l’utilisation d’applications de gestion de projets du type Microsoft Project, ou un peu plus light comme Smartsheet, modèle Excel Gantt et pleins d’autres dont la fonctionnalité est de flécher le chemin critique, montrer les dépendances, l’état des resources impliquées, les coûts…, rien de tout cela n’est réellement bien fonctionnel dans une application gestionnaire GTD.

Et dernier point, suivant le métier, domaine d’industrie chacun utilise différents outils digitaux qui sont là pour représenter une action physique en pleine exécution ou pour montrer comment la matérialisation physique d’un produit, d’une solution étaient, sont ou seront. Je veux dire par là qu’une force vente aura un CRM (Salesforce.com, Pipedrive…), le back office un ERP (SAP, Oracle…) et la liste est longue. Seulement voilà, maintenant ces applications on quasiment toutes soit un système de rappel, gestionnaire de tâches voir même calendrier. Il est donc facile de s’emmêler les pinceaux entre tout ce petit monde qui représente notre vie numérique d’aujourd’hui. On ne sait plus très bien si l’on se trouve dans la planification du travail ou dans de l’exécution pure (la triple nature du travail, suis-je en train d’effectuer un travail prédéfini, imprévu ou alors de définir mon travail ?)

Tu sais ça va te paraitre peut etre bizarre ou curieux mais le meilleur systeme GTD que j’ai pu voir était un systeme basé sur word. Ultra simple et efficace. Chaque composante du systeme fonctionnait à partir d’un fichier dédié exemple liste des projets actif, liste @Bureau, projet X toujours en word avec ses étapes en général dans un dossier qui comprenait dans un sous dossier les références.

La personne qui s’en servait m’avait expliquée qu’il avait était obligé de faire cela car ça boite lui interdisait les applications en ligne et finalement cela lui convenait bien car ses informations étaient parfaitement séparée ce qui facilitait sa concentration…

Comme quoi la simplicité a toujours du bon…

1 J'aime

Hello @yannick

Tout d’abord merci de revenir aux fondamentaux. Je te met mes réponses dans ton texte.

Tres bonne journée.

[quote=« yannick, post:12, topic:744 »]

J’ai noté avec le temps qu’il me fallait rester super simple dans mon écosystème GTD:

  • Je suis 100% d’accord avec toi. La complexité provoque le chaos. Notre esprit aussi brillant soit il fonctionne avec des idées simples. J’ai expérimenté 1000 fois ce principe. Complexifier c’est la facilité. Notre esprit commence souvent par apporter un maximum de solution. Apres elles passent au tamis de notre raison et c est la que ca devient interessant

1- Avoir accès à la liste de tous mes projets réellement actifs - tout le reste doit être parqué dans une liste projets non-actifs ou SMB

  • Je pense que c’est un point essentiel. Tu m’as donné à réfléchir. J’ai repris dans omnifocus chacun de mes projets et vérifié qu’ils soient bien exprimés en terme de resultats attendus. J’ai aussi demandé un classement en date de création ce qui me permet de distinguer immédiatement les projets les plus récents, des plus anciens. Quand au projets et taches Smb j’ai bien affecté un tag #smb et mis en attente mes projets par domaines de responsabilité (ceux que je ne veux pas traiter maintenant car je n’en ai pas le temps ou non prioritaires) et mis dans un dossier SMB les vrai SMB.

Je pense revoir cette liste SMB pour supprimer les projet et n’en faire qu’une seule liste qui devrait faciliter ma révision

2- Avoir la vraie prochaine action qui s’aligne sur « le vrai nord » du résultat souhaité pour chaque projet et, puis pouvoir la voir sur ma liste des prochaines actions par contextes sans être polluer par des dizaines de filtres, ou vues qui complexifient plus qu’autre chose

  • Oui tout est dans la formulation des projets et des actions. C’est particulièrement vrai lorsque la liste comment a devenir importante. Les arbitrages deviennent parfois complexe. Et c’est toute la difficulté de l’exercice. D’ou l’importance des horizons et d’une bonne définition de nos priorités

3- Passer avec de l’artillerie plus lourde dans la partie support projets pour la planification.

Je parle de l’utilisation d’applications de gestion de projets du type Microsoft Project, ou un peu plus light comme Smartsheet, modèle Excel Gantt et pleins d’autres dont la fonctionnalité est de flécher le chemin critique, montrer les dépendances, l’état des resources impliquées, les coûts…, rien de tout cela n’est réellement bien fonctionnel dans une application gestionnaire GTD.

  • Je vais regarder smart sheet que je ne connais pas.

Et dernier point, suivant le métier, domaine d’industrie chacun utilise différents outils digitaux qui sont là pour représenter une action physique en pleine exécution ou pour montrer comment la matérialisation physique d’un produit, d’une solution étaient, sont ou seront. Je veux dire par là qu’une force vente aura un CRM (Salesforce.com, Pipedrive…)

[/quote]

  • Ça aussi c’est un sujet complexe et un gros soucis pour moi. Moi qui suis aussi sur CRM j’ai du mal a jongler entre les deux.

J’ai un gros problème la dessus que je te soumet, au cas ou tu aurais eu une expérience en ce sens ou un conseil à me donner qui me permettrait de m’en sortir.

J’ai un tres gros volume d’information qui s’alimente en permanence. Le choix des deal est essentiel. Une erreur se paye cash en perte de CA…

Pour t’expliquer comme tu le suis je suis conseil en investissement (agent) je travaille sur des deal de toute taille et j’ai de nombreux clients (heureusement)

Les choses se passent très vite dans mon boulot/ Parfois j’ai l’impression d’être un courtier en bourse.
Imagines :wink: je reçois / J’appelle des 10 aines de personnes par jour, des entretiens qui necessitent une tres forte réactivité.

On parle d’immeuble. De projets d’acquisition etc… Certains clients sont intéressé par plusieurs opérations. Il faut qu’en un instant j’ai tous les sujets les concernants (recherches, achats, projets etc… )

La conversation est généralement Hot. Qu’est ce que vous cherchez ? Qu’est ce que vous avez a vendre ? Qu’est ce qu’on peut faire ensemble. Apres le cycle est proposition, visite, négociation, signature…

Je travaille sur ordinateur. Mon Mac est bien au centre de mon bureau. C’est le carrefour du suivi de mes informations.

Coté outil, j’ai bien configuré OF selon les canon GTD. Ca marche façon GTD. Mais Omnifocus gere mal les situations, la réactivité, la centralisation, la vision globale d’un produit (immeuble) ou d’un client. J’ai tout essayé les contextes, la recherche libre etc… C’est vraiment pénible. J’ai le sentiment de perdre des coups car je ne suis pas assez réactif.

Aussi, j’ai été obligé de passer sur CRM (PIPEDRIVE). C’est génial, Il centralise tout mes clients, mes offre, mes demandes, mes opportunités, mes emails, mes notes… C’est tres bien et tres puissant mais c’est pas du tout GTD.

Comme je ne voulais pas utiliser les actions (PD oblige a mettre une date a une action) j’ai décentralisé projets et actions dans omnifocus. je perd de la puissance de PD… Ca pédale dans la choucroute… :tired_face:

Le fait d’avoir scindé mon systeme entre mon CRM et omnifocus ralenti mon action et me perturbe aussi :crazy_face:

J’avoue que le CRM bien que pas du tout GTD a beaucoup d’avantage pour moi. Il me donne une vision instantanée de la situation et me fait coller au marché.

GTD de ce coté la me ralenti plutôt et prend plutôt le relai. Un peu comme s’il alimentait la machine en nouveau deal mais c’est le stade au dessus. Par contre dans la transformation ça ne suit pas… Ou ca suit à 1 / 3 de ce que la machine devrait produire…

Ca m’énerve ! :rage:

Je suis en pleine reflexion a ce sujet… Pour l’instant, Je n’ai pas trouvé de solution pour ca et je ne sais pas quoi faire…

D’un cote j’aimerais continuer à bosser façon GTD, si possible garder omnifocus, de l’autre mon outil métier me permet d’agir en instantané avec un effet bulldozer rouleau compresseur permanent qui cree des deal, les alimente et avance step by step…

Le resultat est que je perds du temps entre les deux systemes et que je me disperse ce qui n’est
pas du tout le but du jeu…

Les deux systèmes sont tellement différents et complémentaires. Je pense qu’il va falloir choisir entre GTD et approche CRM pour tout ce qui est business pur….

Il y a vraiment trop de frictions. C’est difficile à vivre au quotidien et la je suis pour l’instant perdu…

Si tu as des idées… :wink:

Oui. Privilégier le business :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 J'aime

Hello @Margott
Je pense que tu as raison. Ca veut dire que 80% de mon job passe sur CRM et un abandon Omnifocus pour toutes mes activités commerciales / Business …

Une inconnue pour l’instant quid de GTD et du CRM ? car le systeme GTD / CRM est vraiment different…

Je pense que c’était une erreur de vouloir tout basculer sur OF.

J’essayerai bien un truc. Transférer ce qui est pur commercial de OF vers le CRM notamment les appels et essayer de garder OF pour tout ce qui est back office.

Mais j’attends d’avoir l’avis de @yannick qui semble bien connaître le sujet…

L’avantage de PD énorme sur OF c’est qu’il m’indique par une couleur si il y a ou pas une prochaine action et mes actions futures. Il m’indique aussi s’il n’y a pas d’action du tout…

Enfin tout aussi important, les Pipes m’indiquent les sujets sur lesquels je dois mobiliser mon énergie.

Perso c’est ce que je pense faire à terme.
Si Daylite n’était pas en anglais j’aurais déjà basculé mais ça me bloque. PD est en français ?

Hello @Margott
Pipedrive est en anglais mais c’est de l’anglais simple. Le logiciel est par ailleurs extrêmement simple d’utilisation et instinctif. J’ai finalement bascule la partie commerciale dans PD. Franchement ça devenait totalement ingérable sur Omnifocus avec les allers retours des différents supports PD; BUJO, PD en ce moment c’est extrêmement chaud et je ne dois surtout pas perdre de temps…

Bien sûr, j’aurais préféré conserver cette partie sur OF mais il n’y a aucune liaison avec les contacts, ni avec mes emails alors que PD lie tout presque automatiquement. Je controle quand meme :wink: mais pour l’instant j’ai été bluffé par cette facilité d’action.

Je pense avoir reussi à le configurer (un peu pres) pour GTD. Mon idee à été de n’introduire en tache que la prochaines action. J’ai crée une note Résultat a atteindre, prochaines actions et historique dans mon opportunité. Ca a éclaircis le système d’"un coup.

Pour la question des dates imposées par PD, j’ai pris comme convention de creer la date de la tache, à la date du jour, sauf ce qui concerne les taches agenda (GTD) qui apparaissent donc à aujourd’hui ou sont à echeance dans le futur Cf mon agenda ical.

A chaque fois que je le peux je supprime tout ce qui est inutile, ce qui me permet d’éclaircir mon systeme.

Ce qui m’aide le plus chez PD (meme si c’est pas du tout GTD) c’est les fonctions tout en un (emails, contacts, opportunités, taches, WF etc… ) en un instant j’ai sous les yeux toutes les propositions, actions à faire et négociations en cours avec le client X et ca m’aide énormément surtout lors de mes appels téléphoniques…

Je garde dans OF tout ce qui est personnel et back office.

Cette semaine je vais bien voir si ça tient la route…

Mon objectif : Focus sur le business.

1 J'aime

Euh, Daylite est en français depuis plusieurs années (c’est une boîte canadienne). Ci-joint la capture écran de l’App sur iOS.

Mais !!! Naaaaan !!!
J’ai téléchargé une version anglaise sur mon iMac moaaaa !!!
C’est où ! C’est où ? Pour la version Mac ?

Qui plus est j’ai échangé avec une personne qui m’a dit que la version française n’était pas à l’ordre du jour.
C’est bien Daylite de Market Circle ?

@Romain,
Je viens de re regarder, la version Mac est bien en anglais.
Un conseil ?
Nan parce que s’il est en français sur Mac, alors je prends direct sans passer par la case « prison ». :grin: :joy: