Start date vs due date

Bonjour

Petite question par rapport aux dates. Alors je sais que dans le calendrier on indique que les événements qui doivent impérativement se passer à ce moment là comme un rendez-vous.

Du coup je me pose la question de la liste « scheduled » qu’on voit dans la plupart des app GTD. J’imagine que cela correspond à la liste « deferred ».

Mais du coup doit figurer dedans les tâches qui commencent à une date précise ( start date), qui terminent à une date précise (due date) ou qui ont les deux ?

Pour vous, une application doit classer quoi dans cette liste ?

Je pense qu’il faut aussi considérer que la plupart des apps qui se présentent comme GTD-compatibles font des concessions à leurs utilisateurs, comme un champ de date ou de priorité notamment (parce que les gens y sont tellement habitués qu’il leur paraît inconcevable de ne pas en mettre), alors que cela n’est pas du tout nécessaire sur une liste de prochaines actions. Donc pour te répondre, personnellement je n’utilise que très rarement un champ date pour une action : uniquement si je ne peux faire l’action qu’à la date en question (ni avant ni après) et uniquement si ça la fait apparaître sur mon calendrier.

2 J'aimes

Mais du coup comment gérer une tache du genre « déclarer ses impôts 2020 » ?

Je peux pas le faire maintenant, obligé de la différée au 8 avril et je peux plus le faire après le 2 juin.

Du coup je mets le 2 juin en deadline sur mon calendrier mais comment ne pas oublier cette deadline ?

Start date et due date c’est une chose, scheduled s’en est une autre.
Comme Romain je n’utilise pas le due date, en revanche, si l’on Jeudi et que j’ai une tâche à faire le samedi mais qui ne nécessite pas pour autant qu’elle aille dans mon agenda, je la scheduled à Samedi. Ainsi, dans ma todo du samedi cette tâche apparaîtra.

Pour tes impôts voici ce que j’aurai fait :
Renseigner document impôt sur le revenu.
Tu écris cette tâche dans ton gestionnaire de tâche et tu la scheduled au 8 avril. Contexte : bureau ou ordi par exemple.
Par précaution tu peux même l’avancer au 2 avril, de manière à te laisser de la marge.

Avant je mettais 2 dates dans mon calendrier pour ça. Une calendrier rouge = Échéance à la date du 2/06 (la declaration doit etre faite) une au lundi mai par exemple en calendrier Projet programmé (orange) si je prévois de la faire dans cette semaine la (en précisant que c’est le 2/06).

J’ai conservé l’échéance dans mon calendrier. Mais comme j’utilise aussi mon Bujo, je mets dans le futur log au mois de mai - " faire declaration d’impôt (2 juin) " ça suffit largement… Je n’ai jamais raté une date jusqu’ici…

En même temps, les impôts nous écrivent pour ne pas l’oublier donc :hugs::upside_down_face:

1 J'aime

@Margott jamais eu de message perso ?!

Il faudrait une start date au 8 avril, une focus date au 15 mai et une due date au 2 juin

Grain de sel du soir : « déclarer mes impôts », est-ce vraiment la prochaine action ? :slight_smile:

3 J'aimes

Haha peut-être pas effectivement.

J’aimerais trouvé le moyen de « régler » ce genre de situation, à part une focus date comme évoqué ci-dessus, je vois pas trop.

@Erwann,

J’ai adhéré à la déclaration d’impôts numérique dès que c’est sorti il y a… une 15aine d’année ? Je ne me souviens plus.
Bref. Et depuis je reçois un email qui m’indique que l’espace est ouvert et que je peux faire ma déclaration d’impôts.
Je ne fonctionne ni avec les « due date » ni avec les « deffered date » mais seulement avec mon agenda.
Dans ma région, l’email des impôts arrivant début avril de chaque année, je me suis mis de faire ma déclaration d’impôts dans mon agenda le premier samedi d’avril de chaque année.
Je n’utilise pas de notion de « start date », ni de « due date » pour ce type de truc. Je le fais entre les deux termes.
Les « due date » c’est pour le taf. J’ai pas envie de transporter ça dans ma vie perso.
Idem pour les renouvellements des abonnements saas. Genre une semaine avant dans l’agenda.
Et ce qu’il y a dans l’agenda doit être fait à cette date… ou jamais. Pas de compromis. Parce que si je commence à repousser pour n’importe quelle raison, je perds confiance dans mon agenda.
Et donc, pour terminer, pas de date dans OmniFocus.

Il y a l’outil de l’échéancier ou tickler en anglais, avec ses 43 dossiers. 31 pour les jours et 12 pour les mois. Son utilisation est simple.

  • On verse la journée de demain dans sa bannette d’entrée chaque jour.
  • Le dernier jour du mois on dispatch le contenu du mois suivant au dans les numéros de jour adéquats

Une version digitale est possible aussi, certaines personnes le construisent dans Evernote, OneNote…

L’exemple des impôts étaient peut-être pas le plus simple :rofl:

Grosso modo, pour une NA que tu ne peux pas faire tout de suite, qu’à une certaine date, tu n’utilises pas de deffered date ?

Si ce n’est pas un événement mais vraiment une tâche qui peut être réalisée qu’à partir d’une certaine date, tu ne la mets pas sur ton agenda, si ?

Tu peux la mettre dans la liste someday / maybe mais pour moi ce n’est pas vraiment le but de cette liste.

Concernant la due date, pourquoi ne pas accorder autant d’importance à la due date qu’à une date sur le calendrier ?

Par exemple, là pour les impôts, si je mets une due date au 2 juin, je sais que passer cette date c’est finie je pourrais plus le faire.

Après avec cette notion de focus date, je peux mettre le premier samedi d’avril, du coup ce jour là cette tâche va apparaître dans la liste focus. Si par un hasard je ne peux pas le faire ce jour là, je sais que j’ai un peu de latitude, je n’ai pas besoin de me mettre la rate au court-bouillon.

Bien sûr cela indique qu’il faut être régulier avec les dates qu’on indique.

@yannick oui c’est aussi une bonne idée, il faudrait que je regarde un peu plus les versions informatiques réalisées.

Sinon une check-list mensuelle avec la prochaine action dessus qui revient tous les ans, et une deadline dans le calendrier et ça roule. En toute orthodoxie, le rappel seul dans le calendrier (« la déclaration d’impôts est validée ») au jour de la deadline suffit. Je vois ça arriver dans mes revues hebdo des semaines précédentes et ça me laisse tout le temps d’enclencher la prochaine action sans craindre d’oublier.

Bonsoir @Erwann, alors non, je n’utilise pas de Deffered Date. Seulement mon agenda avec une date qui se rapproche plus d’une Start Date histoire de ne pas arriver vers une Due Date, en faisant crisser les pneus dans les virages.

Tout à fait, elle va dans l’agenda.

Carrément pas, ma liste SMB c’est ma liste des trucs que je ferais un jour ou pas.

Parce que j’ai décidé de suivre la méthode GTD. Je suis une puriste que veux-tu. Même si les options Due Date ou Deffered Date d’OmniFocus me font les yeux doux, c’est nan !

Pourquoi se faire du mal et faire les choses au dernier moment ? Le fait est que pour certaines tâches, nous avons la possibilité de les faire dans un intervalle de temps. J’ai choisi de faire ma déclaration d’impôts plutôt vers le début de l’intervalle que vers la fin. Choix personnel. Je cours déjà assez comme ça dans ma vie pour m’en rajouter.

Comme je te l’ai dit, une simple date dans mon calendrier me suffit. Comme le dit @Romain, je la vois arriver des semaines avant et ma prochaine action c’est de mettre à jour le barème des impôts dans mon tableau de suivi Excel, da glaner les éléments d’information pour la déclaration, de calculer mon impôts et mon nouveau taux PAS puis enfin de déclarer mes impôts en ligne quand c’est le bon jour dans mon agenda. En fait, je fais tout ça le même jour. Ni avant, ni après.

Je vais te dire mon sentiment. J’ai tenté d’utiliser les dates dans Omnifocus mais voilà le résultat. Il y en avait partout. Ça m’obligeait à regarder l’agenda avant pour voir si les dates que je mettais dans OmniFocus étaient ok avec la charge de l’agenda. Et comme, @Romain a cent fois raison, 60% de ta journée n’est pas connu à l’avance, et bien tu joues à Tétris : repousser les dates dans OmniFocus. J’ai déterminé que j’avais autre chose à faire car cela me prenait pas mal de temps de repousser les dates des tâches non réalisées faute des surprises quotidiennes que la vie nous réserve. « Alors dis voir, ça j’ai pas pu le faire, quand vais-je pouvoir le faire ? ».
Réponse : dans les trous de l’agenda, donc sans date pour tout ce qui n’en n’a pas besoin.
Et les tâches qui en ont besoin vont dans l’agenda.
Simple. Facile.

De lâcher prise il s’agit. De simplicité aussi.

Je rejoins @Romain sur la check-list. Avec mon époux, nous avons fait une check-list annuelle des gros cailloux de l’année : les maintenances, les voyages pro ou perso, les impôts, les renouvellements d’abonnements saas, etc…
L’idée est de la regarder au rythme qui convient à chacun.
J’espère avoir répondu à tes questions @Erwann. Bonne soirée.

1 J'aime

J’ajoute que je ne suis pas dogmatique loin de là. Il s’agit plutôt de mimétisme.

C’est juste que, David Allen, comme il le dit très bien au début de son livre « S’organiser pour réussir », a aggloméré et concentré les méthodes des plus grands patrons et de gens qui réussissent. Pourquoi ne pas s’en inspirer et aller directement au but en faisant comme eux ?
Si ils le font c’est que ça marche.
Le mimétisme est une méthode d’apprentissage comme une autre et qui fonctionne bien chez moi.
Question de point de vue.

1 J'aime

Je partage tout à fait l’analyse de @Margott concernant l’usage des dates notamment dans OF. J’ai essayé de tout gerer à partir de cet outil ou d’autres comme mon CRM. Dans tous les cas je me suis retrouvé avec une multitude de dates à gerer. Date de départ, date de fin, date de relance, dates, dates, dates…

Au final je me suis demandé de quoi avais je vraiment besoin ?
Ma reponse fut évidente. Simplement avoir des balises.
Aujourd’hui je suis strictement la méthode GTD. Je mets des dates dans mon agenda grace à mes calendriers (WF, Echeance, rdv bureaux, rdv perso) Franchement ça suffit.

Mes taches dans mon agenda sont des balises de controle. De simples rappels d’attention sur un sujet ou un autre. Mais je ne les mets dans mon agenda que si elles sont indispensables. Je refuse de le noyer avec des choses inutiles.

Par ailleurs, je rejoins @Romain 60% de ma journée ne m’est pas connue à l’avance.
Exemple ce matin je devais traiter un sujet ch… Le genre de truc qu’on rêve d’éviter. Mais bon il fallait le faire. Je me suis levé tot et je l’ai fait. Apres j’avais prévu un programme. Mais ce programme je ne le sentais pas… J’ai fait autre chose qui me paraissait plus conforme à la réalité et à ce que je voulais obtenir.

Quoi qu’il en soit j’ai souvent innové, trouvé de nouvelles approches etc… j’en reviens toujours aux fondamentaux de GTD. Inexorablement.

Bonjour Erwann,
Moi, pour l’instant, voici ce que je ferais :

  • écrire dans mon calendrier au 2 juin : « j’ai déclaré mes impôts »
  • écrire aussi dans mon calendrier au 8 avril : « j’ai noté dans ma liste de prochaines actions l’action X » (première action du projet de déclaration d’impôts)

La méthode de Romain et de Margott est plus élégante. Effectivement, on est censé voir l’échéance du 2 juin longtemps à l’avance et donc on a le temps de se préparer à effectuer la première action. Pour l’instant, je préfère ajouter une sécurité supplémentaire pour ce type de tâches, car ma revue hebdo n’est pas encore tout à fait régulière et encore moins ma revue mensuelle.