Une bonne heure bien menée, un premier pas vers le bonheur

Voici une ébauche de note (donc merci de votre compréhension) concernant le lien entre la méthode GTD et le bonheur :

J’ai longtemps pensé qu’entre une « bonne heure » et le « bonheur », il devait y avoir un lien. Une recherche rapide sur internet invalide ma thèse, si l’on s’en tient à l’étymologie du mot : bon + heur, de augurium, « chance ».

Déception par l’étymologie, mais j’y trouve un lien par la philosophie !

La méthode GTD tend à rendre plus serein dans sa vie de tous les jours car l’on acquiert un sentiment de contrôle. Dixit David Allen et Romain, « On a plus de problèmes, on a que des projets ».

Or, les philosophes et autres personnes qui ce sont penchés sur la question du bonheur nous apprennent qu’il n’est pas uniquement lié la recherche de plaisir, mais s’apparente plutôt à une forme sérénité.

Personnellement, GTD est un outil, une méthode qui m’aide à être heureux, c’est celle qui a été la plus efficace pour me rapprocher du concept de bonheur.

Ainsi, une bonne heure bien menée (Actions), serait-elle un premier pas vers le bonheur (Projet, horizons lointains, principes, valeurs) ?

1 J'aime

Bonjour @Alexis,
Bienvenue sur le forum.
Jolie introduction que tu nous as fait là.
Voilà un sujet philosophique sur lequel je ne me risquerais pas. Donc bravo.

Bonjour @Margott,
Merci beaucoup. J’en profite pour te dire que j’ai répondu à ta question via Slack.

Ah mais c’etait toi !!!
Mais ? Ça fait plus d’un an que je t’ai écrit😱
J’ai plus Slack.
Et je suis passée sur OmniFocus depuis.

@Alexis
Jacques Lacan aurait très largement accrédité ta thèse (il aurait même été beaucoup plus loin que ça…)

Bienvenue sur le forum, d’une si belle manière en plus :sunglasses:

Merci beaucoup pour ce commentaire @Jean !