Au secours je fais tout en même temps!

Et oui…

Période hyper intense au boulot en ce moment. .
Du coup je l’accroche dur comme fer à mon système GTD, encore à améliorer mais qui me permet au moins de ne pas couler…

J’ai fais des erreurs assez embêtantes au travail, car je ne fais que jongler d’un truc à l’autre… C’est la catastrophe ! Je note tout au fur et à mesure que ça me vient,mais tout est URGENT POUR AUJOURDHUI, plus des bricoles entre 2, plus des mails tout au long de la journée…

Mon système GTD m’aide en perso,ccar c’est très intense aussi… . J’ai 3 à 4 rdv médicaux pour mon bébé par semaine… Et il reste le quotidien en plus.

Mais en pro… . Je nne coule pas, mais aujourd’hui j’ai eu l’impression de sombrer… …

Help :sweat_smile::slight_smile:

Comment définies-tu les urgences parmi tous ce que tu as à faire ? Est ce que cette notion vient de toi ? D’une autre personne ? De dates imposées ?

Peut-être certaines choses peuvent-être décalées ?

Point important, si tu te sens débordée, il vaut surement mieux dire non ou pas tout de suite à certaines choses plutôt que de courir à la catastrophe.

1 J'aime

Toujours challenger l’urgence. Urgent, ça ne veut rien dire, sinon qu’il y a (normalement) une contrainte (réelle) de temps (ce qui est loin d’être toujours le cas dans la réalité). Dans 2h, demain matin, dans 10 minutes, dans 40mn ou avant 17h, là on peut commencer à en faire quelque chose.

Pour beaucoup de gens, quelque chose devient urgent parce qu’en fait c’est important pour eux à ce moment-là et ils n’ont pas de système en place pour leur rappeler de s’en occuper plus tard s’ils ne le font pas (faire) tout de suite. C’est la fameuse question « comment leur faire comprendre qu’un manque d’organisation de leur part ne constitue pas une urgence de la mienne ».

2 J'aimes

Ce qui s’est passé cette semaine c’est que j’ai du terminer un catalogue, un des plus important de l’année, pour lequel chaque jour comptait… Car on a eu 3 semaines de retard sur la date initialement prévu, et que chaque jour de retard, entraînait forcément un décalage de planning… Bref… Dossier ultra important et urgent.

Maiiiiis, on a prit un intérimaire pour quelques semaines, (avec qui ça ne s’est pas super bien passé) et à qui je devais trouver du boulot pendant que c’était le Mega rush sur mon boulot à moi… Il a un peu travailler sur le catalogue, et j’ai dû reprendre pas mal d’erreurs qu’il avait faites…

Ces 3 derniers jours, je les ai passé à préparer mes fichiers pour limprimeur, lui envoyer les fichiers etc…
Mais comme je faisais plein d’autres trucs en même temps, j’ai fais des erreurs sur mes fichiers,que j’ai du recommencer… . .

Bref,je détaille beaucoup, désolée, mais c’est juste pour expliquer que tout était urgent :

  • terminer le catalogue et l’envoyer à l’imprimeur
  • donner du travail à notre intérimaire (sans trop en perdre pour moi…)
    • des bricoles qui avaient leur importance…

Je suis à 80%, et quand je peux le soir, je reste un peu plus tard si besoin, mais là, avec tous les rendez vous médicaux c’est impossible. .

Je vais beaucoup mieux depuis quelques temps, et je ne veux surtout pas repartir dans la spirale infernale de l’épuisement…
J’en étais quand même arrivée à un point où j’étais totalement incapable de prévoir nos repas, pire… Rien que d’y penser je faisais réellement des grosses crises d’angoisses… :confused:

J’ai peut-être trop essayer de tout gérer aujourd’hui. C’est sûrement mon erreur je crois.

Il y a clairement des périodes dingues, on ne peut pas y couper même avec la meilleure organisation du monde. Cependant, je persisterais quand même à mettre à plat tous les trucs à faire en termes de « quoi avant quoi avant quand ». Quand tout s’accélère, il faut freiner ! (pour repartir dans la bonne direction plus vite).

Et dans une situation comme celle-là, j’aurais donné toute responsabilité à l’intérimaire de trouver par lui-même le meilleur truc à faire pour la société, avec comme contrainte que ça n’impacte pas mon travail à moi :slight_smile:

1 J'aime

Merci @Romain, je comprends bien ce que tu veux dire mais j’ai énormément de mal à l’appliquer.

Quand quelque chose s’annonce comme étant urgent, comment réussir à redéfinir ces priorités ?!

« Quoi, avant quoi, avant quand »…

En pro : le catalogue, à boucler. Ensuite : Un autre projet que je commence en retard, à cause du décalage sur le 1er catalogue :disappointed_relieved: Oui… . Je suis en retard sur un projet avant même d’avoir commencé :thinking:
Et ensuite ça aurait pu être l’intérimaire…

C’est vrai que ton approche avec ce dernier aurait été très judicieuse :slightly_smiling_face:

En perso : en 1er, le bien-être et la santé de mes enfants : donc les RDVs médicaux. Puis qu’ils aient à manger, qu’ils soient lavés et avec des vêtements propres, qu’ils puissent se détendre et avoir tout le temps de dormir… .
Viennent seulement ensuite : ranger la cuisine, la nettoyer, ranger ce qui traîne, avoir un petit temps pour moi, nous, etc…

En fait si,je pense comprendre ce que tu veux dire Romain. Mais quand des taches se ressemblent, je trouve ça très dur de choisir une temporalité.
C’est un exercice compliqué.

Hello @Julie
C’est un probleme que je connais bien. Je vis les 3 / 4 de ma vie à 200 à l’heure avec des masses de trucs a faire. Beaucoup de nos problemes de gestion du temps sont liés à notre charge mentale et aux choix de nos actions C’est un truc que j’ai (re) decouvert en (re) lisant le bullet jounal (1ere partie) et c’est passionnant.

A un moment il faut se poser. Tout lister et pour chaque chose se demander
Est ce que c’est indispensable puis est ce important ? Si l’une de ces reponses est oui alors tu garde sinon tu jettes. La méthode manuscrite te permet aussi de prendre du recul et de choisir à bon escient. Hope that’s helps et bon courage !

1 J'aime

Le problème c’est quand les choix et délais nous sont imposés…

1 J'aime

Oui @francois, tout lister, et à la main.
Mais j’ai du mal à clarifier encore…

@Erwann, oui c’est le pire : ça nous est imposé et c’est difficile à gérer du coup.

Quand quelqu’un entre dans le bureau : « il me faut absolument ce doc sans le logo,tu t’en occupe ? » ça prend 5 min à peine,mais ça coupe complètementdans ce qu’on fait… .

C est exact. C est pourquoi Ryder Caroll preconise de vivre une vie intentionnelle. Ce qui signifie ne pas s asseoir sur le siege passager mais prendre le volant. Il y a des pages extraordinaire la dessus dans le chapitre 2 et au tout debut du chapitre 3. Rien que pour ces pages le livre vaut le coup.

Je crois que le probleme de notre epoque c est la technologie. D un cote elle nous facilite la vie mais de l autre elle nous noie sous l information de sorte qu on depense enormement de temps et d energie, deux recources que nous n avons pas.

Nous devons faire le trie du bon grain de l ivraie mais aussi de nos intention comme de nos choix.

Que ce soit Gtd ou n importe quelle autre methode comme le bullet journal, omnifocus, things ou n importe quel outil rien ne peut resoudre a notre place ce qu il appelle l intentionalite. C est a dire ce qu on fait de notre vie et le pourquoi des choses au dela du comment.

Chez GTD on retrouve cet aspect philosophique et pratique dans les horizons. Chez ryder on les retrouve au chapitre 3 et 4 bien plus complet detaille et explique que chez GTD.

C est probablement pourquoi tant de gens restent dans le controle chez GTD. Il leur manque la suite de l histoire. Et cette suite elle est pour partie chez David mais en majorité chez Ryder et d autres.

Bref pour revenir terre a terre la clef c est de faire des choix et d appliquer l intentionalite dans toutes nos actions ce qui passe par une prise de recul reguliere de nos existence et un renoncement notamment sur nos solicitations extérieures au lieu d etre comme un hamster a faire tourner la roue.

1 J'aime

Absolument d’accord avec toi.
Et c’est pour ça que (après avoir galéré à la comprendre) je suis fan de la méthode Zettelkasten. C’est la même intentionnalité, appliquée à la connaissance.

2 J'aimes

Peut-être dans ce cas poser des questions à soi-même et / où son interlocuteur :

  • je suis débordé avec le projet X, que se passe-t-il si je ne fais pas ce qu’il me demande ? Si je le fais dans quelques minutes / heures ?

  • quelqu’un d’autre pourrait le faire de façon acceptable pour que je continue a me concentrer sur le projet X ?

Il semble que tu as beaucoup de choses en cours et peu de temps pour les faires. A un moment, aurais-tu pu dire non ? Ou faire différemment pour avoir plus de delais ?

Il y a sûrement un facteur extérieur qui rentre en ligne de compte (manque de personnel ? Covid ?). Peut-être devrais-tu réaliser une WR afin d’avoir une vision de l’ensemble de tes engagements puis en discuter avec les personnes de ton travail ?

Par exemple, après ma WR j’envoi un mail à mon patron avec l’ensemble de mes engagements et attente sur mes projets pro.

2 J'aimes

C’est drole ! C’est exactement ce que je pensais apres avoir ecrit ces lignes. Je pense que ce systeme est peut etre la solution pour ce que j’appelle l’intelligence artificielle. C’est a dire des systemes logiciels d’aide à la décision plutot que des compilateur de listes et d’information. Je reve d’une systeme qui m’aide a decider en me facilitant mes choix (ce que fait GTD) mais appliqué en pratique.

Je suis en pleine réflexion sur le sujet. De plus en plus je re glisse vers le bujo mais d’une façon differente s’appuyant sur une systeme de reference d’intelligence à base de Zettelkasten et ou THINGS / OMNIFOCUS.

1 J'aime

Alors évidemment ça ne devrait jamais arriver, mais on sait bien que ça arrive… et que c’est une des raisons pour laquelle la majorité des salariés préfèrent le télétravail ! En télétravail, personne n’ouvre la porte sans même avoir frappé pour demander un truc avec toute l’urgence de la fin du monde dans la voix.
Bref, s’il n’est vraiment pas possible d’empêcher ces interruptions, c’est-à-dire s’il n’est vraiment pas possible d’avoir (dans une période de temps plus calme où les gens sont davantage réceptifs au bon sens) une conversation sur les bonnes pratiques du travail en commun, il est de toute façon nécessaire de challenger : le logo OK, pour quand ? Et je veux une deadline précise. Interrompu pour interrompu, challenger la demande va prendre du temps mais c’est de « l’éducation d’interlocuteur » pour les prochaines fois.
Et c’est là où un inventaire complet de ce qu’il y a à faire en ce moment prend une dimension savoureuse : « le logo OK, mais là regarde la liste des résultats sur lesquels je suis en ce moment ». Et là, deux options : ou bien la personne a la capacité hiérarchique de prioriser votre travail, et c’est elle qui a la patate chaude, ou bien elle vous la donne, et alors c’est vous qui choisissez et pouvez répondre « tu l’auras demain avant 11h ». Et s’il lui faut dans les 10 minutes et qu’il n’est pas en mesure de vous imposer quoi que ce soit, il devra attendre (s’il est en mesure, il prend la responsabilité en connaissance de cause du coût de l’interruption).

Je suis partisan de rendre aux interrupteurs la responsabilité claire du coût de leurs interruptions (ça passe mieux avec de la communication non-violente, sinon ils risquent de ne pas aimer ça, mais ça reste vrai).

Après, je ne suis pas forcément d’accord que c’est pire quand c’est imposé, c’est même souvent plus facile : si c’est imposé, je n’ai pas le choix, donc je n’ai pas de décision à prendre. Et l’inventaire peut encore « prouver » si nécessaire que ce n’est pas que je bosse mal, mais juste que j’ai tout ce qui est dessus à faire.

2 J'aimes