Aujourd'hui, j'ai été en retard toute la journée... 😵

Tout est dans le titre…

  • j’ai un projet urgent qui est tombé le lundi soir pour un BAT à rendre cette aprem dernier délai… (et mon patron qui n’était donc pas là hier pour faire avancer ce projet urgent ensemble…)
  • j’ai surestimé le temps dont j’aurais besoin pour terminer plusieurs projets
  • j’ai « oublié » que j’aurais besoin de tel et tel choses pour mener ces projets à terme
  • j’ai procrastiné en me trouvant d’autres urgences (merci @Geoffrey @Romain pour les épisodes sur la procrastination qui m’ont pourtant ouvert les yeux) :dizzy_face:
  • en ce moment j’arrive presque toujours en retard chez la nounou de 5/10min :dizzy_face::dizzy_face:

Je Suis complètement Hors Service à 20h quand les enfants sont couchés :dizzy_face::dizzy_face::dizzy_face::pensive:

Je connais GTD, mais l’application est tellement compliqué… Ce n’est plus mon système le problème, enfant pas au niveau des listes etc… Mais c’est ma gestion du temps et des priorités qui fout le camp actuellement :exploding_head:

SOS, encore… :thinking:

P. S. : En fait, je crois que j’en reviens toujours à la même chose, @lkw pourrait presque en témoigner :wink: : j’ai envie de tout faire… En tout cas de TROP en faire, Et ça devient un vrai problème :thinking:

2 J'aime

Une fois de plus, je crois que la réponse est dans la question. Tu dois trouver à moins en faire (ou à te faire aider). On ne peut pas tout faire, si on essaie, on fait tout mal. (Testé et désapprouvé) Tu le dis : « ma gestion du temps et des priorités qui fout le camp actuellement » → il faut réduire la voilure, le temps de refaire le point, puis peut-être changer de voilure.

Après, là quand même, j’ai l’impression que ton boss a un peu l’impression que tout doit se produire magiquement même quand il n’est pas là et qu’on a besoin de lui. Ça, tu n’y peux rien – à part a) anticiper davantage b) exposer posément au dit boss que ses attentes sont peut-être déraisonnables c) changer de boss.

2 J'aime

J’aime beaucoup tes options a b c ( surtout la c :grin:).

J’ai déjà réussi à lâcher prise sur plusieurs choses depuis qu’on a commencé à en parler ici ! Et je suis contente de commencer à y arriver.

Mais là, en effet, je crois que tu as bien cerné le problème…jai essayé de demander à mon boss Quand est ce que je devais prévoir de le voir du coup ? Si je devais attendre de recevoir son planning chaque début de semaine ( il l’envoi chaque lundi matin) pour planifier les moments de la semaine où j’aurais besoin de lui… Il l’a dit que non, ça pouvait être anticipé avant en gros…
De ce que j’en ai compris,je devrais anticiper les événements avec 10jours d’avance environ, tout en sachant que son planning évolue régulièrement :pensive:

Notre entreprise évolue beaucoup en ce moment, et on me donne plus de responsabilités, mais je dois aussi continuer à faire mon travail « de base », j’ai des cours d’anglais imposés durant 3h par semaine, et actuellement je suis à 80%…

J’essaye d’être à fond sur tous les fronts.
Et j’ai l’impression de courir dans tous les sens.

1 J'aime

C’est marrant j’ai posté un post qui ressemble à ça cet apres midi ! Mais un peu plus generaliste au sujet de mon ressenti GTD… :grin: :joy: C’est ici !

Aussi je n’ais pas trop de solution. Sinon de bien collecter, d’en faire moins si tu peux, de deleguer (dans la mesure du possible) de te recentrer sur tes priorités, de mettre en place des habitudes (routines) pour faire ton boulot. Par exemple depuis 2 jours j’ai trouve un truc bien. de 6 a 7:00 je bloque mon temps pour traiter mes demandes de la journée. J’avance bien… C’est un tout petit pas mais ça marche… Courage :blush:

Le time blocking dont parlait Lionel ( @lkw ) pour anticiper les journee une fois par jour et definir ses proiorités c’est bien aussi ! J’avoue qu’aujourdhui ça m’a permis de souffler… un peu… Merci Lionel !

1 J'aime

Y a un truc que j’aurais aimé faire autre fois lorsque je travaillais dans une grosse boite, fixer un rdv toute les semaine de quelque minute pour aligner les priorités boss / employé. ça m’aurait évité de perdre du temps et de travailler sur des trucs inutiles + Ca aurait changé bcp de choses je pense…

2 J'aime

Si la boîte n’est pas très grande et qu’elle grandit, on a besoin de toi. C’est l’occasion de dire « arrêtez vos conneries ou vous allez me perdre et c’est pas le moment ».

Bon, après, il faut bien sentir les rapports de force et être diplomate quand même :sweat_smile:
Et ça vient d’un indépendant allergique à toute forme de travail en collectivité de manière générale, donc… ne m’écoute surtout pas là-dessus en fait :sweat_smile:

(Tu as vaguement dit que tu bossais sur des catalogues de com’, je crois ? Mais pour info, dans l’édition littéraire, le rendu du BAT, c’est une semaine minimum de délai inscrit dans la loi.)

2 J'aime

Je me pose aussi beaucoup de questions en ce moment oui. Ça doit me voler pas mal d’énergie, c’est clair…
Et parfois le fait de me dire : Nan mais stop, ça suffit on arrête là! me vient à l’esprit.

À la base je suis designer graphique, mais là mon poste évolue pour passer responsable du service. C’est un super challenge, qui me motive beaucoup ; mais en l’écrivant je me rend bien compte que ce sont 2 jobs à part entière. Ça me paraît un peu compliqué de pouvoir être les 2 à plein temps…

Ou il va falloir jongler de l’un à l’autre mais pffuuu que c’est épuisant de switcher comme ça.

Et puis jusque là je n’avais que mon travail à moi à gérer… Pas gérer mon travail plus celui de 1 à bientôt 2 personnes…

Je suis peut-être perdue car j’ai du mal à savoir quelle lumière je voudrais voir au bout du tunnel ? :slight_smile:

Et pour les BATs, pas vraiment de loi ou de norme ici… Juste : on a besoin de tel projet pour tel date (catalogue, support de com, etc…), OK donc le bat c’est telle autre date, si c’est pas respecté vous n’aurez pas vos DOCS à la date indiquée au départ :dizzy_face:
C’est simple, mais… J’ai trop de mal à respecter tout ces délais en ce moment… .

Et je ne suis pas certaine que ce doit uniquement un manque de temps. :thinking:

1 J'aime

Tu peux développer un peu stp ? Ça m’intéresse.
tu veux dire de : chaque semaine,faire un point avec le boss pour aligner les priorités du moment ?

Oui mais je ne voudrais pas etre trop long. Bref :wink:
A partir du moment ou tu a des fonctions de pilotage (equipe, etc… ) il y a des priorités (dossiers etc…)

Alors bien sur tu as ta marge de manoeuvre mais l’important c’est que tes priorités ne soit pas les tiennes mais celles de ton patron (qui sont elles meme celle de son supérieur hiérarchique)

L’idee est simple. Tu vas voir ton patron direct) et tu lui proposes ça :

une fois par semaine vous vous voyez 15 mn. Tu viens avec ta liste projet et tu fais des arbitrages avec lui. Souvent tout est urgent ou tout est important. Ca ne veut rien dire. L’important c’est le quand. Certains projets siont plus prioritaires que d’autres et ils evoluent. Au bout de 15 mn tu te leves s’il te dit de rester tu restes sinon tu pars.

A la reunion semaine 1 tu passe en revue chaque projet que tu as en cours qu’il t’a fixé :

  • tu coches tout ceux qui sont prioritaires et tu les classes par priorité.
  • Tu fixes un resultat pour chacun des projets coches
  • tu valides ceux qui sont mis de coté

Puis, tu mets a jour ta liste projet dans ton gestionnaire de taches en conséquence cool apres la reunion 10 mn. Tout le reste passe en SMB.

A la reunion 2 ( la semaine d’apres) Tu renegocies les priorités et tu verifies avec lui quelles sont toujours SES PROJETS PRIORITAIRES

  • tu rends compte de l’avancement de chaque projet prioritaires
  • Tu verifies qu’ils sont toujours prioritaires
  • tu valides ceux qui sont mis de coté
  • Et ceux qui sont mis en SMB

Et pour chacun des projets tu vérifies les écheances ! (DEAD LINE)

L’important c’est d’aider ton patron a realiser ses objectifs les tiens suivront. Tous le reste n’a aucune importance. Et la il ne peut pas dire que tu n’a pas fait ton boulot puisque ce sont ses objectifs.

Jusqu’au moment ou tu decides pour toi et qu’il n’y a plus que des projets delegues a suivre

Si je devais revivre ma vie pro dans cette grande compagnie d’assurance c’est un peu comme ça que je procederai [sauf que je reportais directement non à mon N+1 mais à mon N+2 (le patron de mon patron)] j’aurais eu moins de stress et j’y serai peut etre encore.

Quoi qu’il en soit je prefere ma vie aujourd’hui. Même si j’y ai perdu pour l’instant en salaire ! J’y ai gagne en liberté et en qualité de vie !!!

Hope that’s help.

2 J'aime

C’est hyper instructif, merci beaucoup @francois !
Je sens que j’ai un truc à creuser dans cette voie aussi !! :blush:

J’aime beaucoup ta façon d’appréhender le travail avec les objectifs du patron.

@Julie, voici mes 2 centimes de contribution:

  • il n’y a que 24 heures par jour, quoi que l’on veuille, chaque seconde de chaque minute s’écoulera de toutes façons
  • nous passons au travers de cycles dans nos vies, après l’hiver revient toujours le printemps.
  • nous croyons contrôler beaucoup de choses de nos vies mais en fait pas grand chose du tout. Quand j’ai découvert cela, tout est allé mieux pour moi - nous contrôlons seulement le sens que nous donnons à l’information que nous recevons. C’est donc nous qui déterminons si nous sommes débordés, trop de ceci trop de cela, pas assez de x, y, z…
  • si l’environnement dans lequel nous évoluons maintenant ne nous convient pas - on peut prendre la décision d’en changer i.e., changer de travail, de maison, de lieu, de pays, de partenaire…
3 J'aime

Juste au cas où : as tu bien une liste « contexte » qui porte le nom de ton boss ? Pour y noter tout ce que tu dois voir avec lui ? Et peut-être aussi un marqueur qui lui est spécifique dans ta liste En attente ? (certains items d’une liste en attente sont plus importants que d’autres, cela peut-être le cas pour ceux relatifs à ton boss puisqu’il semble à la fois peu disponible et incontournable).

Je rejoins François pour le côté reporting : pour les employeurs les salariés sont des carafes que l’on remplit, que l’on remplit. Si la carafe ne dit rien le boss part du principe qu’il y a encore de la place. Donc c’est à la carafe (le salarié) de dire : en ce moment j’ai tel et tel projet à traiter, si je rajoute ce 3e ça ne rentre plus, lequel des 3 est prioritaire ?
La nuance que j’apporterais par rapport à la proposition de François, c’est d’en informer le boss au plus tôt (ça suppose que tu saches exactement, à tout moment, ce que tu as dans les tuyaux), c’est à dire idéalement dès qu’il te fait la demande (ou que tu reçois une nouvelle tâche par un autre chemin).

Cela suppose aussi que tu dois estimer au plus tôt la charge de travail de toute nouvelle demande qui t’arrive. Je pense que nous avons tendance à retarder le traitement des demandes qui exigent de nous des choix, et/ou une telle évaluation : or plus on rend une réponse négative tard plus on se met en difficulté et on met en difficulté nos interlocuteurs. Il faut donc s’obliger à trancher rapidement, et bien sûr apprendre à dire non, à déléguer, et quand c’est possible, reporter sur la personne qui fait la demande la tâche de priorisation.

Je Suis complètement Hors Service à 20h quand les enfants sont couchés

C’est normal étant donné le stress que tu décris + les enfants à gérer + le quotidien : l’accepter devrait t’enlever un peu de stress ? Puis quand les jours vont rallonger en donnant un peu plus d’énergie, puis que les enfants grandiront et donneront moins de travail cela ira mieux :wink:

en ce moment j’arrive presque toujours en retard chez la nounou de 5/10min

Est-ce que tu as identifié pourquoi ? Si cela te pose problème tu peux te fixer comme objectif de le résoudre, par exemple sur une semaine entière pour commencer, ne serait-ce que pour voir si tu gagnes en qualité de vie sur ce point spécifique :wink:

4 J'aime

@francois J’adore ton idée de la réunion hebdo de 5 minutes, boss/employé, juste pour s’accorder les violons sur les priorités.
Je vais réfléchir à mettre ça en place avec quelques uns de mes salariés…
Il est vrai que parfois les priorités changent en cours de route, et que si on ne le dit pas à ses salariés, il ne faut pas se plaindre.

Je confirme la vision de @Lau : mes employés sont des « carafes » et si ils me disent pas « stop », je ne me rends pas compte, en toute bonne foi, que la carafe est pleine. J’attends d’eux qu’ils sachent me le dire.

Si un salarié venait me demander de mettre en place une réunion hebdo de ce type, je prendrai ça pour une forme de maturité professionnelle (rare).

Mais si je constate que leur carafe est toujours pleine, que les objectifs ne sont jamais atteints parce qu’ils sont mal organisés dans leur job, le problème ce n’est plus moi. (certain diront: « oui mais c’est toi le responsable quand même, t’as qu’à les envoyer en formation chez In Excelsis !).

3 J'aime