Émission TF1 sur les listes

Bonjour

Voici une emission qui a été diffusée sur TF1 à propos des utilisateurs de listes :

Vos avis ?

A mon travail, après avoir vu cette émission, ils sont déjà en mode ne pas faire de liste car on n’entraine plus sa mémoire.

J’espère que c’est plutôt David Allen qui a raison, en disant que notre cerveau est fait pour créer des idées et non pour les retenir.

Plutôt que de se dire que les listes ramolissent notre cerveau…

Je pense qu’on peut tous témoigner ici, du fait que gtd nous apporte une productivité accrue, et une plus grande sérénité, donc… C’est hyper bénéfique non ? :slight_smile:

Pas d’accord avec leur reportage du coup, mais attention aux dérives oui : plein de « listes volantes » dans tous les sens = la cata ? (comme la dame avec ses listes sur son placard etc)

Pas encore vu l’émission, mais je sais déjà que l’argument est complètement débile car il ne s’agit pas de la même mémoire. J’ai été un comédien capable d’enregistrer des bouquins entiers en tête tout en pratiquant les listes GTD.

Une journaliste m’avait déjà interviewé il y a quelques mois pour un article sur les listes, elle voulait à toute force me faire dire que les listes, c’est nul. Je sens un mouvement depuis quelque temps dénigrant les listes, que j’interroge… Serait ce un moyen de se deresponsabiliser à bas coût en s’évitant de faire face à l’ensemble des choses qu’on a accepté et vouloir mettre la faute ailleurs que sur soi ? Je pense que oui

3 J'aimes

Tu peux nous en dire un peu plus sur les memoires ?
Du coup la mémoire pour les listes n’a pas besoin d-être entraînée ?

Je viens de regarder et je suis abasourdi du manque de connaissance de ce qui est raconté… et venant d’un psychiatre, ça me désole.

Il y a beaucoup de littérature maintenant sur les différentes mémoires. En l’occurrence, celle dont on se sert pour travailler (dite « de travail » assez opportunément, parfois « à court terme ») est différente de celle à long terme qui va permettre de retenir les textes. Dans le reportage le psy dit que ça joue sur la concentration, et en effet concentration, capacité attentionnelle et mémoire de travail sont liées, mais l’erreur (de base, je ne comprends pas qu’il la fasse) c’est qu’il attribue la baisse de la faculté de concentration au fait de faire des listes alors que cette baisse est due au fait que la liste soit sur portable (chez les ados, le système attentionnel n’est pas autant sous le contrôle des fonctions inhibitrices que dans un cerveau adulte… qui a déjà du mal à lutter contre toutes les attaques contre l’attention qui se trouvent sur un portable).

Entraîner ta mémoire à court terme à retenir des séries de choses n’est pas très utile, car en fait, à force de retenir ces choses pour ne pas les oublier elles vont pour la plupart passer dans la mémoire à moyen ou long terme… il vaut mieux envisager cette mémoire à court terme comme de la RAM (et le long terme comme de la ROM) : elle a une taille limite, pas très importante, et elle est régulièrement remise à zéro (idéalement, car quand des machins y traînent trop longtemps, ça fait bugger le système entier). Le psychiatre a tort, et je le dis avec la confiance d’avoir la recherche et l’INSERM de mon côté :-), quand il dit qu’il est mauvais d’externaliser ces informations en les mettant ailleurs que dans son cerveau… à moins de voir un intérêt quelconque à risquer d’oublier une information importante, qui du coup va générer du stress.

La fille aux post-its commet pour sa part une autre erreur, qui consiste à mélanger l’intérêt des listes. Une liste, ça sert à pouvoir être pleinement concentré sur la chose en cours sans avoir besoin de mobiliser de l’énergie pour se souvenir ce qu’il faudra faire ensuite. Or, elle dit « on retient mieux ce qu’on écrit » (ce qui est vrai, soit dit en passant)… mais si le but c’est de retenir dans sa tête, alors il faut jeter le post-it ! Incohérent.

Bref, ça fait plusieurs fois que je vois ces méconnaissances répandues, je trouve ça vraiment dommage parce que ça ne rend pas service aux gens.

Pour finir, personnellement, quitte à retenir quelque chose dans mon cerveau, je préfère y mettre des poèmes ou des beaux textes :slight_smile:

L’encyclopédie a de bons articles là-dessus :

Sinon, les livres de Jean-Philippe Lachaux sur l’attention sont passionnants aussi (enfin, moi ils me passionnent :wink: )

3 J'aimes

Je fais l’avocat du diable, quelle est le problème à retenir ces informations dans la mémoire à long terme ? Capacité restreinte ?

En essayant de retenir de plus en plus de choses, n’ameliore-t-on pas tout de même cette mémoire de travail ?

Ah non, aucun problème à mettre ça dans la mémoire à long terme (si ça a un intérêt de te rappeler dans 1 an des tâches que tu as à faire la semaine prochaine, c’est ok :wink: ). La mémoire à long terme a une limite qui n’a pas encore été trouvée. Les moines comme Thomas d’Aquin par exemple apprenaient des bibliothèques entières (parce que c’était plus facile et moins coûteux que de recopier tous les ouvrages). C’est assez impressionnant tout ce qu’on peut y mettre. Et cette mémoire-là peut tout-à-fait s’entraîner et s’améliorer (il existe tout un tas de mnémotechniques pour ça, dont la fameuse méthode « des lieux »).

La mémoire de travail n’est pas extensible, elle ne peut pas s’améliorer par contre elle est souvent diminuée par manque de soin (manque de sommeil principalement). Par sa nature même, je dirais presque par définition, elle est destinée à stocker du transitoire (personne ne se souvient des numéros de quai de tous les trains pris… sauf événement émotionnel fort mais du coup ça sort de la mémoire de travail).

La performance de la mémoire de travail est très liée à l’attention, son principal adversaire est l’auto-interruption, c’est-à-dire la pensée que tu génères toi-même en te souvenant d’une chose alors que tu es en train d’en faire une autre. Le meilleur moyen d’utiliser à plein cette mémoire est de n’avoir rien à l’esprit (ie y mettre le moins de choses possibles), parce qu’alors tu limites au maximum les auto-interruptions : moins tu as de choses à l’esprit, mieux tu peux être présent à ce que tu fais.

Si la mémoire en général t’intéresse, je te conseille le bouquin de Marie Carruthers, « Le livre de la mémoire » (warning, niveau universitaire, ça se lit bien mais fait être vraiment intéressé ! :slight_smile:). Il est centré sur la mémoire à l’époque médiévale mais j’ai trouvé ça passionnant et les infos psy restent très actuelles.

Hello,

De quel JT de 20h s’agit-il (quel jour) et à combien de minutes faut-il regarder pour tomber directement sur le sujet des listes ?

Merci.

Benoît

Hello @benoit.riviere,
C’est une courte vidéo de 4min, le lien est plus haut dans le forum.

Je viens de voir qu’elle a disparu du site de TF1, mais je l’ai retrouvée (pour combien de temps encore ?) chez Orange :

Je suis d’accord avec toi @Romain ce psychiatre a décidément beaucoup de choses à apprendre. Notre systeme GTD n’est qu’un systeme sophistiqué de gestion de liste et d’habitudes régulières. Il y a plusieurs étude scientifiques sérieuses sur le cerveau qui expliquent qu’on est capable de gérer un maximum de 5 à 7 informations à un instant T. Mais c’est aussi au prix d’une charge mentale qui nuit à notre énergie. Peu importe la forme des listes qu’elles soient numériques ou papier. Le plus important c’est de les faire, de les nettoyer et revoir régulièrement et facilement et surtout de les utiliser. Nous ne sommes pas des ordinateurs. Notre cerveau et fait pour imaginer pas pour désespérément essayer de retenir des choses que par nature nous sommes bien incapables de retenir…

Merci pour le nouveau lien Romain.

Ça semble étonnamment simple et radical le constat que les listes « ramollissent » le cerveau.

Dans ce cas, arrêtons aussi d’utiliser des agendas et même de prendre des notes pour faire encore plus bosser notre cerveau…

2 J'aimes

Une démonstration scientifique extrêmement intéressante et percutante de l’intérêt des listes a été faite par le chirurgien américain Atul Gawande dans son livre The Checklist Manifesto: How to Get Things Right (malheureusement non traduit en français) cité par DA dans la 2ème édition de GTD.
Il y a des vidéos passionnantes de Gawande sur le sujet sur Youtube.

1 J'aime

Ce bouquin est extraordinaire, je ne comprend pas qu’il n’ait pas encore été traduit.