Entretien et mise en place de son système GTD

Je ne sais pas vous, et je suppose que c’est parce que je ne suis revenue sur Nirvana que depuis quelques semaines, et que mon système n’était pas complet…

Mais j’ai l’impression de passer un temps fou sur la mise en place de celui ci.

J’ai tout « rempli » au mieux une première fois, puis je l’agrémente, je le fais évoluer en même temps que mes connaissances sur la méthode évoluent.

Mais c’est énormément de temps et de travail.

Ok le résultat est déjà plus que prometteur et ça fait un bien fou. Mais ce qui me peine le plus, se sont les projets.
Car j’essaye d’appliquer au mieux la méthode en créant vraiment un projet pour chaque élément nécessitant plus d’une action…

Est ce que vous êtes passé par là ?
Ça se calme avec le temps et la maîtrise qu’on peut avoir de son système ?

Merci d’avance

1 J'aime

Dans ce cas poster une enveloppe peut devenir un projet… Donc peut-être plus compter sur la liste de prochaines actions réparties par contexte.

Par exemple, en ce moment je suis en train de refaire la peinture de mon appartement. Pour autant je n’ai pas créé de projet : faire des recherches - repeindre un salon, cette action peu aller dans mon domaine de responsabilité Bricolage et maison. Lister le matériel à acheter, idem. Programmer - achat matériel cf liste, dans ma catégorie Agenda, puis dans mon calendrier, etc.

1 J'aime

Petite astuce qui peut servir à alléger la liste de projets : « acheter des enveloppes pour envoyer la facture du plombier » peut te dispenser d’avoir un projet « Le plombier est payé » (je te laisser voir pourquoi😉 )

Par contre « acheter deux pots de peinture lavande ref Provence123 pour repeindre les volets » peut te dispenser d’avoir un projet « les volets sont repeints » mais il est sans doute pertinent d’avoir le projet parce qu’il est sans doute assez important (en termes de choses à faire) et tu peux tirer profit du fait de le revoir chaque semaine dans ta revue.

2 J'aime

Tu n’ouvres pas un projet pour ça ? Pourtant :

  • acheter la peinture
  • planifier le moment de repeindre
  • poncer les volets
  • peindre les volets

Je vais trop dans le détail pour ça ? :frowning:

Oups, j’ai corrigé avant de voir ta réponse. Tu vois que je suis d’accord :slightly_smiling_face:

En fait quel est l’intérêt d’avoir un projet sur la liste ? Il est double :

  • je suis sûr de ne jamais perdre le fil car même si je n’ai plus d’action dessus je vais le revoir une fois dans la semaine et je pourrai retaper rattraper le coup
  • je peux décider de me concentrer dessus ou pas en le plaçant parfois sur une liste « en suspens » et parfois dans la liste « active »

Perso j’ai fini par le faire pour tout, ça m’a aidé à installer la méthode à tous les niveaux de ma vie. Et ensuite j’ai continué a le faire parce qu’avec l’habitude ça ne « coûte » plus rien et ça laisse mon cerveau tranquille. Mais ce n’est pas une obligation et pour les projets sans enjeux j’applique la ruse ci-dessus.

2 J'aime

OK super, oui désolée j’ai répondu trop vite :wink:

Du coup tu te retrouves avec une très longue liste de projets ?

Mais ce n’est sûrement pas si gênant puisqu’on est censé tous les revoir à la revue hebdo, et que du coup il y a des projets qui sont amenés à disparaître très rapidement si vite terminés.

J’ai des actions où je sens tout de suite qu’ils seraient « mieux » sous forme de projets… Je devrais les convertir alors celles là ? :wink:

C’est que, des fois, j’ai l’impression de devoir « restreindre » mes listes pour ne pas qu’il y ait trop d’éléments (pas 3600 comme @lkw :crazy_face:) je n’arriverais jamais à gérer tout ça :grinning_face_with_smiling_eyes::sweat_smile:

En fait chez moi tous mes projets n’ont pas le même horizon de review. Certains apparaissent tous les 3 jours dans OF, d’autres tous les mois voire plus (en fonction de la possibilité ou du désir d’avancer dessus). Je ne revois pas mon projet “déclaration d’impôts” toutes les semaines après mai, ça n’aurait pas de sens. J’ai la routine de mettre les documents aux bons endroits dès réception, ça suffit et je m’y replonge à partir de février.

D’autre part je gère la noyade en identifiant très clairement ce qui est du courant et du SMB. J’ai un backlog inhumain donc j’ai adopté GTD par progression centrifuge (même si ça n’est pas la méthode recommandée) : j’ai amené sous contrôle des domaines de plus en plus vastes avec la méthode, soit tout ce qui était le plus important, en considérant de facto que le reste serait du SMB, comme autant de “mini-vies” correspondant aux domaines de responsabilité. Ça m’a permis de l’adopter progressivement en gérant bien certaines zones de ma vie puis, une fois cet ordre compris, je l’ai élargi peu à peu (et je suis toujours en train de le faire, en réalité).

1 J'aime

À quoi est dû le fait que tu ais un backlog tel que le tiens ? Tu as envie de faire trop de choses ? Trop de choses t’intéresses et tu notes tout dans ton système ?

J’ai pas mal de difficultés avec ça : ce qui est de l’ordre du « des que possible », le courant, et le SMB.
Car il y a plein de choses où je me dis « allez ! J’ai trop envie de faire ce truc là, je le met dans mes listes ! » sauf que ça fait 3 mois que c’est là car pas le temps et pas prioritaire par rapport à plein d’autres trucs… .

IIl n’y aurait pas une formule magique pour savoir si un élément est SMB ou pas ? :sweat_smile:

Je vais essayer de faire du tri de projets par rapport à mes échéances, merci :wink:

Yep, trop d’idées et d’envies, plus des choses dont j’ai envie de m’occuper depuis littéralement des années (le problème de travailler dans l’industrie la plus lente peut-être juste après l’aérospatiale :sweat_smile:)
Mais je fais du coup une différence très stricte entre ce que je contrôle actuellement et le reste. Ce qui a attendu des années, par définition, peut attendre encore, sauf si cela se rappelle à mon bon souvenir de façon spécialement pressante - auquel cas, là, je suis armé pour l’intégrer comme un entrant de plus.