Ép.27 : la SEULE chose (The One Thing)

Publier précédemment ici : https://www.productifetserein.com/the-one-thing/

Une question de priorité ? Posez-vous LA bonne question !

3 J'aimes

Passionnant :grin: Merci à vous 3 et particulièrement à notre hôte @Romain
C’est une approche tres intéressante. Elle me donne plein d’idée pour tester ça, surtout en ce moment ! ça tombe à pic !. Effectivement tres complémentaire de GTD et j’ai aussi bien aimé la fin sur le Time blocking dont je suis un fervent adepte. Bon courage pour le confinement.

1 J'aime

Bonsoir,

J’ai beaucoup apprécié l’épisode sur le livre « The One Thing ». J’ai du coup commencé à lire le livre et je trouve cela génial. Par contre, ce que j’aimerais c’est avoir des exemples concrets de comment trouver cette « One Thing »; chose à faire tel que toutes les autres choses sont inutiles ou non nécessaires.
Merci pour vos exemples,

Bonjour @pierre.foguenne

Je te souhaite la bienvenue sur le forum. J’espère que tu y trouveras des astuces et des conseils pratiques pour améliorer ta pratique ou optimiser ton système.

J’ai également apprécié ce podcast.
The One Thing fait partie des ouvrages que je souhaitais lire depuis quelques temps et ce podcast a renforcé cette envie.

Concernant, la fameuse question centrale « Quelle est l’unique chose que je peux faire de sorte à rendre tout le reste plus facile ou non nécessaire ? », j’y ai pas mal réfléchi et j’y vois un potentiel énorme.

La question est applicable aux petites comme aux grandes questions. On peut donc la poser à chacun des horizons.

Horizon 5 - Raison d’être et principes

Quelle est l’unique chose que je peux faire qui rendrait le reste de ma vie plus facile ?

De cette question peut émerger un projet de vie ambitieux ou venir renforcer une intuition que tu avais déjà quant à ce que tu voulais entreprendre.

Horizon 4 - Vision

Quelle est l’unique chose que je pourrais avoir réalisé d’ici 5 ans qui rendrait le reste de mes jours plus facile ?

Cette question est dans la même veine que la précédente mais avec une distanciation temporelle qui peut aider à la projection.

Horizon 3 - Buts & Objectifs

Quel est l’unique but que je pourrais poursuivre et atteindre d’ici 2 ans qui rendrait tout le reste plus facile ou non nécessaire ?

Le but identifié peut alors être décliné en objectifs, en zones de responsabilités pour le supporter et en projets pour s’en approcher.

Horizon 2 - Zones de responsabilités

Quel est l’unique aspect de ma vie que je peux améliorer de sorte à rendre tout le reste plus facile ou non nécessaire ?

De cette question, tu peux identifier un domaine de vie à améliorer qui pourrait avoir un effet domino sur tous les autres ainsi que les projets associés.

Horizon 1 - Projets

Quel est le seul projet que j’ai à mener qui rendrait tout le reste plus facile ou non nécessaire ?

Tu peux ainsi pointer le projet parmi les autres qui si tu lui accordes la juste attention ainsi que les justes ressources, aura la plus grande valeur. Tu peux ainsi te retrouver avec des projets à mettre en suspens ou à laisser à incuber pour faciliter ce dernier.

Horizon 0 - Actions

A cette horizon les possibilités sont nombreuses.

A l’échelle des listes de prochaines actions d’abord…

Quand tes projets ont un lien direct, la question consiste à se demander quelle prochaine action est la plus susceptible de booster ton travail.

Mais mettons que tu aies le choix entre 3 actions liées à des projets qui n’ont pas de lien direct entre eux. Disons :

  • « Réorganiser mon garage »
  • « Organiser l’anniversaire de ma soeur »
  • « M’inscrire à des cours de violon »

À première vue, la prochaine action de chacun de ces projets ne va pas faire avancer l’autre. Mais il y a une autre manière d’envisager cette « unique chose » à faire. Le niveau d’énergie, la charge mentale ou bien même la satisfaction personnelle.

Si la prochaine action d’un de ces projets risque de me laisser sur les rotules, je peux me dire que je ferais mieux de la laisser de côté pour réserver cette énergie à d’autres choses. À contrario si tous les jours je me dis que je devrais ranger mon garage, me débarrasser une bonne fois pour toute de cette corvée peut me décharger mentalement. De même, je peux me demander laquelle des prochaines actions que j’ai sous les yeux est susceptible de m’apporter le plus de satisfaction à la fin de la journée s’il s’avère que je l’ai réalisé. Le choix que j’aurai au final peut me permettre de me remobiliser et gagner de la motivation pour la suite.

A l’échelle de diverses situations…

Tu peux t’en servir pour résoudre certains problèmes. Imaginons que tu travailles sur un projet avec un collègue avec qui tu ne t’entends pas très bien. Tu peux alors te poser la question « Quelle est l’unique chose que je peux faire dans cette situation de sorte que la suite soit plus simple ? »

Dans tous ces cas, à cet horizon, la question peut simplement devenir : « Compte tenu de la situation (contexte, temps, niveau d’énergie, circonstances, …), quelle est la seule et unique chose que je peux faire de sorte que le reste soit plus simple ou non nécessaire ? »

Si tu es au bout du rouleau, cette seule chose pourrait aussi par exemple être de te reposer ou de prendre du temps pour toi. Beaucoup de choses peuvent émerger de cette question. Elle est fascinante pour cela.

3 J'aimes

Bonjour Julian,

Merci beaucoup pour ton explication. J’ai beaucoup apprécié.

Pierre

Je viens de le finir ( depuis le temps que je l’avais dans la pile… )

j’ai bien aimé : « expect chaos » sur le reste des activités… ( impossible de retrouver la citation exacte )

Merci Julian, t’es réflexions vont aller directement dans mon dossier “coaching à mettre en place”. Merci et très bon week-end.

1 J'aime

Je suis en pleine période de test de la methode (the one thing) et je trouve ça tres interessant. Je me suis rendu compte que la methode a un effet tres efficace sur ma manière de travailler. D’abord je me suis rendu compte que comme disait @Romain dans « la route de brique jaune » on a tendance parfois a aller au clash avec les obstacles alors qu’il est parfois plus efficace de les contourner. Ensuite, je me rend compte que je perd encore du temps avec des trucs qui ne le méritent pas. Je m’en était rendu compte avec mes essais sur le bullet journal mais la c’est encore plus flagrant. Finalement je me demande si toutes ces méthodes renonceraient pas sous différentes formes des lois incontournables respecter impérativement pour être efficace ?

The one thing m’a beaucoup fait réfléchir (et travailler) sur l’usage de mes outils. Omnifocus m’a permet centraliser mes taches et mes projets ainsi que les incontournables de la semaine ou du mois c’est déjà pas mal ainsi il a rendu inutile tous les autres outils de gestion de taches et de projets que j’utilisais.

La je réfléchis en ce moment sur Pipedrive. il est possible qu’il me permette de rendre inutile beaucoup de mes autres outils notamment mes listes de suivi de contacts et de prospects car ils viennent d’introduire la gestion de prospects.

The one things est vraiment tres interessant. Je pense que c’est complémentaire de la route de briques jaunes. Ces deux méthodes alliées a GTD doivent pouvoir me permettre de developper mon entreprise intelligemment. Je vais mettre ca dans omnifocus dans mon DR Developpement et créer mes projets de formation.

Je remarque aussi que toute methode ne sert a rien si elle n’est pas appliquée et testée. C’est le sens du Kaizen. D’ou l’importance de tester pour y arriver…

1 J'aime