Gérer les imprévus

Nouveau sujet…
COMMENT GÉREZ VOUS LES IMPRÉVUS ?

Quand on passe du temps à avoir un système carré, que notre calendrier/Agenda est bien utilisé, mis à jour régulièrement… .

Comment gérez vous ces choses qui nous tombent dessus et qui font tout voler en éclat ?

Que ce soit un enfant malade, une réunion de dernière minute, un dégât matériel dans la maison qui requière notre présence, un rendez vous qui n’était pas prévu qu’on doit honorer, la nounou malade, une crise sanitaire, un travail donné en urgence, etc… (désolée je n’ai pas beaucoup d’imagination :sweat_smile:)

Après l’art d’utiliser GTD, l’art de savoir s’adapter aux imprévus et à toutes les situations ? :wink:

Difficile de repondre tant les cas sont nombreux, pour moi l’imprévu est ma vie quotidienne. Il ya peu de vrais imprévu. L’enfant malade oui, la fuite oui

Le vrai problème c’est que les gens confondent urgent et important. Un nouveau travail j’arrache une date de remise. Il te faut ca pour quand ? As tu une contrainte de délai ? Qu’est ce qui se passera si ca ne se fait pas ? Et j’arrache une date et je my tiens. Tu constateras que les ¾ des urgences des autres sont des fausses urgences. Elle n’ont ni ete anticipées ni reflechies on te refile juste la patate chaude…

C’est pourquoi tout tout tout va d’abord en inbox. Ma femme débarque et me dit ca et ca je note et direct Inbox ou carnet ou Things inbox. Un nouveau client hop inbox pour une reevaluation ulterieures.

Apres il y a de vraies urgences. Deja GTD a gere 90% de celles ci celles de moins de 2mn pour le reste on s’adapte. L’important c’est de noter et de prendre du recul. Quel est le resultat a atteindre ? Quelle est ma prochaine action ? Ex M… il y a une fuite…

Comme dit Marc Forster si il y a le feu vous saurez quoi faire. Si tu as de la flotte partout ta next action c’est de couper l’eau. Si tu a une reunion au dernier moment il faut la qualifier. Est elle cruciale et indispensable ? Si tu n’est pas le decideur considere ça comme une obligation et tu n’as d’autres choix que de subir sauf à la négocier avec ton chef.

Marc Forster a ecrit un truc passionnant il y a quelques années qui s’appelle la méthode do it tommorrow. C’est pas compliqué il faut evaluer les sujet le soir et tout ce qui vaut le coup d’etre traite (les taches IMPORTANTES) est traité le lendemain.

Tu sais a un moment j’ai failli peter un cable. Tout arrivait de partout. La premiere chose que j’ai faite c’est tout noter une tache par une tache l’une au dessous de l’autre et j’ai tout repris en clarification GTD apres 2 mn de pause. tu ne vas pas y croire sur une liste de 30 il y avait une urgence. 3 ou 4 importance et tout le reste n’etait que truc inutile.

GTD par son processus te guide la dessus. En distinguant les taches en les plaçant entre ici et maintenant et en prochaine action par contexte + en reportant le reste en SMB ça te donne de l’air et le controle sur les choses.

Apres le plus important c’est les horizons qui sont ta boussole.

Donc l’urgence (sauf exception) n’existe pas…

Si ton enfant est malade ta next action est d’appeler ton medecin. Mais ce n’est pas une urgence c’est un flow. Par contre si tu tombe par terre la l’urgence c’est de te rattraper et l’importance c’est de regarder ou tu fous les pieds la prochaine fois. :rofl:

Tout le reste, releve soit de l’inutile, du SMB ou de l’importance.

1 J'aime

Cela fait partie de la partie « unplanned work » de la méthode et elle est là justement pour te donner la sérénité de gérer l’imprévu.

Par exemple aujourd’hui, coupure internet toute la journée au travail. Compliqué quand on a une fonction qui utilise beaucoup internet pour les emails mais aussi pour la téléphonie, donc plus rien…

Ce matin j’ai commencé par regarder mon hard landscape : mon calendrier avec les actions impératives prévues pour aujourd’hui.

En cas d’imprévu, j’analyse l’urgence (comme indiqué par @francois) et je regarde l’impact sur mon hard landscape. Je ne me préoccupe pas de mes listes d’actions pour le moment.

Ton enfant est malade mais tu dois déposer ta voiture au garage ? Est-ce que tu peux décaler ce rendez-vous ? Est-ce important si tu décalés ce rendez-vous ?

Pas autant, mais quand même, après 4/5 mois en indépendant, je me suis rendu compte qu’il y avait (plein) de journées bien occupées à la fin desquelles, je n’avais rien à facturer !
c’est là ou par hasard ( je l’avais pré-commandé « comme ça » ), j’ai lu 4HWW de Tim Ferriss, et surtout la bibliographie du livre qui m’a fait découvrir Gtd, DIT ( Mark Forster ), E-Myth ( Gerber ) et… ouf :slight_smile: 15 ans plus tard, je suis toujours d’attaque

A cette époque, les enfants avaient 2 ans, autant dire que coté bouillon de cultures à microbes, ce fut une sacrée découverte ( pas malade depuis 15 ans, j’ai bien vu que mon immunité n’était plus trop sollicitée depuis un moment… )

la priorités c’est : toute la famille en sécurité
ensuite tout le reste se renégocie :slight_smile:
si j’ai besoin d’une demi journée dans la semaine pour un truc « perso » et vraiment besoin de bosser cette semaine, je le case le WE ( une vraie demi journée bookée, pas genre, je vais le faire sur un coin de table ça va passer ), ça fait tampon
j’ai travaillé beaucoup de dimanche depuis mes débuts, mais aussi fait plein de trucs en semaine qui apporte beaucoup de souplesse et de tranquilité finalement… bien sûr, plus facile quand on n’est pas salarié ( c’est tous ces imprévus qui ont précipité ma démission pour bosser seul depuis la maison <= mais toujours avec un vrai espace bureau, un bout du garage au début, c’est original :smiley: )
et au final, loi de parkinson : ca finit par rentrer :slight_smile: