Gérer les interruptions

@Julie aussi :wink:
Pour ma part egalement je n ais jamais decroche le moindre contrat ou client serieux grace aux reseaux sociaux. La seule chose qui fonctionne c est mon relationnel. Y compris linkedin. Par contre je perds un temps considerable dessus. Pourtant en tant qu homme public (dirigeant d entreprise) cela devrait m apporter. Pour rigoler :wink: et l anecdote, par contre ca m a rapporte un nombre de p… considerable que je batche regulierement. Pas une semaine ne se passe sans que je nettoie tout ca ! Les pires instagramme, skype, facedebouc… leur imagination est sans limite !
:joy:

1 J'aime

Pas de soucis :slight_smile:
c’était une vraie question ouverte, aucun soucis avec l’avis sur le sujet

1 J'aime

Dans mon activité, Twitter a remplacé les forums ( ce que l’on a ici a disparu ).
Un peu un cas particulier, car la communauté s’est recréée en changeant de support, ce n’est pas vraiment un mode diffusion.
J’ai l’impression que pour certains domaines, Discord est un nouveau support.

j’avais tenté de monter une communauté sur Fb ( proche de e que l’on a ici ), j’ai effectivement abandonné, quand c’est public, trop compliqué à modérer ! Les gens qui n’aiment pas le sujet, mais s’inscrivent et viennent pourrir tous les posts… c’est juste hallucinants. Sociologiquement, ca doit etre un sujet d’étude, mais ce n’était pas mon intérêt.

Discord me semble le fils spirituel des forums (que je trouve un bien meilleur médium dans l’absolu). On y va avec un intérêt sincère et il est facile de ban les trouble fete. Deux conditions requises à mon avis pour faire fonctionner une plateforme.

1 J'aime

C’est super intéressant merci.
Je n’aime pas du tout, mais alors pas du tout, les réseaux sociaux.

Mais on a l’impression que c’est un moyen rapide,enfin ça dépend pour qui, de se faire connaître, mais peut être que pas du tout oui.

Par contre… . Penses tu toujours la même chosemmême avec la situation actuelle? Qu’on peut créer des liens et se faire connaître autrement?

Je vous conseille le livre dont j’ai déjà parlé « Devenir super-conscient » de Dr. Joe Dispenza. Au file de la lecture on comprend que tout est gestion de notre attention, donc de gestion d’énergie au final.

Soit l’on décide de focaliser tout sur le monde extérieur ( réseaux sociaux…) ou pas. Cependant, cette focalisation sur le 100% externe fonctionne toujours de la même manière, on se compare et et l’on cherche à combler des manques. D’ailleurs les gens à la tête de ces structures l’ont bien compris, ils feront tout pour nous montrer des manques; soit manque d’amis, d’amour, de santé, de etc. C’est comme cela que la publicité opère.

Alors que si l’on commence à focaliser son énergie sur son monde intérieur, les pressions externes disparaissent puisque l’on s’entraîne à ne manquer de rien.

Faites, juste un petit essai, augmenter le temps passé purement avec vous-même tous les jours, par exemple le matin au réveil, 10’ à ne penser à rien, juste respirer et être là dans le « maintenant » seulement. Vous verrez, le cerveau se re-câble de lui-même, l’addiction au monde extérieur s’estompe tranquillement.

2 J'aime

Tous les matin, dès que je me réveille je médite. C’est un moment formidable avec moi même dans l’instant présent. Il y a different types de méditation. La plus connue, la pleine conscience s’attache à l’instant présent. Mais on peut la mixer avec de la visualisation ou / et des affirmations / ou des questions à l’univers. C’est tres interessant.

1 J'aime

Je pense que « se faire connaître » est l’arbre qui cache la forêt. Se soucier de ça avant d’avoir raffiné sa discipline (quelle qu’elle soit), c’est mettre la charrue avant les bœufs. Faire du vraiment bon boulot est beaucoup plus durable et rentable que d’être « moyen » et de s’échiner à surnager sur les réseaux, ça ne me paraît pas un bon calcul.

1 J'aime

Je pense que tu as raison, merci pour ces réflexions très intéressantes. :wink: Ça se bloque plusieurs projets chez moi :wink:

1 J'aime

C’est très juste oui, notre temps mental et notre énergie n’est pas illimité…
Je vais tâcher de me procurer ce livre, merci :wink:

Effectivement François, j’ai l’impression que plus je progresse dans la méditation plus mon volume de prochaines actions diminue - Où alors c’est juste une illusion :slight_smile:

Chez moi c’est flagrant. Les jours ou je ne médite pas je passe souvent « une moins bonne journée » et j’ai l’impression d’avoir plus de confusion mentale ce qui augmente peut etre la longueur de mes listes de taches. j’ai aussi constaté que dans les moments de forte concentration (flow) je n’ai quasiment plus besoin de liste. Seule la visualisation de ce que je veux faire et mon implication à les realiser suffit.

De ce que je sais du flow, je crois que c’est la capacité à visualiser clairement qui crée cet état, pas l’inverse. D’où l’importance de la clarification GTD-like et d’inventorier les boucles ouvertes, pour se libérer l’esprit et se rendre capable de se projeter pleinement dans la tâche en l’instant.

Oui parceque la plupart de nos indécisions et difficultés d’action sont liées à un manque de clarification. D’ou l’importance de la collecte et de la weekly review. En fait, je pense qu’il est crucial d’avoir un systeme qui permette d’inventorier ses boucles ouvertes c’est a dire les sujets du moments. Cela depasse la prochaine action qui est juste pour moi, un declancheur. Cela depasse aussi le systeme que l’on met en place que ce soit Things, to do ist ou omnifocus ou meme de simples listes sur papier. Il faut un systeme qui encourage la visualisation et l’action au bon moment. Faute de cela on est comme un canard sans tete qui ne sais pas ou il va…
Pour revenir à la méditation elle encourage la concentration. L ici et maintenant. Elle aide a la visualisation.

1 J'aime