J'ai Lu Ton Mail - 19 : le "100 things" challenge!

Publier précédemment ici : https://www.productifetserein.com/jai-lu-ton-mail-19-le-challenge-des-100-choses/

Peut-on vivre dans nos sociétés avec seulement 100 choses ? C’est la question que pose Romain à ses comparses Jean-Phi et Geoffrey.

1 J'aime

Y’en a qui veulent tenter avec moi ? :slight_smile:

Impossible !
Je suis une fille !
A moins que tu ne veuilles parler des 100 choses qui sont dans mon sac à main ? :crazy_face:

Excellent podcast @Romain, @jpmole, @Geoffrey ! Je suis moi même sur une tendance minimaliste donc ce challenge me parle, en revanche je ne me vois pas compter mes objets… Plus je peux épurer mon environnement mieux je me porte donc l’idée est sympa.
Well done

Ça me botte :roll_eyes: par contre entre le Black Friday, Le Cyber Monday et le Single’s Day et Noël je sais pas si c’est la bonne période pour commencer !

Je vais peut être juste commencer par un inventaire avant de me lancer dans un tri effectif. Un peu dans le mode Collecter puis Clarifier que nous chérissons tous ici :smile:

2 J'aimes

Je trouve tres interessant cette approche des 100 Things qui apporte de la clarté mentale.

Au plan professionnel
En écoutant ce podcast (écoute dans la foulée de Paréto) je me demandais s’il ne serait pas possible d’effectuer un ecrémage considérable des informations pour n’essayer de ne garder dans mon systeme qu’une centaine de sujets exploitables, le reste restant en référence au cas où…

Idem pour les logiciels pourquoi en avoir autant alors qu’on ne se sert que de quelques un ?

ça irait dans le sens de ce que j’ai commencé à faire depuis un an où je vide consciencieusement tout ce qui est physique dans mon bureau pour ne garder que l’essentiel… Qu’est ce que j’ai pu jeter !

Au plan personnel
Sans le savoir c’est un peu ce que je fais depuis plusieurs années. J’achète uniquement ce dont j’ai besoin. Mes vêtements en solde en général et le minimum nécessaire sauf quelques belles pieces pour des occasions particulières.

Aussi, suite à l’écoute d’un podcast de steve jobs il y a 2 ou 3 ans je m’habille toujours plus ou moins pareil. J’ai trouvé ma marque de jean et modele. J’en ai 2 ou 3 paires. Je les use jusqu’à la corde. Quand aux chemises apres en avoir eu beaucoup j’en ai de moins en moins. Des blanches pour le boulot et le moins de costumes possibles (j’en ai 3 que j’use aussi au fur et à mesure)

je n’ais pas pu me résoudre me débarrasser de mes pulls qui sont mon péché mignon ! J’en ai beaucoup trop !

J’ai par contre une dizaine de teeshirt noir toujours les memes (comme ceux d’Ardisson) comme une 20 aine de slips et un tiroir de chaussettes que je change tous les jours car je trouve ça crade de ne pas le faire :joy: .

Tout cela a considérablement simplifié mes choix du matin.

J’ai aussi beaucoup rigolé avec les guitares car avant j’en avais 6 ou 7 et maintenant je n’en ai plus que 3 dont une que je ne joue jamais mais que je ne me résoudrai pas à vendre car c’est ma premiere guitare… Mais comme je joue de moins en moins ce sujet est encore à décider. Pourquoi garder tout ce matériel, si je ne joue pas ? mais psychologiquement j’ai du mal à y renoncer.

Je ne sais pas si je parviendrai à garder 100 trucs dans ma vie. probablement pas. Mais je compte dans l’année 2020 limiter au maximum le nombre de choses tants virtuelles que physiques.

Je pense que dans ce challenge ce qui compte le plus c’est de prendre conscience qu’on achète trop et impulsivement. Il faut limiter ses achats au stricte nécessaire et investir plutôt intelligemment. Personnellement j’adore déjeuner et diner avec mes amis et clients.

J’ai toujours estimé que les relations humaines que j’ai avec les autres sont plus importantes que le paraître, ce qui dans cette société superficielle et égocentrique, est parfois compliqué à vivre… Face à certains psycho rigides où quand je rencontre un nouveau client je m’adapte et me force donc à bien m’habiller mais sobrement car je sais que " l’habit fait le moine " surtout dans mon métier.

3 J'aimes

Petit retour sur mon début de commencement de challenge :slight_smile: Au lieu de vider tout un tas de trucs apparemment superflus et voir ce qu’il reste après, j’ai commencé la liste de ce qui me paraît indispensable/essentiel… et j’avoue que 100 finalement c’est déjà pas mal !

J’ai une famille donc j’ai exclu du compte tout ce qui « appartient » à la famille (table, chaise, couverts, machine à laver, appart, etc). Je commence juste par moi tout seul. Je n’ai pas pris en compte les livres (et les guitares comptent pour une, ne m’embêtez pas avec ça, hein ! :wink: ) ni les CDs. J’avais déjà fait un bon ménage des livres, pour les CDs je veux juste m’assurer de pouvoir retrouver mes préférés sans souci en ligne (j’ai encore un vynil d’Ella dont la version CD ne contient pas une plage pourtant extraordinaire, ni Spotify).

Je poursuis !

Bonjour @Romain,
Bravo pour ton engagement dans ce challenge.
Après avoir écouté votre podcast, j’ai pensé trois choses (très différentes) et fais deux choses pratiques.

En premier lieu, j’ai pensé à la Pyramide de Maslow et notamment à ceux qui se trouvent sur les premières marches et pour qui le challenge serait d’obtenir bien plus de 100 choses pour tout simplement vivre mieux.
Cela peut paraître surprenant de se dire qu’une fois en haut, on peut avoir envie de se défaire de toutes ces choses après lesquelles on a couru, rêvé et fini par obtenir. Ce point est très intéressant à réfléchir.

J’ai pensé ensuite, et vous le dites très bien dans le podcast, à toute cette avalanche de publicité qui se déverse sur nous chaque jour. Toutes ces sollicitations qui finissent par nous (créer des chemins neuronaux) et faire penser que, oui, c’est bien de rouler avec telle voiture, qu’il faut avoir le dernier smartphone à la mode sous peine d’être à la traîne, etc.
De manipulation il s’agit nous le savons tous, mais là, où cela me donne un malaise c’est que ces manipulations se basent sur nos désarrois internes, nos fragilités et nos vulnérabilités. Nous faire croire que posséder et obtenir est la réponse, est une belle méchanceté faites aux êtres humains. Je laisse là ce vaste sujet.

Enfin, j’ai pensé à mon système GTD et c’est lié avec le point d’avant. A le relire, il y a des listes de prévision d’achats de trucs, dont j’ai dû faire un effort de volonté pour penser clairement à ce que j’envisageais réellement d’acheter. Et j’ai fait du tri. Mais voilà, j’ai du me battre contre une idée très subtilement reçue que je devais acheter ceci ou cela (merci les spins doctors !).

Puis, l’oeil pas convaincu, j’ai compté, juste pour voir, les trucs qui sont dans ma chambre et c’est mort. Les 100 trucs sont rapidement atteints en comptant, le lit, le matelas, les 4 oreillers, la couette, les rideaux, les meubles, les livres…et j’en passe.

Et… j’ai fini par faire le ménage dans ma maison, trié, préparé un tas de trucs à donner ou à vendre.
Appart allégé et système GTD aussi.

Rien que pour ça, votre podcast m’a fait du bien. S’il devait avoir une vertu, c’était celle-là !

3 J'aimes

Wow ! C’est énorme je trouve, merci pour ce partage ! :clap:

Petite mise à jour sur le 100 things challenge donc, avec les limitations indiquées plus haut mais en incluant le matos son (donc les guitares :wink: )… eh bien j’arrive à 98 choses !

Rappel des limitations de ce que je n’ai pas pris en compte :

  • ce qui est commun à la famille (lave-vaisselle, frigo, et tout le mobilier/fournitures/linge de la maison finalement),
  • ce qui appartient à l’entreprise (docs principalement et quelques éléments informatiques)
  • mes livres et CD
  • les logiciels
  • précision : un élément informatique et ses accessoires essentiels comptent ensemble (style MacBook + chargeur = 1)

Mon poste le plus important en nombre d’items reste les vêtements, suivi de près par le matériel informatique, qui a eux deux représentent la moitié.

J’ai eu l’impression, en élaborant cette liste, des points suivants :

  • pour les vêtements, il y en a trois je ne mets jamais mais que je trouve top, du coup je les garde… mais je pense qu’au prochain tour je les donnerai (ça me rassure de le penser :wink: )
  • j’étais assez étonné du nombre de machins informatiques qui se glissent l’air de rien partout dans nos vies
  • j’ai ressenti l’effet de résistance qu’on connaît parfois devant nos premiers balayages mentaux, où on se dit qu’on ne pourra jamais parce qu’il y en a trop… je trouve que faire la liste des trucs qu’on a, c’est un peu comme se lancer dans un balayage mental : on pense qu’on n’aura jamais fini, et à l’arrivée on se rend compte qu’il y en a plus qu’on pensait mais moins qu’on ne craignait, et que faire l’inventaire est tout à fait possible et prend à peine 1 heure.

Du coup, quand je considère maintenant l’ensemble des machins qui encombrent la maison, je suis beaucoup plus à l’aise à l’idée de m’en débarrasser parce que je sais que rien n’est essentiel, et je serai plus enclin à garder ce qui me « procure de la joie » (Marie Kondo inside :wink: )

Bravo Romain ! C est un tres gros travail de faire le trie. On vit dans une societe ou tout n est qu accumulation. C est un veritable conditionnement. Comme si posseder etait le but ultime de notre vie. En verite nous somme le produit de nos << fausses croyances >> inculquées des l enfance par nos parents- qui eux meme l avaient recue des leurs-, de notre environnement, des medias, de la societe, de notre besoin de reconnaissance et d appartenance a un groupe ou une tribue…

J ai commence ce travail de vidage. C est tres difficile. J aime mes guitares mais je n en joue plus. Je caresse l espoir d en rejouer plus tard mais pour l instant je n en ai pas le courage…
J ai trop de vêtements, trop de dossiers papiers, trop de fichiers numériques dans mon ordinateur, et que faire de ces clients alors que je ne travaille qu avec 10% d entre eux mais c est mon reseau et c est ce qui me fait vivre… de quoi ais envie dans les 5 prochaines annee ? Et que vais je garder dans ma vie ? et nombreux sont ceux qui se posent les mêmes questions…

Gtd ne repond que partiellement a cela grace aux horizons. une chose me semble sure. Vider cree de l espace aussi bien physique, que dans sa tete (reflexion, decision…)

Je suis super content. J ai vecue une inondation totale de mon bureau (Voisine du dessus) Il y a 2 ans, et les travaux commencent enfin !

Maintenant je n ai plus le choix. Il faut que je vide. L occasion d un nouveau depart !