La vie est-elle plus heureuse avec ou sans GTD?

Hello, je vous transmets ci-dessous un échange épistolaire entre un utilisateur de GTD et David Allen, sur un sujet qu’on entend parfois. Si vous nous lisez souvent, vous connaissez déjà la réponse que David va faire, mais il le fait tellement bien que je n’ai pas résisté à vous le partager.

*Cher David,

Un collègue s’est demandé pourquoi je prenais des notes et écrivais mes actions. Lui emprunte souvent un chemin, puis s’engage dans une autre voie et oublie la première. Je me demande parfois si ce n’est pas là une vie plus heureuse.

Mes listes GTD me rappellent constamment tout ce qui n’a pas été fait.

Je pratique GTD depuis 2012. Lorsque j’ai commencé, ma productivité dans ma vie professionnelle et personnelle a considérablement augmenté, mais j’avais l’impression que les listes d’actions m’entraînaient au lieu que ce soit moi qui conduise les listes d’actions. J’ai appris à ralentir et à garder les choses sur la liste pour une résolution à moyen et long terme. Malgré tout, il y a des moments où j’ai l’impression que les listes d’action GTD m’aident à faire avancer les choses, mais faire la première chose qui me vient à l’esprit pourrait être plus amusant. Si je n’avais pas les listes, j’accomplirais moins de choses, mais je vivrais peut-être davantage dans l’instant présent.

Il est vrai qu’en disposant des listes d’actions GTD, je peux décider quand faire des listes et quand " m’amuser ". La vie est-elle plus heureuse sans avoir à prendre cette décision ? Y a-t-il plus de bonheur en tant qu’humain avec des listes d’actions ou en tant que cochon sans liste ?

Maintenant, je dois vous laisser pour passer en revue mes listes pour aujourd’hui.*

Et la réponse de David

*Tout, sauf ce que vous faites actuellement, est en fait dans une catégorie « un jour/peut-être », parce que vous ne le faites pas maintenant. Il y a des étagères différentes dans votre cuisine pour certaines choses auxquelles vous devez accéder régulièrement et pour d’autres beaucoup moins. Ainsi, vous ne vous inquiétez probablement pas de toutes les choses que vous n’utilisez pas en ce moment dans votre cuisine ; et peut-être vous amusez-vous simplement avec ce que vous avez envie de cuisiner ou de manger en ce moment.

Pour moi, rien de différent dans les articles sur mes listes, qui sont juste rangés comme des choix de menus, moment après moment. Ou pas, moment après moment. Il s’agit donc d’une autre version du verre à moitié vide ou à moitié plein. Vous vous sentez bien avec la seule chose que vous faites ou mal avec toutes celles que vous ne faites pas. C’est à vous de choisir.

Tant de gens veulent avoir la sécurité de ne pas avoir à réfléchir ou à écouter leur intuition, moment après moment, alors ils font trop attention à leur liste ou pas assez. Suivre votre bonheur peut être une aventure complexe.

C’est bien que vous releviez ce défi par vous-même. Bonne chance,
*

3 J'aimes

C’est l’éternel débat est ce que ma vie sera mieux une fois qu’elle sera bien structurée / Organisée ou ne devrais je pas me laisser vivre et faire les choses telles qu’elles se présentent. Les deux se défendent. J’ai des copains qui n’ont pas de systeme. Mais quand on creuse on s’aperçoit qu’il en on un ! C’est leur propre systeme d’organisation. C’est souvent basique mais ça leur réussit.

Cette réflexion de l’utilisateur GTD, je me la suis faite aussi. Comme probablement chacun d’entre nous. GTD est une maitresse exigente. Il faut beaucoup de rigueur de persévérance. ça peut sembler lassant à force.

Je pense que ce que dit David c’est que GTD nous apporte la faculté de choisir. De comprendre le pourquoi et le Pour quoi des choses… GTD ne décidera pas pour nous. GTD ne resolvera pas les problèmes pour nous. GTD ne fera que les identifier et nous permettre d’y accéder facilement pour imaginer des solutions si tel est notre bon plaisir.

Je trouve ça très revigorant et motivant. Je préfères personnellement savoir où je vais et pourquoi plutôt qu’être un canard sans tete / aveugle soumis à la violence des éléments, surpris par les événements et sans aucune réponse car sans identification préalable des sujets.

C’est une question de choix. De toute façon la vie ne se passe jamais telle qu’on imagine. Ni en bien ni en mal. GTD est juste un outil pour identifier les grande lignes de notre carte routière. Ce qui ne veut pas dire que la route existe toujours…

1 J'aime

Ce que j’aime bien dans la simplicité (et loin d’être simpliste) de la réponse de David c’est la perspective du verre a moitié vide ou plein. « Vous vous sentez bien avec la seule chose que vous faites ou mal avec toutes celles que vous ne faites pas. » C’est une question de perspective. Est-ce que l’utilisateur compare en permanence ce qu’il lui reste a faire ou bien est-ce qu’il prend le temps d’apprécier ce qu’il fait et tout ce qui a déjà été fait (gratitude) … C’est une question d’état d’esprit et non pas de listes ou de système.

3 J'aimes

On en revient aussi à son commentaire de la vidéo de l’autre jour ?
« Je suis spontané parce que je sais que tout est sous controle ( periodique ) »

En m’y remettant un peu dernièrement, j’ai aussi vraiment gagné en séreinité dans la semaine, en blocant du temps pour une session hebdo « stand by & clean up » ( plus ou moins la weekly review, mais je l’ai un peu élargie/dévergondée :slight_smile: )

:slightly_smiling_face:

Difficile question, d’autant plus quand à force de pratiquer GTD (de façon plus ou moins conventionnelle) je ne sais plus comment ça se passait quand je ne pratiquais pas. Pour ma part le plus difficile est de voir « écrit » tout ce que j’aurais voulu réaliser et que je ne réaliserai pas (parce que les journées ne font que 24h). Mais ce qu’apporte indéniablement GTD, c’est une carte ; je sais où je vais, où je peux aller. Parfois j’ai besoin de prendre l’air et j’oublie mes listes et mes priorités… mais la carte est là (le système mis en place, les habitudes) et quand je reprends la barre, tout est fluide, et je ne l’ai jamais lâchée très longtemps donc je suis certaine de ne pas passer à côté d’un élément important.
La personne qui écrit à David Allen se plaint de devoir prendre des décisions, mais si l’on ne prend plus de décisions cela signifie soit qu’on ne fait plus rien, soit qu’on suit les projets des autres.
C’est effectivement une question de point de vue : soit on se dit que prendre des décisions c’est terrible, angoissant, et on cherche à éviter cette situation, soit on se dit que c’est exaltant, que c’est là précisément qu’on construit notre existence…

3 J'aimes

J’imagine que les personnes pensent que le système va décider pour eux.

J’ai un peu se travers là aussi, que le système m’évite d’avoir à trancher en période d’exécution, mais en fait non. Au moment d’agir, il faut choisir la NextAction du contexte quand même.
Le « truc » de choisir 3 tâches dans la journée ( ou la veille ) permet un peu cela, mais comme à la fin de la journée, j’ai rarement dépilé les 3, c’est peu efficace

1 J'aime

Effectivement, on sent bien que des personnes utilisent la méthode en pensant que celle-ci va leur dire quoi faire et quand…

Sauf que non, GTD nous met face à nos obligations et c’est à nous de choisir. J’imagine que c’est ici que le problème se pose. Bon nombre de personnes ne veulent pas faire ce choix et préfèrent attendre que les choses viennent à eux.

Je trouve l’analogie à la finance très bonne.

2 J'aimes

Ca fait maintenant plus de 10 ans que je pratique GTD. J ai eu des moments compliques. J ai change 50 fois de systeme de gestion de tache et J’ai encore, parfois, des doutes sur la bonne façon de procéder ou la bonne pratique. Mais maintenant grâce à ce forum et à mes expériences ça va de mieux en mieux…

C est difficile de m’interroger sur la question de savoir si ma vie est plus heureuse en pratiquant GTD. Ce qui est sûr c est qu à l instar de la méditation, que je pratique aussi quotidiennement, j ai une forme de serenité croissante.

GTD me permet de maitriser d avantage chaque événement de mon quotidien. GTD me permet aussi d avoir une bonne boite à outil qui me permet d avoir une vision de mes engagements et de faire les choses et d obtenir aussi le sentiment d avoir un certain contrôle.

Cependant, GTD ne me dit pas quoi faire mais il braque le projecteur sur ce qui requiert ici et maintenant mon attention.

Alors est ce que ma vie est plus heureuse avec GTD ? Certainement oui. En tout cas probablement plus heureuse que si je n avais aucune méthode et si je vivais en archi stress permanent.

Si le bonheur c est de pouvoir cheminer dans la vie avec un sentiment de confiance et une certaine forme de plaisir et serenite, pouvoir aussi mieux vivre avec les autres et vivre plus intensément, alors Incontestablement depuis que je pratique GTD je suis plus serein, plus concentre et en prise avec les événements, plus dans la vie ici et maintenant et donc plus heureux grace au deux piliers qu apporte GTD le CONTROLE et la PERSPECTIVE

Si tout cela contribue a mon équilibre et a vivre une vie plus riche et plus intense alors oui GTD contribue vraisemblablement à mon bonheur.

1 J'aime

Rien n’empêche cette personne de se mettre en vacances de GTD pour quelques jours, semaines ou voir même mois puis de voir son ressenti. Car la carte n’a jamais été le terrain et ne le sera jamais.

Je vois GTD comme un ensemble de cartes, soit routières, topographiques, océanographiques… mais jamais toutes ces cartes ne sont la représentation réelle de la vie. Elles sont tout simplement des outils d’orientation telle une une boussole qui permet de trouver où est le vrai nord dans tout cela.

3 J'aimes

C’est exactement le sens de ma pensée lorsque je disais

C’est bien de choisir 3 tâches à effectuer dans la journée… mais encore faut-il évaluer le temps nécessaire à les réaliser, et évaluer également le temps des autres choses que nous aurons à faire en plus dans la même journée.
Pour ma part mon compagnon se moque de moi car à la fin de la journée je n’ai jamais réussi à faire « tout ce que j’aurais voulu faire », ce qui génère bien sûr de la frustration. Alors j’essaye de travailler ça : le matin je planifie ma journée, cela signifie que je choisis des actions à réaliser, j’évalue leur temps, et en fonction je les case dans ma journée. Cela réduit déjà drastiquement mes ambitions, et bien sûr il se cale des imprévus, mais globalement j’ai quand même moins d’écarts entre le prévu et le réalisé que si je ne fais pas cet exercice préalable.

As tu essayé de ne pas planifier ?

1 J'aime

C’est un super sujet de discussion ça ! Ca mériterai un vrai sujet à part. Je me suis amusé à ne rien mettre sur mon agenda papier sauf mes rendez vous et le soir a creer des blocs sur les sujets que j’ai traité dans la journée.

Je me suis rendu compte que meme si j’applique strictement GTD je me retrouve avec 3 / 4 blocs distincts chaque jour

Un bloc " HOT SUJET " exemple un truc essentiel que je dois faire aujourd’hui tel qu’une signature à boucler.

Un bloc « ESSENTIEL » une affaire sur lequelle je travaille où hie met 100 % de mon énergie à terminer

Un bloc « WORKFLOW » ou je fait les trucs que je dois faire varié exemple EMAILS, APPELS, etc… Tres divers ça c’est purement GTD
Dans ce bloc j’intègre aussi cette habitude comme de supprimer les émails de la semaine de ma boite mail que je ne veux pas garder. Je ne les exporte pas dans les dossiers car ils sont gérés par mon CRM qui regroupe tout !

un bloc LOISIRS et formation ou je me forme, échange, participe à ce forum meme si je repond souvent hors de ce bloc car je me détend entre deux sprints…

Ca c’est vraiment ma façon de bosser.

Lorsque je n’applique pas ce modele je n’avance pas. Je me couche avec le sentiment confus de n’avoir rien fait de sérieux dans la journée ce qui était le cas lorsque je ne travaillais que par contextes en sautant du coq à l’âne.

Cette façon de procéder à un inconvénient. Certains sujets n’avancent pas. Mais je constate en general qu’ils n’avaient aucun interet.

Et vous qu’en pensez vous ? Comment ça se passe Chez vous ?

1 J'aime

Je suis entièrement d’accord avec ça.

C’est comme n’importe quel choix : ne pas choisir, ne pas vouloir prendre de décision = c’est déjà un choix.

Et je pense vraiment que ne pas gérer, organiser ses projets : c’est suivre ceux des autres…

Pour moi : plus heureuse avec GTD :blush: