Nombreuses notes, documents longs, articles à lire, etc

Bonsoir à tous,

J’espère ne pas poser une question bateau, et déjà abordée…

J’ai « du mal » avec l’étape de traitement, le vidage de mes inbox, mais j’y travaille beaucoup en ce moment :slight_smile:

J’ai une interrogation : dans ma boîte d’entrée : je met régulièrement des brochures, pubs, articles web, etc… Des choses longues et dont j’aimerais me « débarrasser » rapidement en ne gardant que ce qui m’intéresse.

Du coup, lors de la clarification : que dois en faire ? C’est de l’ordre du SMB/Un jour peut-être ?
Ou devrais regarder tout de suite ce qu’il y a à l’intérieur ?

Et autre question qui me bloque… Lorsque je lis : livres, documents, brochures, articles, etc… Je prends énormément de notes ?!
Mais du coup, je ne sais plus quoi en faire !?

Ça devrait être des Références la plupart du temps… Mais il y a beaucoup d’éléments qui en fait vont remplir mon INBOX ! :

  • faire une recherche sur tel truc
  • regarder livre untel
  • consulter site de tel auteur, tel marque
  • penser à…

C’est terrible! J’ai l’impression d’avoir un trop plein d’informations en continu.

Dois me « couper » volontairement de ces sources potentiellement…génératrices d’éléments pour mon INBOX, afin de ne pas trop me saturer ?? :scream:

Je suis en train de relire (encore…) les 2 chapitres de S’organiser pour réussir sur le traitement/clarification et l’organisation… Là suite au prochain épisode :sweat:

Le volume de ce qu’on met sur nos listes dépend de tout un chacun, cependant l’expérience montre que les gens qui ont une vie plutôt remplie ont, en prenant en compte la vie pro ET la vie perso, entre 150 et 250 prochaines actions, pour 50 à 100 projets.

Donc pas d’inquiétude si tu es dans ces volumes-là.

Quant à tes notes : si elles contiennent potentiellement des actions, il faudra les clarifier, si c’est juste de la prise de note type « checklist » ça peut aller directement en référence. Si c’est relatif à un projet particulier, ça va dans le dossier du projet :slight_smile:

1 J'aime

Peut-être cet article pourra aider :

3 J'aimes

@Julie
Je pense, au delà de la réponse qui peut être faite sur la méthode, qui il y a un vrai risque à vouloir lire (et garder) tout ce qui nous intéresse. Et c’est particulièrement vrai dans notre société où notamment internet nous permet d’avoir accès à tellement de choses, de savoirs, de trucs à lire, à écouter, à regarder.

La sollicitation et les opportunités sont énormes. Beaucoup trop face à nos environ 16h éveillés quotidiennes.

Tu peux avoir une super méthode pour bien incuber/ranger tout ces trucs à lire, si tu en incubes plus que tu ne peux en lire, tu ne t’en sortiras jamais.

On vit dans un monde où il faut de plus en plus faire des choix par rapport à ça. Et accepter que nous n’aurons pas le temps de lire tout ce qui nous intéresse.

Savoir jeter et ne garder que l’essentiel, ce qui compte vraiment mais pas tour ce apparaît comme peut-être intéressant (Marie Kondo, si tu nous lis, c’est pour toi).

@Romain a fait un podcast qui parle de ça il me semble.

Je suis moi-même sujet à cette problématique et j’y travaille. Voici quelques pistes:

  • Savoie lâcher-prise, et même mieux, savoir abandonner ( cf livre d’Alexandre Jollien https://www.amazon.fr/Petit-traité-labandon-Pensées-accueillir/dp/2757848798 )

  • Je suis un gros lecteur, je pourrais passer ma vie entière à ne faire que ça, avec une grande joie. Néanmoins, pour certains sujets j’ai pris l’habitude d’écouter des interviews/conférences de l’auteur qui m’intéresse: on arrive souvent à trouver satisfaction à sa curiosité en écoutant une conférence de 60/90 minutes plutôt qu’à passer 6 à 10 heures à lire le livre du conférencier;

  • À défaut de savoir abandonner, le fait de laisser mûrir sur une liste, c’est pas mal: nombreuses sont les fois où 1 mois plus tard, on se rend compte que ce n’était finalement pas un sujet très intéressant, qu’il n’était juste le fruit que d’une stimulation futile de l’actualité de l’instant (certains personnes font ça pour réduire leurs dépenses: si tu veux acheter quelque chose, attend 3 jours avant de le faire; dans la majorité des cas ton envie aura disparu);

3 J'aimes

hello @Romain Peux tu stp préciser cela ? J’ai compris que les notes vont en general en référence / projet. Est tu OK avec la façon dont j’ai précisé Ici l’organisation de mes projets par rapport aux règles GTD ? Merci d’avance :wink:

Merci @Erwann !
C’est très intéressant !
J’aime beaucoup le fait de diviser les lectures par categorie/ordre « d’importance ».

Merci @Jean, c’est tout à fait ça…
J’ai une bibliothèque plus que conséquente, des articles, pages Web, à lire en quantité… Tellement de sujets m’intéressent ou me passionnent ! C’est terriblement frustrant d’imaginer « abandonner » tout ça… Ou alors comme tu le dis, il fait que j’arrive à faire un premier tri pour « purger » un peu cette liste de choses à lire et ensuite trouver le moyen d’optimiser sa lecture.

J’avais remarqué ça aussi une fois : j’ai acheté un livre, un bon pavé sur une méthode de passage à l’action, et à 20% du livre : j’ai regardé le TED de l’auteur : au final en 20 minutes toute sa méthode était expliquée, au lieu d’avoir à lire le livre durant plusieurs heures. Le concept était simple et le livre bourré d’exemples… C’est vrai que ça permet de gagner du temps lorsque c’est possible de faire comme ça !

Merci @Romain pour ta réponse.

Je me questionne surtout sur la quantité d’informations que « je laisse entrer dans ma vie »…

Le minimalisme (qui est un sujet qui m’intéresse également :sweat_smile:) est difficile à mettre en œuvre pour ces informations, lectures, sujets qui m’intéressent… J’ai l’impression de m’eparpiller des fois. Et comme le disait @jean, nos journées en étant éveillés ne sont pas illimités…

Peut-être est ce une question d’horizon 4 (ou 5) ? Afin de pouvoir se recentrer encore plus sur l’essentiel et abandonner plus facilement ce qui doit l’être ?

C’est exactement de cette manière que je fonctionne pour le digital.

Je suis beaucoup plus expéditif pour le papier. Soit c’est important soit ça ne l’est pas et c’est poubelle. S’il y a quelque chose d’intéressant dedans, ce qui est intéressant devient soit un projet, soit une action, soit quelque chose à incuber. Je peux éventuellement le digitaliser puis le document part à la poubelle.

1 J'aime

Tu dois à mon avis penser en terme de besoin et impact immédiat.

Si ce sont des choses que tu veux apprendre mais n’ont pas d’impact immédiat, tu peux mettre dans ta liste un jour peut-être … « apprendre ou me renseigner sur cette méthode »… De cette manière tu n’abandonnes pas la chose mais tu ne submerges pas ton esprit de choses qui vont te créer de la distraction.

S’il s’agit d’une passion ou de choses qui te détendent, c’est différent car l’apport se situe au niveau de ton bien être. Dans ce cas précis autant te définir un créneau dans ta semaine pour t’adonner à cette passion et lire les ouvrages qui sont en lien avec ça.

1 J'aime

Tu as raison, en fait j’ai plusieurs sujets qui me passionnent et pour lesquels je n’ai définitivement pas assez de temps. Donc naturellement, c’est le « primordial » qui vient se positionner en 1er au quotidien, et ensuite, pour mes passions c’est : quand j’ai le temps…
Ce qui est frustrant et décourageant, car en général c’est le soir, plus ou moins tard, quand je suis déjà HS donc plus vraiment l’envie…

Quelqu’un m’a dit comme toi il y a quelques mois, lorsque je disais que je n’arrivais plus à trouver le temps de dessiner : qu’il faudrait que je me bloque un créneau dans la semaine, pour dessiner. Au même titre que les autres RDVs de mon Agenda.

En te lisant, je me dis en effet que je devrais essayer de faire ça, bloquer 2/3 créneaux dans la semaine pour mes passions/sujets les plus importants du moment. Je pense en effet que ça devrait me faire du bien.

Et est-ce à considérer comme un projet « Bien être au quotidien » afin de voir comment évolue cette organisation ? :slight_smile:

@Julie, ça me fait penser à The Artist’s Way de Julia Cameron, tu connais ? C’est « libérez votre créativité » en français. Elle recommande au moins un « rendez-vous avec l’artiste » par semaine.

1 J'aime

Le monde actuel est ainsi fait qu’on est littéralement noyés de sollicitations. On est tenté de lire le maximum de choses, de regarder un max de video, de lire et intervenir sur de si nombreux forums, bref on tombe tous et toutes dans un tourbillons de taches, de lectures etc… qui ne sont que des moyens d’échapper souvent à notre réalité.

Je lisais la derniere fois un article sur quelqu’un de connu (il me semble bill gate) qui disait qu’il faut écrémer au maximum ses lectures. On ne peut pas tout lire. Il existe heureusement des synthèses pour les choses que nous devons lire absolument ex la presse professionnelle et pour les livres une application Koober, qui synthétise les livres en audio.

De plus en plus je me fixe des priorités dans mes lectures. Soit je lis pour le plaisir (Roman le soir) soit parceque ca m’intéresse exemple ce forum, soit je lis ces synthèses professionnelles qui m’évitent de trop perdre du temps.

J’utilise aussi la lecture rapide (même sur écran) et je relis en détail lorsque j’ai besoin de retenir. Souvent je résume sur mon bujo dans ma daily log en quelques mots les sujets que je souhaite m’approprier.

De toutes façons à l’heure d’internet il est impossible de tout lire. Il faut déterminer ses priorités (qui peuvent évoluer) et s’y tenir dans la mesure du possible…

2 J'aimes