Opérer d'après les Horizons élevés (par David A.)

David a partagé récemment sa vision sur la manière d’utiliser les Horizons élevés (en réponse à Ana Maria). Je me suis dit que j’allais partager ça ici parce que ça peut faire du bien à lire parfois :slight_smile:

Quel est un exemple de fonctionnement dans les horizons supérieurs ?

Dans mon cas, « opérer » est probablement plus simple que tu ne l’imagines. Je demande simplement (en coaching) : avez-vous actuellement un contenu à cet horizon pour vous-même ? Avez-vous des objectifs, des visions idéales, un sens de votre raison d’être, des valeurs fondamentales clarifiées ? Sont-ils fonctionnels pour vous ? Avez-vous besoin d’insérer ou d’ajouter quelque chose à ces niveaux pour vous-même ?

GTD ne préconise pas de créer quoi que ce soit à ces niveaux, à moins que cela n’atténue la tension ou l’attention, auquel cas il serait nécessaire d’être vraiment clair et présent.

C’est comme le « time blocking » - si vous savez que vous avez besoin de deux heures de temps ininterrompu pour terminer le business plan que vous devez remettre à la banque avant vendredi, et que d’autres personnes risquent de s’emparer de votre temps prévu au calendrier, alors bloquer deux heures le mercredi après-midi est peut-être ce que vous devez faire pour ne plus y penser.

Si vous avez des adolescents qui voudront aller dans une bonne université dans deux ans et que vous n’avez pas encore géré les exigences financières qui iront peut-être avec, vous devez probablement vous fixer un objectif dans un an pour que cela soit prêt, avec une action opérationnalisée (est-ce que je viens d’inventer un verbe ?).

Souvent, on rend les horizons plus élevés opérationnels par nécessité. Si Melinda vient de dire à Bill qu’elle veut divorcer, parce qu’elle a clarifié certains horizons supérieurs pour elle-même, il va probablement devoir faire de même pour lui-même afin de s’engager de manière appropriée dans cette situation.

Ainsi, une partie de mon coaching consiste à dire : plus ces horizons sont visités, mis à jour et rendus réels d’une certaine manière pour vous, plus vous serez automatiquement proactif lorsque des défis et des opportunités émergeront et nécessiteront ce type de réflexion dans votre prise de décision.

Mon horizon élevé fait de la réponse à ton intéressante question une nécessité, pour rester présent. Ne pas savoir comment et si je dois répondre ajouterait une pression dont je n’ai pas besoin. Ainsi, le motto « créer un monde où les problèmes sont perçus comme des projets » est une bonne chose à avoir dans ma besace, car cela me facilite grandement la prise de décisions.

5 J'aime

« créer un monde où les problèmes sont perçus comme des projets »

C’est top, j’en prends note !
C’est très intéressant en effet, merci @Romain pour le partage :pray: