Pouvoir TOUT FAIRE grâce à GTD

Bonjour à tous,

J’ai un soucis, avec GTD j’ai l’impression que je serais en capacité de TOUT FAIRE.
De faire TOUT ce qui peut me tomber dessus…

Je cours à l’épuisement et au burn-out là non ? :sleepy:

Mais si GTD n’est pas « TOUT FAIRE », alors… est-il vraiment intéressant ?
(ne me jetez pas de cailloux s’il vous plait :sweat_smile:)

Attention, mode sergent instructeur ON mais tout cela est à prendre avec bienveillance, d’autant plus que, comme on en a discuté, je connais le problème:

Crois-tu réellement qu’il existe quelque part dans notre réalité limitée un moyen de tout faire ?

Tu as 168h / semaine. Quoi que tu fasses, quelle que soit ta productivité, tu dois agir avec cette contrainte.

La promesse de GTD n’a jamais été de pouvoir tout faire, c’est la « productivité sans stress » (ce qui entraîne la possibilité d’en faire plus, mais n’est pas le but).

Cela me semble une belle promesse. Si tu veux en faire trop, ensuite, c’est que tes attentes et/ou les exigences qu’on t’impose ne sont pas raccord avec la réalité.

Ce n’est pas un problème de GTD. C’est à toi d’apprendre à faire l’inventaire de ce qui compte et de faire les choix que correspondent. Tu ne peux pas demander à un système de prendre les responsabilités qui te reviennent.

4 J'aime

Bonjour @Julie,

Oh que j’ai connu ce sentiment devant ces listes à rallonge. J’ai appelé ça ma boîte de Pandore à un moment.
Jusqu’à récemment, j’ai eu souvent, régulièrement, tout le temps en fait, l’impression que je devais TOUT FAIRE car chaque item de ces listes correspondait à un engagement de ma part. WAOUH !!! C’était moi qui mettais tout ça dans mon système. :scream:

J’ai traversé le désert du découragement et j’ai perdu la foi plus d’une fois, jusqu’à tout envoyer bouler il y a quelques mois.

Et puis j’ai lu GTD pour ado. C’est peut-être parce que le discours est imagé et simplifié que j’ai compris et pu appréhender quelque chose d’assez fin.

Ce petit bouquin m’a aidé à reconnaître les moments où je suis en forme, ceux où je travaille le mieux et à l’inverse, ceux où je traine des pieds et que je ne suis pas au meilleur de ma forme. Et surtout, à y faire correspondre les blocs de temps et les types d’actions qui conviennent le mieux à ces moments.

Mais, ma grande découverte a été celle de mon espace libre. J’ai enfin compris qu’il y a des moments, des situations où la meilleure chose à faire est… tadam : ne rien faire.
Ne rien faire et être ok avec ça.

@Julie, notre temps et notre énergie sont des denrées rare, presqu’un bien précieux. La preuve en est cette course effrénée des publicitaires à capter notre attention.
J’ai choisi de les utiliser de manière opportune, à partir de moi. Toujours à partir de moi, de mes ressentis et mon énergie.

Nos listes d’actions ne sont que des propositions, des choses que nous avons à faire, quand nous le voulons, le pouvons et le souhaitons.
A présent, ce n’est plus l’outil qui drive mes journées. C’est moi qui décide ce que je vais faire ou pas.
Mon système est mon deuxième cerveau. Il me rappele des truc que mon cerveau très créatif a tendance à oublier.
Merci donc à cet outil de rappels mais ma vie, c’est moi qui la conduit.

Voilà ce merveilleux jour où je me dis que c’est tant mieux que j’ai plein de trucs à faire : ça veut dire que je suis vivante.

Alors est-ce que ma compréhension est due à ce petit bouquin coloré et fun ou bien est-ce que j’étais prête à passer cette étape ? :hugs:

Courage à toi :sunglasses: :cowboy_hat_face:

5 J'aime

Oh comme je connais ça ! Et comme je me reconnais, il y a une certaine époque. La magie de GTD. Ce sentiment de confiance que tout est sous controle pourtant illusoire…

Le secret @Julie c’est de faire des choix. Toi comme personne ne peux tout faire. Il est essentiel de choisir ses combat à défaut on va au burn out direct. Une fois la partir controle mise en place et bien coherente sur ton outil quel qu’il soit, l’important c’est de mettre en place tes horizons. Ce sont eux qui vont te donner tes priorités.

Ce n’est pas facile. C’est souvent tres dur. On tombe, on se releve, on recommence. Mais à la fin on y arrive. On a meme du temps pour autre chose, pour ecrire ici ou jiuer au cartes (ou aux echecs) pour lire, pour vivre. Mais ca passe par un vrai nettoyage et par une prise de risque. Renoncer à tel truc au profit de tel autre etc…

Je te souhaite tout le courage possible. Ne t’inquietes pas ça va venir.

4 J'aime

Moi aussi ! ça m’est arrivé souvent. GTD pour ado c’est top. Ca m’a aidé a repartir aussi…
Je pense que la vrai difficulté de la méthode ce n’est pas sa complexité. C’est la persévérance !
L’outil contribue beaucoup à la motivation.

2 J'aime

Si GTD te donne le sentiment et la confiance de pouvoir tout faire, tant mieux ! :slight_smile: En revanche comme l’a bien dit @lkw il n’y a que 168h / semaine donc c’est « mécaniquement » impossible. Peut-être que tu devrais mettre certains projets en « Un jour peut-être » ?

4 J'aime

Merci pour ta réponse @lkw.

Oui on a déjà échangé à ce sujet, mais c’est une pensée assez récurrente en ce moment…

Mon job est en train de beaucoup évolué pour + de boulot, + de suivi de projets… .
J’aimerais tellement me remettre à dessiner, avoir un vrai book d’illustratrice, un site Web, etc…
Et j’ai 2 tout petits enfants dont je dois(et dont j’ai Envie surtout ! ) de m’occuper…

Ça + ça + ça… . Il y a toutes ces choses tellement importantes pour moi… J’ai envie d’assurer sur tous les fronts… Mais en effet… 24h par jour… 168h par semaine…

C’est terriblement frustrant…

Car l’ordre de mes priorités est évident :

  • mes enfants
  • mon boulot
  • ma vie « d’artiste » (même sijj’aimerais beaucoup inverser les 2 derniers)

Mais mon boulot me plaît, et devenir illustratrice est un rêve d’enfant… C’est tellement dur de faire des choix…

Mais en ce moment: 20h00, les enfants sont au lit,et moi je suis prête à m’écrouler :sleeping:

La vie est courte… . On à envie de tout faire :thinking::sweat:

1 J'aime

Merci beaucoup pour vos réponses @Margott @francois @Alexis.

Comme je le disais à @lkw, c’est terriblement difficile de faire des choix…

Les temps morts n’existent pas beaucoup dans mon emploi du temps actuellement… :sweat:

On ne le dira jamais assez. Agir c’est choisir.

Quel que soit le nombre de priorités qu’on identifie, à un instant T, il ne peut n’y en avoir qu’une.

D’ailleurs étymologiquement, Priorité = LA chose la plus importante.

2 J'aime

Il ya peu, Romain à poster :

You can do anything, You cannot do everything

cqfd :slight_smile:

5 J'aime