Question de fin d'année 2020 : Qu'avez vous appris de plus interessant ici cette année?

Pour moi, The one thing. Cette méthode complémentaire à GTD m’apporte énormément au quotidien. Je m’en sert tous les jours et j’envisage d’acheter le livre ! Merci @Romain :wink:

2 J'aime

J’ai appris à structurer mes dossiers sous la forme suivante :
Projet en cours
Référence
Un jour peut-être
Archive

Structure que j’utilise pour mes docs pro et perso, mes favoris internet, mes notes dans OneNote ou Evernote.
Je suis fan de cet agencement ! Merci @Romain :slight_smile:

2 J'aime

L’évolution majeur pour moi dans la pratique de GTD fut la clarification de mes horizons h5 a h2 et d’être capable de choisir mes actions en fonction de mes zones de responsabilité.
Maintenant je travail sur mes h5 a h3 notamment au travers d’un « bullet journal »

1 J'aime

La plus productive?.. je n’sais, ça évolue si vite et si lentement…
Pour GTD, dans son article « Black belt », David Allen constate qu’à ce niveau, les disciples GTD, ne tombent pas forcement moins souvent du train, mais ils savent surtout y remonter beaucoup plus facilement et plus rapidement…
J’avoue je ça m’a rendu plus serein sur ma progression…

3 J'aime

Oui C’est ca qui est bien. Au bout d’un moment on acquiert a force de pratique certaines habitudes, certains process et c’est vrai qui si on lache GTD on est capable d’y revenir aussi vite. Rien de magique dans tout cela. Simplement des façons de faire repetees encore et encore jusqu’à ce qu elles deviennent automatiques…

1 J'aime

La méthode Zettelkasten ! C’est comme si depuis des années je portais sur moi (dans mon cerveau, mais aussi dans mes carnets, dans mes feuilles volantes, dans des fichiers numériques…) des sacs et des sacs de notes sans savoir ou les poser (au point parfois de ne plus vouloir en prendre de supplémentaires)… et là avec cette méthode chaque pensée à sa place, je vais enfin pouvoir, petit à petit, me délester :slight_smile:

4 J'aime

Par ordre chronologique j’ai appris :

1 - classer mes références plus simplement… merci @Romain

2 - voir et utiliser mes checklists différemment, notamment grâce aux fonctions de récurrence de mon gestionnaire de tâche… merci @Romain encore !

3 - la méthode Zettelkasten que je n’utilise pas encore mais dans laquelle je vois un potentiel énorme… Merci @lkw

2 J'aime

Comprendre les implications d’avoir une prochaine action sur une liste, par rapport à son execution dans le monde réel.

Aucune de mes listes de prochaines actions ne peut prédire du vrai “comment” de l’action lors de l’exécution. Et ce, quelque soit les techniques intellectuelles de visualisation misent en place misent en place en amont de l’action.

C’est le delta entre le monde imaginaire et le physique. Je veux dire par là, que quelque soit la pureté, beauté, intellectualisation d’une liste de prochaines actions, des tonnes de surprises peuvent surgir au moment de l’exécution.

En conclusion, il faut donc intégrer cet élément de transformation entre avoir une prochaine action sur une liste et son exécution réelle. C’est un peu comme d’avoir passer des heures à dessiner les plans d’une maison au millimètre, puis à la construction de se trouver confronté à des paramètres qui ne pouvaient pas être détectés avant d’être dans l’exécution pure.

Je trouve que cela me remet l’église au milieu du village lorsque j’ai ”des trous dans ma raquette GTD”.

1 J'aime

Tellement vrai :smiley: @yannick
C’est un truc que j’ai également réalisé (pas forcément cette année). Longtemps j’ai cru que mes listes de prochaines actions devaient réfleter le plus prés possible ma prochaine action et surtout être le plus précises possibles.

Mais je me suis rendu compte que la vie a beaucoup plus d’imagination que nous. Aussi ces listes pour les raisons que tu as évoquées, sont juste un déclencheur, un levier, qui me permet d’agir parmi une serie de choix possibles.

Que ce soit dans GTD ou le BJ ce n’est pas parceque c’est inscrit que je dois absolument le realiser. Toutes ces méthodes ne font qu’inventorier nos gros cailloux c’est a dire ce que nous devons realiser. Ce qui ne veut pas dire que les choses doivent et sont figées dans le marbre.

Cette approche psychologique d’inventaires et d’options possibles rend l’action beauoup plus interessante et me sens moins perturbé et plus axé sur l’instant présent.

Peu à peu je me rend compte que seuls les principes comptent vraiment.

  • C’est parceque je fait un inventaire (collecte) permanent que je me permets de choix
  • C’est parceque j’ai clarifié ces choix que je peux realiser la bonne action au bon moment
  • C’est parceque j’ai refléchi au sens de mes actions et au sens de mes projets que j’accepte que certaine ne seront pas fait maintenant ou peut etre jamais.
  • C’est parceque j’accepte de prendre un moment totalement bloqué avec moi meme et que je me coupe volontairement de toutes sollicitation extérieure que je parvient à realiser mes objectifs.

Dans ces conditions l’outil n’a aucune importance.

Puisqu’il est facultatif de reunion l’ensemble des actions autour d un projet mais que seule la prochaine action compte (qu’elle soit conforme à la planification ou adaptée aux circonstances de l’instant, une simple liste suffit, traitement de texte papier, tableau, ou un systeme normé type TH ou OF, Nirvana etc… ne doit etre vue que comme un outil collaborant à mon intention.

Plus j’avance plus je comprends David ALLEN. Il est passé bien au dela de l’outil dont il se fout totalement et il a bien raison. :rofl:

Il en est à l’horizon du dessus la vision globale des choses axée sur des principes. Ryder obtient le meme resultat mais differemment peut etre moins normativement mais les deux routes conduisent à la meme destination.

Je dirais la lecture de The Magic (conseil de @yannick si je me souviens bien), qui m’a remis sur les rails par rapport à la gratitude. Et aussi The One Thing!

Et tous vos échanges, qui sont autant d’enrichissements de ma connaissance de la méthode.

3 J'aime

De rien Romain. Effectivement, les exercices de la gratitude journalière sont un don de la nature. Tout simplement devant notre nez, là et partout - à consommer sans modération

1 J'aime

Je l’ai acheté en audiobook, mais j’avoue avoir des difficultés à bien comprendre ce principe de « la chose essentiel qui permettrait de ne pas faire le reste ou de faciliter le reste ».

Comment l’appliques tu au quotidien ?

Tout d’abord, je profite de cet espace pour vous souhaiter tous mes voeux pour 2021.
Je ne savais pas bien où placer ce message…donc je vais le faire ici.

Merci énormément pour votre aide à tous, plusieurs d’entre vous m’avez vraiment beaucoup aidé, et accompagné dans mon apprentissage de GTD et je vous en suis vraiment reconnaissante.

Cette année à été riche en émotions pour tout le monde, et personnellement, çà a été les montagnes russes… Mais j’aborde 2021 avec une grande sérénité, un apaisement que je n’aurais pas cru possible il y a encore quelques mois en arrière…

Je me suis accrochée à GTD pour ne pas m’égarer, et qu’est ce que çà a pu m’aider ! J’adore Nirvana, je commence ENFIN à y voir plus clair sur les outils que j’aime utiliser…
J’ai commencé à bien structurer et classer mes références…
J’ai appris plein de choses ! :slight_smile:

Donc très sincérement, je vous souhaite une excellente année 2021, la santé avant toute chose, mais aussi beaucoup de bonheur, de partage, et de rester fixé sur l’essentiel : car c’est tout ce qui compte.

Au plaisir de continuer à échanger :wink:

3 J'aime

L’humilité, la prise de recul par rapport à l’outil, la méthode, celle des autres.
Le tri, la sélection et la simplicité.

3 J'aime