The One Thing, de Gary Keller

Bonjour tout le monde

Je suis en train de lire ce livre que certains d’entre vous ont pu me conseiller.

Il est top, j’adore tout ce qui y est abordé, c’est très clair.

Et j’y vois des plus ou moins gros clins d’œil à GTD.

Mais du coup, je m’interroge :

  • que peut être notre essentiel ? Dans le quotidien ; qui pourrait nous mener à notre « but à terme »?

L’auteur préconise du timeblocking pour ce qui est essentiel, afin davoir le temps de le faire.

Et il explique un cheminementttotalement GTD : prochaine action à faire tout de suite > à 1mois > à 1 an > etc… … > vers mon but à terme. Soit l’horizon 5 chez nous :slight_smile:

Mais… Moi je n’ai pas de vision de mon Horizon 5…
Ca ressemble à quoi ? Ça s’écrit comment ? C’est hyper dur de trouver le sens de sa vie… . . Surtout, qu’il peut y avoir plusieurs choses, du familial, du pro, buts perso,… Est ce clair pour vous cet horizon ?

Où en es-tu dans ton cheminement ? As-tu remonter tous les horizons un par un ?

Pour l’horizon 5, j’utilise la technique de la rocking chair et je revois de temps à autre ce que j’ai écris pour voir si cela me convient toujours, si je veux reformuler ou préciser.

1 J'aime

Hello @Julie

C est une question legitime. J ai mis du temps a comprendre ça.

L H5 c est ta raison d etre. Tes principes. Un peu comme le systeme d exploitation d un ordinateur. Je crois que c est un sujet qui devient une evidence lorsque les autres horizons sont structures et fonctionnent.

Au plan pratique cela peut etre une simple liste. Une guide line qui regoupe tes valeurs et principes.

2 J'aimes

Alors actuellement je reste au plus bas : capturer, clarifier, traiter… Ou poubelle, ou SMB.

Je reste à, l’horizon 0.

Comme ça m’a été conseillé plusieurs fois, je reste au plus bas, avant de remonter les horizons petit à petit :slight_smile:

2 J'aimes

J’ai beaucoup de mal à voir aussi haut… J’espère y arriver.

Merci @francois :slight_smile:

C est normal. Ca viendra.

Tu aurais quelques conseils pour travailler cet horizon ? :slight_smile:

Juste pour faire le lien : Ép.27 : la SEULE chose (The One Thing)

2 J'aimes

Oui si tu es visuelle faire une mind map avec les titres de l horizons 5… sur papier. Ou mettre des mots dans tous les sens sur une page et trier apres… je pense qu il ne faut pas que tu forces les choses. Comme je te l ai dit ca vient naturellement des que les horizons du bas sont definis. Mais l inverse est vrai aussi :stuck_out_tongue:

Merci beaucoup @Romain !
J’écoute ça de ce pas !

Tu peux essayer l’exercice inverse en posant la question suivante - je ne voudrais pas que ma vie soit comme ça:

Souvent on sait ce que l’on ne veut pas avant de savoir ce que l’on veut vraiment de sa vie.

Très bon week-end

4 J'aimes

Merci beaucoup @yannick, c’est vrai que ce sera certainement moins compliqué en commençant comme ça !

J’ai écouté le dernier épisode du podcast, et le moment où @Romain parle d’identité à été un vrai déclic !

Romain, tu expliques que pour arrêter de fumer tu as « changé » ton identité. Au lieu de te considérer comme un fumeur qui arrête de fumer, tu t’es considéré comme un non fumeur, et tu as adopté le comportement adapté à ce nouveau rôle,cette nouvelle identité.

Utiliser la visualisation pour atteindre son but.

Je pense me servir de ça aussi pour travailler mon horizon 5 : « moi Julie, je suis… » Avec ce que j’ai envie d’être au quotidien (ou de ne pas être :wink:)

3 J'aimes

@Julie, dans son livre “l’éveil de votre puissance intérieur”, Tony Robbins consacre un plein chapitre à l’identité. Non seulement il faut travailler à bien définir sa propre identité mais aussi ne pas laisser les autres autours de nous, nous dicter qu’elle doit être notre identité.

Il y a beaucoup d’exemples cités, comme - “mon enfant tu n’est pas…” ou “tu es… “

Attention à la charge des mots qui se connectent à l’identité d’une personne.

Le verbe “être” est un verbe très puissant dans les deux sens, il faut le manier avec précaution.

2 J'aimes

Ce livre a l’air vraiment très intéressant, je vais regarder ça de plus près !

Ce pouvoir de l’identité m’intéresse beaucoup, j’ai vraiment l’impression que ça peut fonctionner pour se rapprocher de la vie qu’on souhaite avoir, de la personne que l’on veut être.

T’en sers tu @yannick? :slightly_smiling_face:

On ouvre un débat très intéressant…

1 J'aime

Tu participes ? :wink:
Est-ce un « outil » dont tu te sers?

Encore merci @Romain, c’est tellement instructif :blush:

Par contre, j’ai beaucoup de mal à trouver LA CHOSE.

Quelle est la chose… Aujourd’hui, ou cette semaine qui rendra plus facile ou non nécessaires les autres choses… J’en trouve toujours plusieurs. Le linge, la cuisine, le ménage. Etc… Dois être plus précise ?

Quelle est la chose pour les repas, qui les rendra tous plus faciles à mettre en place/ me facilitera la vie cette semaine ?

Quelle est la chose,en terme de ménage, qqui rrendra les autres… Choses du ménage plus faciles ou non nécessaires

J’ai beaucoup de mal à appliquer cette approche… .

Pour le pro,doit on l’utiliser par projet ? Plutôt que de manièrettrop générale ?

Oui, j’ai l’appli Breakthrough sur mon iPhone qui permet d’avoir tous les livres de TR.

1 J'aime

Je pense que c’est super puissant comme outil.

On a tous grandi avec le regard des autres (famille, amis, société) qui nous ont mis, volontairement ou non, des idées en tête sur qui nous sommes, notre caractère, etc…

Mais souvent, c’est pas vrai.
C’était juste des projections que les autres faisaient sur nous-mêmes.

Combien de gens charmants, physiquement, j’ai rencontré dans ma vie qui étaient persuadés d’être laids et qui en souffraient profondément.

Prendre conscience de ça, et réussir à s’en servir comme outil pour changer sa vie, c’est probablement très difficile, mais le jour où on le comprend, c’est probablement énorme.

Les gens qui réussissent dans la vie (a tout point de vue) sont plus souvent les gens qui y croient que les gens qui ont les capacités.

Ça rejoint le sujet de la résilience… et des gens à qui il est arrivé des trucs horribles et réussissent quand même à faire de grandes choses, à se débarrasser de ce poids, alors que pour d’autres, c’est un handicap à vie.

2 J'aimes