Worst case scenario

Bonjour,

Dans ses vidéos réalisées pendant le confinement par David Allen explique qu’il est préférable d’imaginer les pires scénarios afin de s’y préparer et être moins stressé pour les affronter.

Dans cette idée, j’aimerais réalisé un book, une fiche, quelque chose avec les numéros importants, les démarches à effectuer en cas d’accident, de décès.

Quelqu’un a déjà réalisé quelque chose comme ça ? Vous savez comment cela s’appelle de l’autre côté de l’atlantique ?

Merci !

Bonjour @Erwann,

J’ai fait ce travail en 2015 pour la partie décès et accidents.

En France tu peux réaliser ces documents pour cela :

  1. Un testament patrimonial pour décider du devenir de tous tes biens après ton décès. Il est conseillé de le faire enregistrer au fichier des dernières volontés via un notaire (Il n’y a que lui qui peut le faire).

  2. Un ajustement des clauses bénéficiaires pour les contrats de Prévoyance, Assurance Vie et autres Gav. Si tu ne les personnalises pas, elles seront appliquées par défaut ce dont tu n’as peut-être pas envie.

  3. Un testament crématiste si tu souhaites une crémation, ce, accompagné des détails que tes survivants feront de tes cendres.

  4. Un document qui valide ou non l’acharnement thérapeutique si tu es inconscient ou dans le coma.

  5. Accepter ou refuser le don d’organes. En France la loi te déclare donneur d’office. Si tu ne le souhaites pas, il faut le faire savoir auprès de l’agence de Bio-Médecine via un formulaire je crois.

  6. Un document nommant la personne de confiance chargé d’appliquer les decisions que tu as prises de ton vivant ou si accident, ainsi qu’une deuxième en cas d’impossibilité de la première.

  7. Et pour éviter que mes proches soient en désaccord, j’ai réalisé une vidéo pour chaque document : je les ai lus et ajouté un petit mot pour chacun, de gros bisous et un sourire.

  8. Pour les numéros à appeler d’urgence, je ne sais pas s’il y a un document précis. Pour ma part, mon iPhone a une option qui tague d’une étoile rouge les personnes à appeler d’urgence.
    J’ai également mis les numéros à appeler sur un papier dans mon portefeuille. Si quelqu’un a une autre idée, je suis preneuse :pray:

Evidemment cela peut rebuter comme tâches à réaliser mais je peux t’assurer qu’après j’ai été comme soulagée. Je me suis sentie bien de m’être occupée de moi jusqu’au bout.
Je n’ai pas d’enfant mais même si j’en avais eu, je ne les aurais pas laisser décider de tout ça tous seuls. Je l’ai vécu, c’est difficile, lourd, coûteux en plus de la douleur avec laquelle tu dois composer.

Si on peut soulager ceux que nous disons aimer, alors c’est un geste qui me parait essentiel.

Vivre c’est voyager. La mort une destination. Mes papiers seront prêts pour quand je rendrai le maillot à l’arbitre :crazy_face:
En attendant je voyage à fond :airplane::butterfly::sun_with_face::sunglasses::cherry_blossom::tulip:

5 J'aime

Merci pour cette liste @Margott.

Je pense aussi que c’est très important de faire ce genre de choses nous même pour épargner ceux qu’on aime d’avoir à le faire à notre place :pray::tulip::tulip::tulip:

@Erwann, j’ai fait une check-list pour les choses à faire après le vol/perte de portefeuille. J’ai aussi une page dans OneNote en cas de plantage de mon ordinateur - comment retomber sur me pattes le plus vite possible.

Puis dès qu’il m’arrive une épopée pas très agréable, je capture pour limiter la casse le prochain coup si jamais. C’est la même technique que l’outil de scripts/templates

Merci @Margott ! Des supers idées à reprendre de tes exemples très parlant. Notamment sur l’acharnement thérapeutique et le testament crématiste.

Pas du tout pensé à ceux là :slight_smile:

@Julie oui c’est quelque chose de très important, étant passé par là il y a quelques années j’aurais aimé avoir mis des choses en places à l’époque.

@yannick oui voila ca fonctionne un peu comme ça pour moi aussi pour l’instant.

Ce n’est pas centré que sur le décès mais aussi en cas de vols, pertes, dégât des eaux, cambriolages…

D’ailleurs ils appelent ça emergency binder outre Atlantique ou classeur d’urgence dans notre contrée :+1:

1 J'aime

J’habite en zone inondable, ma commune a rédigé un DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) dans lequel il est recommandé d’avoir un « kit de survie », il est possible de s’inspirer du cataKit de la croix rouge Autoprotection : se préparer face à la catastrophe - Croix-Rouge française
Cela peut consister aussi à décider à l’avance de ce que chaque membre du foyer fait si isolé au moment de la catastrophe : s’il faut évacuer, où va-t-on pour avoir une chance de se retrouver ?
Par exemple, nous en avions parlé une fois en se disant « on laisse le chat dans l’appart avec eau et croquettes, pour qu’il ne stresse pas », mais par la suite, lors d’une grosse montée des eaux qui risquait d’avoir pour conséquence la rupture d’une digue, un village à côté s’est vu évacué une semaine entière… après ça on s’était dit que du coup il valait mieux prendre le chat avec nous :slight_smile: