Retour aux fondamentaux actionable ou pas

Lorsque je clarifie ma inbox j’ai toujours un petit blocage sur le mot " actionable "

Lors DA dit " Is it actionable ? " Qu’est ce qu’il veut dire par la exactement ? Comment comprenez vous cela ? Comment traduisez vous cette notion en Français ? un synonyme en Francais peut etre ?

Actionable = il y a quelque chose à faire pour progresser vers un objectif voulu. En gros, il y a une prochaine action (ou des projets) qui se cachent. Une référence, par contraste, se contente d’être.

2 J'aime

Un chose qui nécessite une action de ta part pour avancer.

Mais il y a un deuxième ingrédient que tu perçois quand tu écoutes DA, c’est la notion de volonté.

Au final, pour moi, c’est une chose qui nécessite une action de ma part pour avancer mais que j’ai également envie de faire avancer dès que je le peux.

2 J'aime

Des que je peux est relatif. Je me rend compte que mon vrai probleme dans mon activité quotidienne de GTD c’est le timing.

Concernant les projets et les taches :

  • Les urgences ne me posent pas de soucis. Si c’est vraiment urgent je les traite
  • Concernant les choses importantes, celles qui font avancer les choses j’ai un probleme sur le timing je me retrouve parfois avec trop de projets en actionable et du coup je n’avance plus. Ex faire ma declaration d’IR pour le 8/6 au plus tard c’est dans la liste des projets actionnable mais ça prend de la place.
  • Quand aux prochaines actions du coup si j’ai bcp de projets j’ai aussi beaucoup de prochaines actions. C’est correlatif.

C’est l’aspect de GTD sur lequel j’ai le plus de difficulté. Il m’est beaucoup plus facile d’avoir 2 ou 3 trucs seulement en visuel prioritaires et de les traiter. Mais si je met en actif mes projets a un an c’est ingerable (je peux en avoir 60 a 80) et c’est hyper demoralisant.

Qu’en pensez vous ?
Comment gerer ça ?

Je fais toujours les mêmes réponses, mais je sais que tu l’as lu donc j’y reviens : j’applique Creating Flow with OmniFocus (v3) à la lettre + time-blocking depuis deux ans, et je n’ai plus jamais eu ces problèmes. (cf la partie sur la navigation)

J’en ai un autre, qui est que je garde maintenant une vision très claire de la quantité d’engagements fermes que j’ai pris et je dois bosser 6 à 7j/7 pour les tenir, donc j’ai changé de souci : au lieu d’être à la bourre, je suis crevé :grinning_face_with_smiling_eyes:
(Mais ça c’est un problème à voir avec moi-même qu’aucune méthode ne règlera pour moi)

Sans te deranger y a t’il des pages particulieres ?
1000 page la bete quand meme… J’avoue que je craque…

La moitié sont des screenshots… Faut savoir ce qu’on veut :slightly_smiling_face:
Regarde les passages sur la navigation, de mémoire.

Si tu es dans les bonnes conditions pour le faire (temps, context, energie) veux-tu le faire ou vas-tu le repousser pour x raisons ?

Merci pour la précision c’est déjà plus clair. Mon soucis reste le choix de mes projets. Grace à Omnifocus j’ai reussi a creer un « buffer » qui me permet de mettre en attente certains projet et de me dégager de la visibilité.

Bon, j’ai creusé un peu plus, à partir du volume 3 jusqu’à la fin, c’est là qu’on entre dans les usages avancés (Launch tasks, Navigation, Today view etc.) Soit une grosse moitié du bouquin, mais franchement, y a tout dedans. J’avais lu et potassé la v2, j’ai fait la même avec la v3, et ça fait à peu près un an et demi que je n’ai pas senti le besoin de remanier mon système en profondeur (ce qui est assez dingue avec ma propension au bricolage). Je ne peux que te houspiller pour que tu le lises en profondeur, il répond de manière pratique à toutes ces questions (et démontre une fois de plus pourquoi OF > all :stuck_out_tongue_winking_eye:). :slightly_smiling_face:

Comme c’est gentil d’avoir regardé ! :smiley: Merci beaucoup :wink:

Je vais regarder cela attentivement dès que possible. Je l’ai mis sur Omnifocus en projet actif.

Comme tu as peut etre vu j’ai posté ma nouvelle structuration que j’ai encore un peu amélioré ce soir.
Je suis 100% d’accord avec toi. Omnifocus est vraiment une solution géniale. Je pense que je l’utilise à la moitié de ses capacités. Il faut vraiment que je me mette à la lecture de DINI V3 que j’ai acheté et dont je suis à peine à la moitié.

Je suis assez content car je bidouille de moins en moins. Mes perspectives n’ont pratiquement pas bougées depuis des mois, mes contextes évoluent mais c’est surtout le contenu (projets et taches) qui se modifie et s’enrichit.

Par rapport à Things on est très loin. Même si je l’aime beaucoup, j’ai du mal par rapport à Omnifocus.

La différence se voit surtout dans le travail courant, dans la gestion des arborescences et surtout dans la configuration des perspectives qui permettent n’importe quelle vue des informations. De fait je travaille plus vite et efficacement.

Peut être est ce parce que je m’y suis je tellement habitué que je l’apprécie de plus en plus. Je me répète un peu mais l’ergonomie d’Omnifocus a fait des progrès considérables. J’adore la dark view qui ne me pose aucun problème de mémorisation.Elle est tres reposante pour mes yeux et je la trouve aussi lisible que celle de Things.

1 J'aime

L’état physique de la chose que j’observe doit-il être transformé en un autre état. Si la réponse est non = pas d’investissement de temps, d’énergie de coût… donc pas travail donc rien à faire donc pas d’action de ma part.

Si il y a transformation d’état à faire c’est l’inverse.

Et la version plus courte que j’ai en magasin mais c’est vulgaire - je vous la donne quand même « vais-je me sortir les doigts » ou pas?

1 J'aime