Mon Systeme decembre 2020

Et voici la fin d’année qui se profile doucement. Finalement je commence à trouver mes marques en ayant mis en place un systeme mixte numerique et papier.

Coté méthode c’est toujours GTD mais appliqué couplé avec la méthode du Bullet journal. Mon systeme est tellement simple que comme souvent je me demande pourquoi n’y avoir pas pensé plus tot. EN dehors du mac et de ses applications de base, je n’utilise que 3 outils essentiels

  1. Mon Bullet journal
  2. Mon Things
  3. Mon nouveau logiciel métier

Pour commencer par ce dernier j’ai pas mal de boulot pour migrer les information essentielles dans ce nouvel outil. Heureusement il est tres simple et rapide ce qui ne l’empêche pas d’etre performant. J’en fait un peu tous les jours et ça avance assez vite. J’y met tout ce qui concerne mes offres et mes demandes. Pour le reste je travaille avec au quotidien. C’est bien.

Mon THINGS reste mon outil de gestion de taches GTD. J’y mets mes projets et prochaines actions à realiser asap. Elles sont migrees de mon bujo chaque soir ainsi que de taches de ses collections dans lesquelles il y a souvent aussi ma MPN.

Mon bullet journal est un peu le centre de tout. J’applique strictement la méthode et je me sers enormément de la Daily log qui est un peu mon centre opérationnel du jour. Chaque matin est un peu une nouvelle aventure ou je pose mes 3 projets du jours prioritaires et mes 3 MIT et bien entendu mes rendez vous et mes taches d’omnifocus prévisionnelles ou planifiées. Je me moque un peu des doublons (lorsqu’il y en a) car de toutes façon j’ai ma migration mensuelle qui fera le trie.

J’applique partout des principes essentiels qui sont

  • Des mind map si necessaire
  • Les principes GTD et notamment la regle des 2 mn et ma prochaine action
  • Je travaille souvent en time blocking (ex rentrée des offres de telle heure a telle heure) mais souvent à prosteriori sur mon bujo
  • Mais le plus important c’est le nettoyage de mes informations façon bullet journal, dans mes 3 outils

Depuis 2 mois j’arrive bien à utilise les deux approches : GTD et Bullet journal. Il suffisait simplement de penser mon bujo comme un outil d action, journal et une inbox

  • Le bujo est plus pour l’aspect formel des choses et la reflexion stratégique, l’action et le controle de mes actions.
  • GTD s’intègre au milieu naturellement et suit les modeles du bujo
  • TH me donne une vue globale
  • Et l’outil métier fait le travail et les rapprochements offres demandes et inversement.

Tout cela tourne bien. Ca va vite, c’est simple et ça marche.

2 J'aime

Merci pour ton retour. Bon, j’en déduis qu’il faut toujours migrer les tâches. Je comprends l’intérêt du truc, mais en ce qui me concerne, j’ai décidé que la vie était trop courte pour migrer des tâches. :smile:

2 J'aime

Bonsoir Francois,

Ravi de voir que tu n’as pas totalement abandonné GTD.

Je te rejoins sur les bienfaits du bujo.

Pour ma part j’ai commencé un bujo orienté journal intime, dans lequel j’écris un résumé de ma journée, ce qui à fonctionner, ce qui n’as pas fonctionner, mes sentiments, mes intuitions, mes envies. Je track aussi certain aspect de ma vie (sport, régime alimentaire, finance). Je note aussi les évènements important du mois en cours.

Cette écriture me permet de trouver au fond de moi ce qui est bon, et ce qui n’est pas bon pour moi. Et de rester aligner sur mes horizons qui sont de plus en plus précis.

Ensuite je traduis ce que je viens d’écrire en projet, taches, zone de responsabilité, raison d’être, vision. Tu connais.

Pour la prochaine action c’est NirvanaHQ qui prend le relai. Je la choisie en fonction du contexte, de mes zones de responsabilité.

En résumé, pour ce qui me concerne, GTD est hyper efficace dans « l’art de l’efficacité sans le stress ». Le bujo est un bon outil d’introspection.

2 J'aime

Ça m’a rappelé le « minimalist journal » dont je parle ici.

C’est exactement ce que je pense aussi.

Du coup, est ce que tu peux expliquer un peu plus comment tu gères les 2 s’il te plaît ?

Tu te sers du Bullet journal pour presque tout si j’ai bien compris, hormis les prochaines actions, qui elles sont dans Nirvana ?

Ton bujo te sers de carnet d’introspection, de réflexion, de « vidage mental/braindump/boîte d’entrées », de calendrier : avec les événements du mois en cours,…

Tu dis que tu traduis tout ce que tu as écrit en projets, tâches, etc… Mais dans quel système ? Nirvana ? Ton Bullet journal ?Autre chose ?

Tu avais décrit ton système il y a quelques temps, mais tu ne parlais pas du bujo donc j’en déduis que ce premier à évolué? :wink:

Oui il faut toujours les migrer mais en les migrant je remarque qu’elle evoluent, qu elles se précisent elles prennent plus de force ou parfois sont éliminées naturellement lors de la relecture. C’est tres puissant cette façon de faire et pour moi en toute sincerite ce n’est pas une « perte de temps » c’est au contraire un bosster !

ca ne risque pas. Ce n’est pas parceque je ne gere pas en ce moment ma gestion traditionnellement comme GTD préconise de le faire que je jette le bebe avec l’eau du bain. GTD est un systeme formidable il me parait simplement en ce moment plus efficace de l’adapter au Bujo.

Bonjour Julie,

Mon système GTD à évolué effectivement. Pour plusieurs raisons :

  1. Le système papier me prenais beaucoup de temps à maintenir à jour.
  2. Je réutilise mon iPhone car j’ai besoin d’une pro qui fonctionne dessus.
    Du coup j’ai cherché une app pour gérer mes taches, qui fonctionne sur toutes les plateformes. J’ai trouvé mon bonheur avec Nirvana.

Je traduis toutes mes taches, projet, SMB dans nirvana. Mon système GTD est entièrement dans nirvana.

J’adore gérer mes tâches en fonction :

  • soit des actions en focus
  • soit de mes zones de responsabilité
  • soit de mes contextes
  • soit un mix des trois
    J’utilise pas beaucoup les critères de temps et d’énergie, mais je m’y mets petit à petit

Le numérique à quand même du bon. Et je trouve Nirvana excellent.

J’utilise mon bullet pour noté les fais marquant de ma journée, ce que je ressens. Ca prend une demie-page au max. Si lors de écriture des idées me surviennent, une tache, un besoin d’approfondir quelque chose je le note dans nirvana.

3 J'aime

Ça m’a l’air vraiment top !

Oserais-je abuser en te demandant si on pourrait voir une 2 captures d’écran ? :grin:

Ou du moins,comment organisés tu les projets, zones de responsabilité etc… . Comment est organisé ton nirvana.

Tu te sers de la structure de Nirvana telle quelle est ?

Vi, je sais que c’est le principe de la méthode, mais vu que je time-blocke, j’ai déjà un filtre très strict. J’ai tenu trois jours de BuJo dans ma vie avant de ne plus supporter la migration. :sweat_smile:

je comprend completement. C’est deux philosophie differentes

  • De l’une des liste claires par contextes soit choix a faire au fil de l’eau ce qui suppose faire abstraction parmi cette liste des autres taches pour choisir la tache adapté à l’instant présent
  • De l’autre a travers le daily log une inbox à partir de laquelle compose de taches, de notes, de reflexion de trucs en attente etc qu’on trie et nettoie au fils de l’eau et qu’on travaille et une migration qui se fait ailleurs que si elle est absolument indispensable.

Personnelement au début j’etais perdu. Mais en travaillant je me suis rendu compte de la force du systeme. Je traite l’ensemble de mes urgences et la totalité ou presque des sujets les plus importants. J’ai vraiment augmenté ma productivité tout en eliminant le superflu. Ce qui ne m’empeche pas de choisir mes actions au bon moment ni de les grouper.

En general je me dis tiens la je vais bosser sur l’envoi des pieces a ce client et là je vais écrire sur ce forum mais je le ferai… Ce soir donc je met un pictogramme qui signifie ce soir…

Pour la personne qui ouvrirait mon daily je parie qu’elle n’y comprendrai rien ou presque mais pour moi c’est tres clair. Ce sont des mini périodes de time blocking qui se succédant au fur et à mesure de la journée. Cela cree une sorte de dynamique qui me force a etre dans l’instant présent. Si je suis interrompu je note l’interruption façon bujo et apres j’y reviens lorsque j’ai une sequence de libre…

Cote cerveau c’est comme ci les taches étaient l’extension de ma pensée. Parfois je rajoute aussi de mini shemas heuristiques de préparation d’entretien qui sont completés au fur et à mesure de la discussion. Lorsque j’ai a nouveau ce client au telephone en un instant je reprend la page et je suis dans l’action. C’est assez bizarre comme systeme. Mais chez moi ça marche et pour les relance c’est fabuleux: je sais que j’ai eu le client il y a deux jour et ou nous en sommes et je poursuis la conversation comme ci de rien n’etait…

1 J'aime

En fait j’aime l’aspect analogique de l’outil. Noter sur du papier fait un bien fou pour clarifier l’esprit. Mais le travail de migrer les tâches ou pire, de migrer les pages de carnet en carnet me paraît complètement perdu. (Même si je sais tout à fait que c’est l’esprit de la méthode.) avoir tout dans OmniFocus et Obsidian me fait gagner un temps fou et surtout rend ces informations accessibles partout sans risque de perte ni maintenance.

Mais je suis d’accord que c’est moins fun question outil, et que le fun, c’est important.

1 J'aime

Personnellement, comme j’ai tendance à utiliser pas mal de carnets, plutôt que de migrer certaines pages, je les prends en photo avec mon smartphone et je les classe.

Comme ça je les ai toujours à portée de main et je n’ai pas à tout recopier,migrer tout le temps…
C’est très pratique,en tout cas pour moi :blush:

2 J'aime

J’y ai pensé - je faisais ça avec Evernote - Mais comme Obsidian prend toute sa puissance avec du « vrai » texte, ce sont des données impossibles à mettre en relation avec le reste du Zettelkasten… Et j’ai une écriture trop degueulasse pour de l’OCR :sweat_smile:

2 J'aime

image

1 J'aime

J’en ai un depuis que c’est sorti, et avant ça, je pimpais ma Galaxy Note avec des stylets Wacom compatibles destinés aux illustrateurs. :slight_smile:

Il y a une difference entre prendre des notes sur papier et en numerique. La texture, l appropriation de l’information, le coté physique de toucher des pages, de les visualiser de dessiner. Le numerique me fait perdre le sens des realites. Je peux avoir une des meilleure base de donnee du monde (omnifocus) utiliser des notes sur evernote, utiliser mon ipad rien ne remplace une feuille de papier et un stylot.
Il y a une sensation de jouissance presque physique à noter, barrer, gribouiller etc…

Lorsque j’ai une vraie reflexion je note sur papier. Je peux faire une mind map certes tres imparfaite mais elle semble avoir une vraie realité vivante. On a beau dire le numerique c’est triste et froid. Ce n’est pas vivant. C’est pas drole. C’est meme pénible souvent…

Pour ma part je note beaucoup de choses dans mon carnet que j’ai toujours sous la main et par conséquent beaucoup de tâches auxquelles je pense.
Le fait d’écrire à la main permet plusieurs choses :

  • réfléchir sereinement
  • me rendre compte que certaines actions n’en sont pas à la réflexion et qu’il s’agit souvent d’autre chose (début de projet, rêves, notes, etc.). Du coup je transforme le point devant en barre (je respecte les normes du Bujo)
  • celles qui le méritent je les dicte dans OmniFocus et je les barre dans le carnet. Comme ça le carnet reste clean.

En fait mon carnet c’est une inbox sereine qui m’aide à clarifier.
Les notes que je veux développer sous la forme de Zettel vont dans Obsidian que je teste en ce moment.
Celles qui sont de simples références utiles vont dans WorkFlowy.
Les actions vont dans OmniFocus.
J’aime beaucoup beaucoup naviguer entre ces 4 outils qui n’ont pas les mêmes usages et me donnent chacun des infos structurées spécifiquement en rapport avec leur design.
Il y a plein de choses qui trouvent naturellement leur place dans un outliner, d’autres dans un PKM et enfin les actions dans un gestionnaire de tâches fait pour.

2 J'aime

J’ai horreur d’écrire. J’ai horreur d’utiliser n’importe quel outil manuel d’ailleurs (à part une souris :blush:). Donc les logiciels et l’interface informatique sont des trucs vraiment géniaux pour moi.

Ceci dit, tous les gens que je connais qui aiment écrire et qui utilisent un ApplePencil sur un iPad disent que c’est génial.

je me heurte a une difficulté liée à l’usage de mes deux outils numeriques (OF) et papier (BJ). Ma 1ere idee etait de me dire que je gere mes taches et mes projets actifs sur mon bujo et je remarque que ca marche particulierement bien. Cela a un gros impact sur mon appropriation de mon information et je remarque que tput coule de source. Je veux dire par la qu’il n’y a pas de blocage ou de sentiment de vide dans ma tete. Je sais parfaitement quoi faire, quand et pourquoi.

Cote omnifocus j’ai montré mon systeme. Ma vue projet fonctionne bien. Meme si je pourrais reproduire cette liste sur mon bujo (1 ou 2 pages par type de dossier par exemple) c’est quand meme bien pratique et propre de lister mes projets sur un outil externe. Pour mes taches j’ai essayé de mettre mes prochaines actions et de les barrer comme le fait @Adrien ou meme @jerome.fontaine mais franchement ça complique plus les choses que cela ne les facilite. D’abord je suis obligé de tout re saisir et finalement je perd la cohérence d’avoir tout dans un seul et même systeme sur mon BJ.

Bref ça me prend la tete et ca marche moins bien comme si j’avais une sorte de blocage avec l’outil numérique… :crazy_face:

Ce qui ne veut pas dire que je fais tout ce que je me suis fixé dans la journée. Force est de constater que les journées font 8 à 10 heures et que je ne peux en faire plus. Cependant mes revisions journalieres me prouvent jour apres jour que j’ai fait ce qu’il fallait faire et les résultats s’en ressentent.
Je pense aussi beaucoup mieux. Mon esprit est plus fluide.

J’ai conscience que tout gerer dans un simple carnet peut sembler un principe et un mode de fonctionnement d’un autre age. Neanmoins ca fonctionne vraiment bien. Je pense aussi que c’est aussi parceque j’applique la methode GTD. Je reformule svt mes actions en prochaine action façon GTD mais sans contexte particulier. Apres tout je constate que je n’en ai pas besoin

J’ai essayé de faire une liste brute sans contexte dans OF grace à une perspective. Ca n’a pas donne grand chose. Cela ne m’a apporte qu’une forme de confusion supplémentaire qui disparait lorsque les choses sont bien écrites sur du papier.

Je pense qu’il y a un truc la dessous. J’aime ecrire. Peut etre que mon esprit aprehende mieux les enjeu des choses lorsque je les ai formulée par ecrit avec de l’encre et du papier.

Je vais bientot arriver à ma migration annuelle car d’ici un peu plus d’une 10 aine de jours il ne se passera plus grand chose et ce sera l’occasion du grand nettoyage…