OCT 2021 Mon systeme sous Omnifocus - V3 + Bilan GTD mensuel

Quelques nouvelles de l’évolution de mon système depuis un mois.

cote business J’ai eu un petit « passage à vide » (à l’exception de quelques journées particulières, pas assez nombreuses à mon gout) lié principalement à des dossiers qui devaient arriver qui arrivent seulement depuis quelques jours et au manque de réactivité de certains investisseurs qui m’on fait « perdre du temps ». J’avais presque envi de leur envoyer en cadeau "S’organiser pour reussir ! " :rofl:

Comme je ne pouvait pas rester sans rien faire (les journées sont longues) :hot_face: je me suis dit que c’etait le moment ideal de me shooter à GTD en relisant GTD une nouvelle fois et en regardant tout les videos possibles de David ALLEN. J’ai appris, révisé et pris beaucoup de notes !

Coté outil, mea culpa, j’ai me suis un peu « dispersé »… Au début du mois j’etais sous OF mais ca n’allait pas et je ne comprenais pas pourquoi, j’ai alors un peu travaille quelques projet sur Things 3 puis tres vite je suis repassé pour des gros projets sur Nirvana.

Pour finir, je me suis dit que rien ne valait Omnifocus, j’ai compris ce qui n’allait pas et je l’ai totalement reconfiguré à l’arrache. Lui au moins avait toutes mes informations. Je voulais qu’il ait impérativement l’ergonomie de Nirvana mais la puissance d’OF (j’en révais depuis des mois !).

Enfin j’ai tout mis à jour proprement dans mon nouveau systeme OF selon la structure de Nirvana grace aux perspectives d’Omnifocus…

J’ai donc aujourd’hui une sorte de clone de NIRVANA sous OMNIFOCUS en beaucoup beaucoup plus puissant.

En parallèle, j’ai presque fini la structuration de mes références sous Evernote et finalisé leurs liens URL entre OF et EN .

Du coup, J’ai eu le temps ce mois ci de faire une des plus grosse collectes de ma vie de GTDISTE :wink: Elle m’a pris pratiquement une journée entiere. Je me suis retrouvé avec une tres grosse masse de donnée :crazy_face: :cold_face:

Donc, apres tout cela, il a fallu néttoyer OF / CLARIFIER/ ORGANISER/ REVISER/ M’ENGAGER :cold_face: :hot_face: :cold_sweat: :crazy_face: :grinning_face_with_smiling_eyes: :innocent:

Ca l’a fait de grosse journée bien remplies en majorité dédiées à GTD, à mon apprentissage et à l’application de chacun de ses principes dans un systeme cohérent et puissant et à un peu de boulot quand même :wink:

Le resultat à été assez efficace puisque mon téléphone s’est remis à sonner, ce qui est un bon début…

A cet instant, toutes mes datas sont évaluées, structurées, nettoyées et parfaitement opérationnelle. Mon omnifocus n’a jamais été aussi efficace meme s’il reste encore de petites choses à arranger mais c’est accessoire.

Enfin je commence à bien évaluer la partie Horizons que j’ai également finalisée. Il m’aura fallu un peu pres un mois pour faire quelque chose de cohérent.

Mon activité repart donc. Je vais moins intervenir sur ce site

Ce qui m’amuse le plus c’est que quelque soit l’outil que j’utilise les principes GTD s’appliquent. La seule difference c’est qu’avec OF c’est particulièrement efficace (à condition d’avoir refechi à l’organisation de son systeme et à ce qu’on en attend… ) ce qui est enfin fait.

Petit bilan dans un mois :wink:

1 J'aime

@francois, je suis en train de relire « Executive Toughness » de Simon Sinek. Pourrait valoir le coup pour toi si tu ne l’a pas déjà lu. J’aime le passage de l’analyse qu’il demande de faire sur à quoi le temps est consacré en une journée et ce pendant quelques semaines. L’inventaire est déconcertant, on croit consommer notre temps où l’on devrait suivant les priorités de notre vie qui sont pourtant elles bien claires.

Mais non, en général on sait rendre cela bien plus compliqué que nécessaire.

Sinek introduit une différence clé à mon goût dans la gestion des objectifs. Il y met 2 composantes. En anglais c’est « Product goal » et « Process goal ».

Pour accéder à notre vision de vie, il n’y va pas par 4 chemins - c’est 3 Product goals seulement par cycle jusqu’à ce que la ligne d’arrivée soit franchie et seulement 3 Process goals par Product goal.

Et là où sa fait mal, c’est l’exécution des Process Goal tous les jours de la semaine (sauf jours de repos).

Alors voilà, j’ai été comme toi dans le passé, j’ai switché d’applis en applis puis démonté et remonté mon écosystème une multitude de fois mais dans quel but? Avais-je un objectif clé par rapport à cela, en y réfléchissant bien, je dois admettre que pas forcément. Je crois bien que c’était devenu mon hobby.

Et c’était OK jusqu’à découvrir qu’il m’étais difficile de vivre de mon hobby.
Alors le « grand univers » des choses m’a recentré.

Mais si je suis les conseils de Sinek, je ne suis pas encore certain d’avoir bloqué des plages de temps journalières afin d’assurer l’exécution de ces maudits Process goals.
Je suis bien obligé d’admettre qu’en y regardant de plus près, plus j’adapte une approche d’athlète à ce que je dois faire pour accomplir ma vision, plus les choses sont simples car pas d’entraînements journaliers c’est pas de performance en sortie.

3 J'aime

Bonjour Yannick !

Tout d’abord merci pour ce livre qui parait interessant. Je vais essayer d’en savoir plus. Je le metdans mon inbox pour une clarification ultérieure :wink: Je vais essayer de trouver une version Francaise ou au moins un résumé. Je parle anglais couramment mais certains livres necessitent d’etre plutot bilingue…

Si tu as un moment peut etre peux tu nous donner les grandes lignes et ce que ca t’a apporte par rapport à GTD. J’ai cree un topic sur les livre C’est ici !

J’aimerais bien comprendre la difference entre les « Product goal » et « Process goal » et la façon dont ça s’organise ou ca peut s’organiser dans GTD.

NB Merci pour ton experience sur les changement de logiciels. J’ai la même analyse et la meme conclusion. J’en ai pris mon parti. Omnifocus restera mon systeme GTD et je n’en changerai que si l’autre m’apporte au moins 50% de plus value. J’ai assez perdu de temps comme cela même si ca m’amuse beaucoup. Comme disait Mac cormack « This doesn’t feed the bulldog » :rofl: (je crois que si je n’avais pas fait mon métier, j’aurais aimé faire du developpement informatique… ou de la formation… Voir meme les deux) :wink:

Je l’ai trouvé !
https://livre.fnac.com/mp34589025/Executive-Toughness-The-Mental-Training-Program-to-Increase-Your-Leadership-Performance-Business-Books

et il y a une video sur YT qui explique les bases,que j’ai regardé. tres interessante !

Exemple rapide et probablement pas exactement la manière de faire dans ton métier. Mais je me lance quand même:

À la sauce Selk ça devient:
Une des 3 priorités de la vie est d’assurer une pérennité financière solide

Product goal:
Dans les 12 mois qui viennent je dois vendre X immeubles/apparts/maisons par mois

Process Goals:
5 jours sur 7 de la semaine je:

  • génère Y nouveaux leads par le biais de ma page FB
  • qualifie z leads en prospects en exécutant mon processus de vente (campagne mailship…)
  • appelle 3 prospects chauds pour générer une vente par semaine
1 J'aime

Ça ressemble a une variation des OKR, ou même déjà ce que tu fais avec la 12WY, @yannick, non?

1 J'aime

Oui sauf que en 12WY on met les tactiques quand on veut dans la semaine alors qu’avec les process goals c’est tous les jours et pas possible de faire marcher la machine à excuses

2 J'aime

Et pour complémenter, J. Selk introduit la notion d’auto-évaluation de la performance des process goals vs auto-évaluation perfectionniste.

L’évaluation perfectionniste consiste à surévaluer ce qui ne fonctionne pas et donc on fini par éroder la qualité de l’exécution des process goals.

Sa méthode préconise une auto-évaluation des process goals journalière - un scoring journalier qui consiste en ce jeux de questions: (le data doit être capturé dans un log pour l’analyse de fin de semaine)

-1 Quelles sont les 3 choses que j’ai bien faites aujourd’hui

-2 Quel est mon point d’amélioration numéro 1 pour demain

3- Quelle est la chose que je peux faire différemment pour affecter ce point d’amélioration afin qu’il se matérialise

4- Sur une échelle de 0 à 10, (10 étant l’atteinte 100% du process goal évalué) - Comment ai-je performé sur ma priorité numéro 1 process goal ?

5- Sur une échelle de 0 à 10, (10 étant l’atteinte 100% du process goal évalué) - Comment ai-je performé sur ma priorité numéro 2 process goal ?

6- Sur une échelle de 0 à 10, (10 étant l’atteinte 100% du process goal évalué) - Comment ai-je performé sur ma priorité numéro 3 process goal ?

Voilà, une approche de coach qui à la base était orientée coaching du sport (basket, golf, football américain, golf…) et qui maintenant s’applique aussi bien au monde professionnel standard. Mais il faut vouloir accepter cette discipline de fer, pas facile pour tous!

3 J'aime

@yannick J’ai très envie de lire ce livre et je te remercie. Existe-t-il une version française de "executive touchness ? "

Je ne crois pas @francois. Come on, it’s a small book

@yannick Merci beaucoup ! J’ai lu avec attention tes deux post sur Selk que je trouve très intéressants. Ça va dans le sens, pour moi du niveau 3 de GTD si j’ai bien compris : La maitrise (Focalisation, orientation, créativité). C’est un peu tôt pour moi l’instant, mais c’est intéressant à connaître. ça me rappelle autre chose :wink:

En relisant GTD attentivement, si j’ai bien repris step by step le livre, je me suis rendu compte que mon niveau 1 est acquis même si j’ai encore de petits blocages notamment avec la règle des deux mn. J’ai souvent tendance à passer directement à la clarification.

J’ai acquis un gros morceau du niveau 2 intermédiaire mais c’est perfectible. Mes inventaires ont gagnés en clarté, la liste des projets est mon élément moteur, mon systeme de gestion à évolué en passant d’un système essentialiste (Things, nirvana) vers un systeme mieux adapté pour moi, aux imprévus (Omnifocus)

J’ai aussi compris pourquoi j’ai zappé de logiciels en logiciels. J’avais besoin de m’approprier GTD. Cela a été une façon pour moi de le rendre plus pratique au quotidien.

Cette semaine j’ai vu la video de Kelly sur le site de DA (excellente pédagogue au demeurant :blush:) j’ai compris un truc essentiel qui est du niveau 2 mon systeme doit être « simple et facile à entretenir ». Du coup j’ai archivé ma configuration façon Nirvana parce que j’avais du mal à l’alimenter et la mettre à jour et je suis reparti sur une configuration exactement conforme à celle de Kelly dans sa video avec mes contextes et mes DR en plus mais plus spécifique et conforme a mes différentes missions.

J’en suis là. Au niveau 2 (le contrôle H0, H1, H2) et je prends mon temps pour tout assimiler.

GTD est vraiment un outil puissant mais je sens qu’il faut que certains aspects grandissent encore en moi pour passer et je le souhaite au niveau 3.

J’ai mis tout ça de coté dans un dossier références et cela fera partie sans aucun doute de mes priorités lorsque je passerai vraiment au H3, H4, H5 et que je reprendrai le travail déjà réalisé sur ces horizons.

Il faut du temps au temps.

Hello Francois,
Petite question, toutes tes tâches qui entrent dans ton inbox sont obligatoirement rattachées par la suite à un projet ? Ou alors à tu une catégorie « sans projet » ?

Hello @Alexis, Dans Omnifocus une tache rentrée qui n’a pas de « projets » va dans Divers (miscellaneous en anglais) On n’est donc pas obligé de créer un projet systématiquement mais la plupart des gens trouvent ça utile, notamment la liaison projet prochaine action qui permet de suivre son projet. OF peut être aussi compliqué qu’il peut être simple…

1 J'aime

Il y a un autre élément de son concept super intéressant. PCT vs RSF - « Problem centric thought » vs « Relentless Solution Focus » . Apparemment nous nous mettons directement en mode PCT alors que c’est RSF qui libère le stress, apporte la créativité…
Plus on focalise sur le/les problèmes plus la vie nous livre d’autres problèmes - je crois qu’il nomme cela l’« Expectancy Theory ».

Selk recommande de nous poser cette question journalière pour entraîner le cerveau à le passer en mode résolution/recherche de solution RSF afin de court-circuiter PCT. Dès l’apparition du PCT, en moins de 60 secondes, il nous faut déclencher cette question :

Quelle l’unique action différente que je puisse mener maintenant pour rendre cette situation plus favorable?

1 J'aime

Je me permets de souligner que c’est GTD : si je peux faire quelque chose, quelle est la prochaine action.

Exactement Romain.

Peut-être le point d’amélioration se trouve au niveau de notre bavardage mental.

Là où pour moi c’est plus difficile de se prendre en « flagrant délit » de causerie problème plus tôt que solution - il faut sans doute se créer un détecteur de type de causeries mentales d’où le but de renforcer la question proposée par Selk et de tout suite capturer la réponse de ça dans une note pour la parquer. Je vois des liens avec le balayage mental GTD.

C’est sans doute subtilement différent je pense, ce monde du bavardage mental et le fait de prendre une info dans ma in basket afin de la faire passer à la moulinette GTD pour en sortir la NA.

En fait, c’est à force de pratiquer GTD qu’on finit, en tout cas c’est mon expérience, par développer ce réflexe. Comme dit David, dès le niveau 2 nous n’avons plus de problème, nous n’avons que des projets. Un truc me travaille, par ex « est-ce que je dois divorcer ? » ou bien « cette situation est pourrie, ce collègue est un con », etc. Avant le niveau 2, on pense rarement à ça comme quelque chose de gérable avec GTD, alors que ça l’est tout à fait. Dès que quelque chose me travaille, il y a deux options :

  • ou bien je n’y peux rien (et alors why bother?, il me reste à la limite juste à encaisser)
  • ou bien j’y peux quelque chose et alors, quel résultat aimerais-je obtenir de la situation ? Quelle prochaine action pour y parvenir.

Plus aucun problème, que des projets (ie que des résultats à atteindre).

1 J'aime

Je trouve la méthode rejoint pas mal la philosophie "stoïcisme ".

J’en suis là. Mon sytème GTD avance à grand pas. Je continue à mettre ça en place et je vous en dirai plus, plus tard :blush: