Productifs et Sereins Ep. 9 : l'année des 12 semaines avec Yannick Lhérieau

Publier précédemment ici : https://www.productifetserein.com/itv-12-week-year-yannick-lherieau/

Yannick Lhérieau, formateur GTD, nous présente la méthode de l’année des 12 semaines, pour atteindre plus rapidement les objectifs qui vous tiennent à cœur.

1 J'aime

Très intéressant. J’ai lu le bouquin pendant les vacances. Je trouve l’approche assez prometteuse. Ce qui me bloque encore pour le moment c’est cette nécessité de maintenir tous ces indicateurs.

Du coup ça reste dans mes un jour peut être.

Note : C’est peut être parce que je suis sur mon portable mais je n’ai pas vu le lien vers l’Excel de Yannick.

PS : Merci à vous 2 pour ce cast

Le fichier n’est pas encore dispo, je vais en faire une version française et il sera en lien du prochain podcast durant lequel on le passera au crible.

C’est interessant cette approche. Cela me rappelle le bujo dans sa phase préparatoire et controle sauf qu’on fonctionne plutot en mensuel, trimestriel et annuel. La question que je me pose c’est en quoi c’'est interessant pas rapport à GTD ? Qu’est ce que ça apporte à la méthode et pour quel résultat ?

Merci de parler du rapport à GTD, @francois, ça me donne l’occasion de préciser que ça n’est absolument pas nécessaire pour GTD !

C’est juste que c’est une méthode qui propose de guider certains aspects (par ex. la création de la vision suit un certain processus) et qui permet d’avancer rapidement sans se laisser distraire sur quelques sujets majeurs, qui d’ailleurs deviennent un peu les seuls sujets du coup. En vrai, quand on pratique GTD dans les canons de la méthode, on n’a pas besoin des 12 week years. C’est juste que je trouve que ça donne un cadre intéressant, d’autant plus que c’est très compatible avec GTD pour autant. C’est une méthode qu’on peut intégrer facilement dessus (en jouant au niveau des horizons principalement) sans avoir à faire de concession, un peu comme on peut intégrer Pomodoro facilement ou le fonctionnement via un kanban.

Merci @Romain de ces précisions. Je n’ais jamais pratiqué cette méthode. Mais j’en ai pratiqué d’autres qui axent leur approche sur la planification et les listes dites « fermées » Je ne crois pas que je la testerai du moins pas avant d’avoir assimilé totalement les horizons et appliqué scrupuleusement GTD pendant au moins 6 mois. Plus je travaille sur GTD plus je me rend compte que la méthode se suffit à elle meme. GTD est déjà tellement riche et il y a tant de choses à apprendre que je préfére m’y consacrer à fond et ne pas me disperser. :wink:

1 J'aime

Merci Romain. Voici le lien vers le fichier sur ma Dropbox - https://www.dropbox.com/sh/53hrk48rj8wt1eb/AAAsWJ7Jg0zTHtCuzPVBVc0Va?dl=0

Notes:

  • Contenu en anglais
  • Construit pour Excel PC
  • Demande d’activer Visual Basic pour la présentation des chapitres

Tu mets le doigt sur là où ça pique. Comment savoir si l’on avance ou l’on recule? Il m’a fallu 10 cycles de 12WY pour comprendre la subtilité entre les indicateurs « lagging » et « leading ». La traduction en français n’est pas si claire pour ces deux termes. Mais une fois que l’on maîtrise bien la différence entre les deux, c’est limpide. Le plus simple pour moi est de les regarder en tant qu’entrée/sortie ou encore mieux cause/effet.

Donc pour revenir à ta question, à mon avis maintenir les indicateurs, n’est pas chose difficile, mais c’est plus tôt de décider quoi mesurer. Comme on a tendance à mesurer les « lagging », ils sont faciles à déterminer. Pour les « leading », il faut passer à une analyse des mécanismes qui vont faire bouger « l’aiguille » comme disent les Anglo-saxons.

1 J'aime

L’année des 12 semaines ? :thinking:

Un jour…
Quand je serai grande…

Ouaah @yannick j’ai téléchargé ton fichier juste pour voir, c’est dingue ! on dirait un cockpit d’avion. ça a l’air vachement complexe…

J’ai craqué ! Petite tentative rapide de 10 mn. J’ai posé mes goals et les taches sur tableur juste pour voir ce que ça donnais… Honnetement je préfere de (tres loin) GTD et cela ne m’apporte rien… Tout est dans OF j’ai donc une parfaite vision de mes goals (H3), de mes projets et de mes prochaines actions. le fait d’avoir ça sur tableau à un niveau vision complique plutot les choses. Une bonne mind map sur 12 semaines intégrée dans OF serait plus éfficace !

Dans le prochain épisode on détaillera comment ça marche, ça sera peut être plus clair. Patience !:smile:

1 J'aime

J’ai bien en tête la différence entre les deux mais c’est vrai qu identifier les leading les plus pertinents (ou plutôt les plus impactant) n’est pas aisé.

Lorsque je m’y suis exercé, je me suis retrouvé avec plein de pistes d’indicateurs qui me semblaient pour certains tout aussi pertinents les uns que les autres.

Je me suis forcé à faire un choix pour pouvoir avancer mais c’est le scorekeeping qui m’a rebuté. Je n’ai pas encore selon moi un bon dispositif de tracking mais ça va au delà de 12WY. J’avais déjà parlé de mes tâtonnements sur le tracking des habitudes dans un plus vieux post. Vu qu’au final les tactiques qui ont le plus d’impact sont celles qui peuvent être répétées quotidiennement, sans une bonne méthode ou la discipline pour les tracker, adieu le suivi de ta progression.

PS : Impressionné :open_mouth: par ton timesheet

12WY ne constitue pas une méthode de substitution de GTD. Ses principes sont toutefois compatibles GTD et peuvent être intéressants pour booster 1 ou 2 objectifs de temps en temps, tout en apportant une véritable visualisation sur sa progression et la qualité de son exécution.

Si je trouve le potentiel réel et intéressant, je ne peux pas m’empecher de me dire que tous les objectifs ne se prêtent pas à l’application de cette méthode.

Notamment à cause des leading indicators dont les plus efficaces sont ceux qui se répètent quotidiennement. Certains objectifs nécessitent une série d’actions constantes mais distinctes pour être atteints tandis que d’autres nécessitent une répétition des mêmes comportements.

Dans le cas 1, je sais que j’avance parce que je tue projets et/ou sous-projets les uns après les autres. Si je suis en avance ou dans les temps je vais considérer que mon exécution est plutôt bonne et si je suis en retard le contraire.

Dans le cas 2, je vois le résultat qui est plus ou moins bon chaque semaine mais je n’ai pas de véritable indice sur ce que je peux faire pour avoir un résultat plus constant.

L’exemple de l’objectif sportif est parfait pour ça. C’est une boucle plus ou moins variable des mêmes actions/comportements que tu peux effectivement gérer avec GTD en les planifiant dans le calendrier mais pour lequelles tu n’as pas de véritable mesure de la qualité de ton exécution. Si tu fais une perf un peu moins bonne et constate dans le même temps que tu as été défaillant sur une de tes tactiques (prochaines actions) tu as toute la latitude pour rectifier le tir la semaine suivante.

J’attends avec impatience la suite car pour avoir tenté, la maintenance cumulé de mon système GTD et de mes Week Plan et indicateurs m’a paru lourde (c’est pour ça que j’ai fait pause :roll_eyes: ). Je veux savoir comment @yannick s’en débrouille :thinking:

@yannick @Julian

Merci de vos explications. Si je comprends bien c’est une sorte de tableau de bord sur 12 semaines qui permet de definir, mesurer et controler l’avancement de ses objectifs, leurs étapes respectives et finalement les prochaines actions. On y rajoute une couche d’habitudes (time blocking journaliers, des points de controles journaliers et hebdomadaires et prise de recul à la façon de jésuites (notamment) qu’est ce que j’ai fait, pourquoi ça a marché ou pas et qu’est ce que je peux faire pour que ça marche avec deux approches différentes une en terme de resultat et l’autre en terme de mesure et de réajustement si nécessaire des modalités et moyens d’exécution .

Si tout cela est bien ce que j’ai compris (en gros), en tant qu’adepte des systemes simples (j’ai pas dit simplistes) qui fonctionnent simplement, mon cerveau créatif a déjà quelques réticences… D’abord je n’aime pas les tableurs (sauf pour mes calculs) et ensuite ça manque de visuels !

Heureusement, mon systeme global fonctionne plutôt pas mal.

  • Grace à mes horizons (que je suis en train de mettre en place sous mind map + Liste texte)
  • A mes mindmaps (pour la vision et la définition de mes objectifs + le controle de leur avancement grâce aux couleurs et aux report de dates),
  • A Omnifocus pour ma gestion GTD (qui fonctionne de mieux en mieux, je suis content j’ai fait énormément de progres et j’ai hyper simplifié mon systeme !),
  • A Pipe drive (CRM) pour mes applications métiers spécifiques immobilières (et visualisation également de l’avancement de certains projets grace aux " Pipes " (Là, j’ai encore des progrès à faire…)
  • A mon "Bujo " (très) simplifié qui regroupe un agenda avec vue mensuelle + trackers (check list de suivi de projets exemple aller courir ) et mon inbox journalière + quelques collections très spécifiques dont je me sert tout le temps… ex liste de mes immeubles.
  • Et bien sûr à mon agenda utilisé façon GTD qui reste ma pierre angulaire pour bien caller et visualiser tout ça, contrôler mes échéances et l’avancement projets à périodes régulières afin de ne rien rater.

Quand aux habitudes cela fait des années que je fonctionne en DR, WR, en time blocking (on en a beaucoup parlé) et en sprint par pomodoro pour certains sujets essentiels sur lesquels je dois absolument avancer qui me permettent d’accomplir rapidement mes projets les uns apres les autres.

Aussi personnellement j’éviterai d’en rajouter une couche et de complexifier mon systeme. :smile:

J’écouterai cependant le 2 eme podcast lorsqu’il sortira. On sait jamais je peux apprendre un truc et ça sera peut être utile pour quelque chose… :wink: