Définir son Horizon 5

J’ai tout lu de ce sujet mais j’ai un vrai problème… je me rends compte que je n arrive pas à définir mon horizon 5 ! Tout est trop vague dans ma tete, c’est trop flou.

Avez vous des pistes de réflexions à me conseiller svp ?

Et poyr le test 360, ça a l’air top mais je ne saurais pas à qui l’envoyer…

Bonjour Julie,
Pour moi aussi ça été long et pas évident jusqu’à ce qu’un jour ça vienne tout seul. Il faut se poser les questions de l’horizon 5 souvent et attendre que ça vienne tout seul.
Quant au 360 il faut donner les questionnaire au boulot à tes n, n-1 et n+1 sans discrimination aucune et surtout aux personnes avec qui cela ne se passe très bien. C’est d’elles que tu auras des réponses pertinentes et surprenantes. Tu peux également en donner à tes amis, à tes parents, ta famille. Par contre, il faut se faire accompagner pour réaliser un 360 et surtout passer contrat avec les personnes à qui tu donnes le questionnaire. Bienveillance de rigueur. Interdiction de dire des choses moches, c’est pas l’objet. Les personnes doivent être briefées et bien comprendre qu’elles sont là pour aider et donner des réponses honnêtes et sincères. Une fois les questionnaires récupérés, tu devras en faire une synthèse et là apparaîtra un truc magique : ta singularité.
Et au final, tu sauras répondre à la question : pourquoi vous et pas une autre ?

2 J'aimes

Je plussoie le point de @Margott sur l’accompagnement ; le 360 nécessite quelqu’un qui puisse t’aider à débriefer la chose. J’en ai fait pas mal en tant que coach (principalement pour du coaching de transition), c’est un outil révélateur, qui demande un regard entraîné.

Sinon, voici quelques questions de l’Horizon 5 (raison d’être et principes) :

  • qu’est-ce qui, si je le fais ou l’exprime, me donne l’impression d’être qui je suis vraiment, au meilleur de moi-même ?
  • quand ai-je vraiment l’impression de « me montrer » ?
  • qu’est-ce qui compte vraiment pour moi, dans ma façon de vivre et de travailler ?
  • qu’est-ce que je retiens comme normes/standards/valeurs pour moi-même, quoi qu’il arrive ?
3 J'aimes

@Julie
je vais dans le sens de @Margott et @Romain. Cerner son horizon 5 n’est pas évident et peut prendre du temps.

Quelques pistes que je peux ajouter aux excellentes qui précèdent (elles rejoignent un peu ce qui a été dit).

Pour la recherche de ta raison d’être :

  1. Sur l’ensemble de ta vie, essaye de brainstormer sur les qualités que tu as entendu te concernant. Lesquelles reviennent le plus souvent ?
  2. Quelles activités ou types d’activités te procurent le plus de bonheur ou de bien être ?
  3. Quels types d’activités pourrais tu réaliser sans qu’on te paye ou très peu ?
  4. La recherche de ton Ikigai. Ikigai signifie « Raison d’être » en japonais. L’Ikigai serait la convergence de 4 éléments primaires :
  • Ce que tu aimes
  • Ce pour quoi tu es douée
  • Ce pour quoi on pourrait te payer
  • Ce dont le monde a besoin

En ce qui concerne les valeurs et les principes, ils se présentent assez naturellement à nous sans qu’on en prenne conscience. Tu sais ces moments où on se sent mal à l’aise face à une situation ?

Pour les principes, en général on les connaît déjà un peu. @Romain l’a déjà dit mais demande toi quels sont tes standards de vie ? Quels principes/frontières ne franchirais tu jamais quel que soit le prétexte ?

En ce qui concerne les valeurs, ce que j’ai personnellement fait…

  1. c’est me demander ce qui compte vraiment pour moi dans la vie. En gros si tu vires toutes les complexités de ton quotidien, qu’est ce qu’il reste d’essentiel ?

  2. Pendant 1 semaine j’ai noté tout ce que je n’aimais pas en général ou ce qui m’énervait dans la vie, chez les autres. J’ai aussi noté les comportements que je pouvais avoir qui ne me plaisaient pas ou dans lesquels je ne me reconnaissais pas. J’ai regroupé les affirmations semblables. Puis pour chacun des items j’ai cherché un adjectif. J’ai ensuite cherché le parfait antonyme de cet adjectif et trouvé un nom pour cet antonyme. J’ai ensuite parcouru la liste obtenu et gardé ce qui me faisait vibrer. La liste qui reste doit être motivante et inspirante. Dans la liste qui en sortira il y aura certainement des principes.

En illustration ça donnait :

  • Si je n’aime pas les gens adjectif X c’est que je veux être le contraire… Être le contraire de adjectif X c’est être adjectif Y. Le nom qui correspond à adjectif Y c’est YYY. Donc YYY est quelque chose d’important pour moi.

Tu peux aussi le faire directement avec les noms. Si je n’aime pas X c’est que Y est important pour moi.

Je ne sais pas si j’ai bien été clair :roll_eyes:

4 J'aimes

Merci beaucoup ! J’ai de quoi travailler sur tout ça maintenant ! :grinning:

J’avais mal défini ce qu’était l’horizon 5, je ne sais pas pourquoi mais je croyais que c’était… « quelle sera ma vie à la fin de ma vie » en gros :slight_smile:

Alors qu’on est dans le tout de suite et maintenant !

J’ai beaucoup d’exercices/de pistes de réflexions grâce à vous, merci beaucoup !

Pour le 360, je n’ai pas beaucoup de monde a qui j’oserais donner le questionnaire… 3 pers de ma famille, et au boulo…aucune idée ! J’ai peur du regard des gens j’avoue :slight_smile:

Julie bonsoir,
Pour le 360 tu seras agréablement surprise du résultat. Même ceux avec qui ça coince au quotidien peuvent faire preuve d’une surprenante empathie et d’une bienveillance que tu ne soupçonnes pas de prime abord.
Oui c’est difficile de faire le pas. Cela demande du courage. Mais une fois de l’autre côté c’est juste super. En tout cas, c’est ce qui c’est passé pour moi.

En milieu professionnel, ce genre de chose est généralement demandé par les RH en préparation d’un coaching, et dans ce cas, on demande :

  • 3 personnes choisies par le manager,
  • 3 personnes choisies par la personne concernée,
  • le manager, éventuellement le n+1 du manager.
    L’idée étant d’équilibrer les « forces » en présence (il y a des justifications psycho plus ou moins valables mais ce n’est pas le sujet de ce post :wink: ).

J’aime beaucoup l’approche ! Souvent, partir du négatif éclaire le positif (on dit bien qu’il faut de l’ombre pour pourvoir distinguer les choses… s’il n’y avait que de la lumière, on n’y verrait rien).

2 J'aimes

Hello,

Pour ceux qui ont du mal avec l’horizon 5, le stade raison d’être de la planification naturelle et d’une manière générale avec le Pourquoi des choses, j’ai trouvé ce TED très aidant et inspirant qui plus est :

Qu’en pensez-vous ?
Belle journée.
Martine

1 J'aime

Le Golden Circle, un grand classique de Simon Sinek ! Je trouve ça en effet très inspirant, même si je le trouve en fin de compte peu pragmatique. Pour une entreprise, par exemple, je trouve le travail de « From Good To Great » de Jim Collins bien plus facile à mettre en œuvre (mais faut se farcir le bouquin…)

:heart_eyes:
@Romain,
Tu sors ta botte secrète juste maintenant !
Merci pour l’info… et pour le nouvel intrant

@romain
Et pourquoi que tu nous en causerais pas dans un prochain épisode de #JLTM de cet excellent bouquin ?! texte en italique

2 J'aimes