Voyage en ballon

Bonjour,

Je créé ce sujet pour échanger avec vous sur les horizons d’attention.

Cela fait un an que je pratique GTD et je dois dire que j’ai suivi le conseil de David Allen de commencer par faire le ménage à la base. Il n’avait franchement pas tort même si au départ, l’approche de haut en bas me semblait plus logique. Mais j’ai suivi son conseil à cause d’un truc qu’il a écrit, du genre « quand le bateau coule, peu importe son cap ». Et il avait raison.

Voici un an donc que je fais le ménage au niveau rez-de-chaussé et des projets.

A présent que je me suis désencombré l’esprit et que mon système s’est amélioré, je relève la tête du guidon car je pressens qu’il y a des boucles ouvertes qui dépassent plus largement le cadre de mes projets à un an.

Voici quelques questions pour lancer la discussion :
Comment comprenez-vous le concept des horizons d’attention ?
Avez-vous du mal où c’est clair pour vous ?
Comment les mettez-vous en oeuvre (au départ puis au quotidien ?)
Arrivez-vous à gérer de façon équilibrée ces différents niveaux ?
Et enfin, arrivez-vous à aligner votre quotidien (tâches, projets) sur vos priorités supérieures ?

Alors… Partant pour prendre de l’altitude et visiter « les grands espaces et les vastes horizons » ?

2 J'aimes

Bonjour

Je présente les mêmes difficultés face aux différents horizons, voilà un an également que j’utilise la méthode au niveau tâche / projet et j’aimerais monter en altitude.

Cependant je n’arrive pas trop à voir comment définir un horizon et l’effet qu’il en découle.

Si on prend un exemple : je veux être une personne en bonne santé et vivre vieux. Donc par exemple dans 2/3ans je veux avoir le même poids mais être plus en forme.
Cela se traduit par faire plus de sport et manger plus de légume.
Donc au quotidien c’est trouvé une nouvelle recette avec des légumes et faire du sport 2x par semaine.

Grosso modo c’est ça ?

J’en suis au début de ma compréhension des horizons mais ce que tu dis me semble correspondre à ce que j’en ai compris.
Si effectivement tu veux être en forme dans deux trois ans et ne pas prendre de poids, il y a lieu de passer par le processus de planification naturelle, de mettre les projets qui en découlent en perspectives (donc de les séquencer dans les horizons) et traiter en premier ceux qui tombent directement à l’horizon d’un an en attribuant à chaque sous projet une prochaine action.
La question est : faire plus de sport et manger des légumes sont-elles les seules pistes qui répondraient à ton objectif de l’horizon 3 ? Je te charrie là :grin:

C’est vrai que sa mériterais plus de réflexion, il y a sûrement d’autre piste à trouver.

Ce que j’ai du mal à bien comprendre c’est comment ne pas tomber dans la ‹ banalité › et comment trouver des projets concret.

Brainstorming ?
Je viens de redécouvrir la planification naturelle et j’avais pas tout a fait compris son importance. Aujourd’hui je l’applique sur les projets essentiels et ma foi c’est juste incroyable de créativité.
Et accessoirement, je viens aussi de découvrir que DA parle de la planification naturelle comme de l’un des trois piliers de GTD : la maîtrise du flux de travail, la planification naturelle et les horizons dans son livre GTD en pratique.

Personnellement je n’ais jamais vraiment compris et en conséquence reussi à appliquer en pratique les horizons façon David Allen. J’ai essayé mais ça ne marche pas… J’aimerais bien qu’une bonne fois pour toute on nous explique exactement chacun des horizons et comment les gerer en pratique. Externalisé ou pas du controle, sous quelle forme, peut etre un exemple pratique… Bref tout ce qui permette de vraiment comprendre en quoi ça change la vie et quel est l’impact sur GTD ? Mille merci aux bonnes âmes qui expliqueront cela. Je crois que ça interessera tout le monde :smile:

Citation @Margott
Je viens de redécouvrir la planification naturelle et j’avais pas tout a fait compris son importance. Aujourd’hui je l’applique sur les projets essentiels et ma foi c’est juste incroyable de créativité.

Tu peux nous expliquer ?

Je vous rejoins (puisque c’est manifestement collectif :grinning:): c’est pas facile à appréhender cette histoire d’horizons… Cependant, on se dit que c’est probablement essentiel, et qu’il ne faut pas passer à côté (du coup, ça nous tracasse…)

Perso, ce dont je me sers bien, c’est les horizons haut… en fait, le plus haut.
=> Je me suis fait une liste « Valeurs pour ne pas se perdre » (c’est très Horizon 5 dans l’idée je pense…)
Dans cette liste, je note des choses qui me semblent essentielles pour mon bien-être, comme par exemple:

  • Etre serein
  • Ne pas être envieux de qui que ce soit
  • Ce qui rend heureux, vivant, ce qui est interessant dans la vie, c’est les émotions vécues; il faut donc se mettre en situation de vivre des instants d’émotions (des moments sympas avec ses amis, etc…)
  • Je ne veux plus avoir de problèmes, mais que des projets (celle-ci, je vous dis pas à qui je l’ai piqué ! :smirk: )

Voilà, c’est des exemples, mes exemples. :nerd_face:
Cette liste, régulièrement, je la relis… pour me remettre ces idées en tête, et ne pas les oublier. Parfois, elle me font réfléchir, et penser à quelque chose de plus concret à un Horizon plus bas… et hop, j’en déduis quelque chose à faire tout de suite, un projet à mettre en place pour l’année prochaine, etc… mais elle me sert aussi parfois à supprimer des engagements que j’avais pris (vis-à-vis de moi-même généralement) car j’ai le sentiment de « faire fausse route ».

Je pense qu’il peut y avoir beaucoup de sources d’inspirations différentes pour alimenter cet horizon si haut… pour certains, cela peut-être la religion, pour d’autres des lectures philosophiques… c’est très vaste, chacun ses sources.

Moi je me dis: il faut apprendre de ses erreurs et des erreurs des autres. Le but de cette liste, c’est d’y faire apparaitre toutes ces « leçons » qu’on veut retenir des ses erreurs et de celles des autres, en tout cas celles qui sont vraiment importantes.
Ce n’est pas ma seule source d’inspiration pour alimenter ma liste « Horizon 5 », mais ça en est une que je donne ici pour exemple, afin d’illustrer mon propos.


Ceci étant dit, je pense que je saisis l’intérêt de l’horizon 5, des horizons du bas (tâches et projets), mais je reconnais que c’est plus difficile pour moi d’appréhender d’une manière qui me soit utile, les horizons intermédiaires.
Bien sur, je comprends ce que c’est: je peux me faire une liste de mes « perspectives à 10 ans » par exemple; mais la difficulté que je pointe là, c’est "OK, j’ai fait ma liste, mais j’en fais quoi ? Comment je m’en sers ? Comment je la fait vivre? " …et je constate à l’usage, que c’est moins évident pour moi que l’horizon le plus haut.

Je suis très intéressé à l’idée d’échanger avec vous sur cette partie de GTD.

3 J'aimes

Et bien vois-tu, j’ai bien étudié dernièrement ce processus de planification naturelle. Nous le faisons tous naturellement et inconsciemment, sans forcément décortiquer les étapes par lesquelles nous passons pour planifier quelque chose.
Et ça vaut le coup de bien les comprendre car, rien que la première étape, celle de la Définition de la raison d’être et des principes m’a apporté beaucoup.
Par exemple, me demander pourquoi, pourquoi, pourquoi (plusieurs fois) je veux faire ceci ou cela me permet d’éclaircir vraiment les raisons d’un projet voire de décider de laisser tomber, que ça ne vaut pas le coup. Cela me permet de conscientiser (qu’il est vilain ce mot) les raisons plutôt que de les ressentir de façon diffuse. Aussi, si tu me demandais pourquoi tu fais ça, je pourrais répondre clairement.
Par ailleurs, toujours dans la première étape, les principes et valeurs qui me sont essentielles, je les ai listées. Et tout de suite après m’être demandé « pourquoi » et avoir trouvé la réponse, je me dis « ok », tu vas mener ce projet mais dans quel cadre ? Et là je vois le projet dans le cadre de mes valeurs qui sont l’esthétisme, la beauté, l’ambiance, mais aussi la structuration, le respect et l’honnêteté. Ce sont ces valeurs desquelles je ne démordrais pas pour mener mon projet à bien, comme tout ce que j’entreprends d’ailleurs.
Tu vois, y avait de quoi faire rien qu’avec la première étape du processus naturel de planification.
Passionnant.

1 J'aime

Bon j’ai un exemple un peu bête, je pense sa pourrait correspondre au différents horizons :

  • horizon 5 : avoir une belle vie et ne manquer de rien
  • horizon 4 : prendre soin des affaires pour éviter de gaspiller
  • horizon 3 : bien entretenir la voiture
  • horizon 2 : area of focus : voiture
  • horizon 1 : réaliser la révision cet été
  • ground : Trouver le manuel sur internet pour faire la vidange

Bon c’est gros comme raisonnement mais ça correspond a peu prêt à ça les horizons ?

1 J'aime

Concernant les horizons, je me souviens de ma réaction il y a un an, quand j’ai lu le livre S’organiser pour réussir.

Les horizons ? Hou là là. Ca a l’air super ce truc mais, qui peut répondre à la question de l’horizon 5 « pourquoi j’existe ? ». « Ben parce que mes parents m’ont faite, j’ai pas choisi d’être là moi ». En réalité, cette question ça m’a fait flipper tout simplement. Et j’ai décidé que cela m’arrangeait bien d’aller balayer mon niveau 0 et 1 (actions et projets). Rien que ça, c’était super. Et la sensation après chaque Revue Hebdo. Indescriptible. Je me disais que c’était finalement pas pour moi ces horizons, et qu’en total accord avec David Allen, on pouvait vivre sans.

Cependant, à mesure que l’année avançait et que mon système s’améliorait, certaines choses sont devenues plus claires alors que d’autres, plus subtiles avaient besoin d’être traitées à un plus haut niveau. J’ai eu la chance de lire l’article inspirant et extrêmement bien fait de Romain sur GTD et les responsabilités : le pont entre l’action et la raison d’être, à lire ici : Article

J’ai alors tracé un mind map de mes zones de responsabilités j’ai pu faire quelques incursions légères dans le niveau 3 (buts) et commencer à mettre en oeuvre quelques actions ici et maintenant. Mais c’est tout.

Et, il y a quelques jours, la réponse à « pourquoi j’existe » m’est arrivée de plein fouet alors que j’étais en train de lacer mes chaussures, assise sur les marches de l’escalier en bois de ma maison, prête à sortit me balader avec mon cher et tendre.

Mais ! C’est bien sûr ! Ah mais ? Le truc là, que je fais avec autant de naturel tous les jours sans m’en rendre compte ? Mais oui. C’est ça ma raison d’être suprême. C’est ça que je veux pouvoir dire avoir été et réalisé à la fin de ma vie. Et alors, la sensation de malade que j’ai eue, je vous dis pas. Et en même temps, j’avais un peu honte parce que c’était juste sous mes yeux.

I was born to be moi au final. Et, pour faire référence à ma réponse du début qui était de dire que j’étais là à cause ou grâce à mes parents, les rendait totalement responsables de ma présence.

Bon, c’est vrai que je n’ai pas demandé à naître, m’enfin, j’suis vachement bien contente d’être là ce qui me rend responsable de ce que j’y fais en fin de compte.

Et du coup, j’ai envie de faire plein de trucs réjouissants quand j’serais grande (et pas someday parce, sauf à vivre jusqu’après 100 ans, va falloir s’activer Madame) (quoique, nous les filles on survit vachement plus longtemps que les hommes d’après les statistiques… les plus énervés me répondront « dans quel état »… c’est pas faux).

Un bon après-midi à tous.

3 J'aimes

Bonjour,

Je reviens juste pour dire un truc sympa. DA le dit, il y a des trucs qui font partie de GTD que nous faisions déjà sans le savoir.

Il y a quelques années, j’avais acheté un tableau de liège sur lequel j’avais collé des images de ce que je souhaitais réaliser dans le futur. J’y avais accolé des mots-clé et des dessins à la main. Ce tableau a longtemps été accroché au mur de mon bureau en Alsace. C’était une façon d’avoir mes buts lointains sous les yeux mais en images. Une espèce ce feuille de route qui me disait en quelque sorte « n’oublie pas ça » au milieu d’un quotidien chargé.

Et puis j’ai déménagé deux fois en 15 mois (Strasbourg -> Isère et Isère -> Lyon) et ce tableau s’est retrouvé dans des cartons que je viens d’ouvrir. Je ne l’avais pas vu depuis 2 ans.

J’y ai biffé avec émotions ce qui a déjà été réalisé. Il y avait « Revenir à Lyon" dessus depuis 5 ans.

Quand j’y pense, il s’agissait là de mon horizon 3 : buts et objectifs.

Alors plutôt que de faire un (ou une ?) mind map comme pour l’horizon 2, je vais refaire ce tableau parce que les images, c’est beau.

2 J'aimes

Ah les horizons ! Moi aussi ce concept me hante et je l’ai du coup intégré à mon système.
Dans mon système chaque horizon constitue une liste mais chacun des items de ces listes découle d’un item de l’horizon supérieur.

Commençons par définir ces horizons:

Horizon 5, Raison d’être, principes et valeurs:
Il s’agit de votre intention ultime. Ce à quoi vous aspirer, ainsi que les règles qui vont guider votre comportement.

Horizon 4 : Vision
Votre idéal de vie dans 3 à 5 ans.

Ces 2 horizons sont des boussoles lorsqu’un manque de clarté se fait sentir. « Est-ce qu’en faisant X, j’enfreins mes principes ? Est-ce que je dévie de ma vision ? »

Personnellement, j’aime bien me les relire (voire je les récite) de temps en temps pour rappeler à mon cerveau ce qui doit le guider. Elles servent aussi de motivation.

Horizon 3 : Buts et objectifs
Ce que vous souhaitez avoir réalisé dans les 12 à 24 prochains mois.

Horizon 2 : Zone de responsabilités et d’intérêt
Ce sont les aspects de votre vie que vous considérez comme important de maintenir. A ce stade de mon utilisation de la méthode, c’est encore une liste mais j’ai le sentiment que c’est plus subtile que ça.

Personnellement, j’essaye de revoir ces listes tous les mois. A minima pour garder le cap.

Horizon 1 : Projets
C’est un résultat qui nécessite plus d’une action et qui peut être atteint en moins de 12 mois.

Horizon 0 : Calendrier, actions, intrants divers

Que ce soit le 1 ou le 0, je crois que ceux là on est noyé dedans !

Julien

3 J'aimes

Merci pour cette précision @Julian la question est de savoir comment matérialiser cela dans mon systeme (Omnifocus) ou dans tout autre systeme numerique.

Dans mon usage, Je gere les Horizons 5, 4, 3 hors Omnifocus car je les trouve trop theoriques. Je les gere dans word à part. Je ne les ai jamais sous les yeux… Je les regarde quand j’en ai besoin mais souvent une fois par mois ou par semaine au moment de ma WR. C’est souvent formulé en liste tres simple à comprendre. L’inconvénient c’est que ce n’est pas dans mon OF. J’ai juste une tache en reference avec un lien web vers le fichier word.

Le 2 domaine de responsabilité (les roles chez covey) j’ai essayé de le faire dans OF mais je n’ais pas trouvé comment. La aussi c’est pas tres « pratique » et Franchement @Romain les a evoqué dans le topic sur l’aspect personnel de GTD comme tu dis c’est assez subtil. Donc quand il y a un aspect operationnel je le met dans mes projets et contexte quand c’est theorique je l’ai sur ma feuille word Responsabilité

Quand au 1 et 0 c’est operationnel ça va dans Omnifocus.

Je n’ais jamais vraiment compris cet aspect des Horizons de GTD. Je trouve que le systeme de David est extrêmement complexe. Je comprend idee que l’action > Projet > Responsabilité > Buts > Vison > Raison d’être. Mais c’est assez complexe à mettre en oeuvre pour avoir un impact au quotidien.
Moi j’ai compris ça comme ça. @Romain j’ai bien compris ?

(xxxx) se lit tout en…

Un exemple pratique
H5 : Etre un honnête homme qui respecte ses engagement (mes valeurs)
H4 : Dans 5 ans devenir le professionnel incontournable dans l’investissement (tout en respectant le H5)
H3: Dans les 24 mois avoir recruté 5 collaborateurs (pour obtenir H4, tout en respectant H5)
H2 : Entreprise / recrutement / Collaborateur/ Valeurs attendues (conforme à H3,H4,H5)
H1 : Recruter 5 collaborateur. (ech 31/12/2020)
H0 : Contexte @appel / Appeler cabinet de chasseur de tete tartenpion pour fixer cahier des charges de recrutement. (action suivante projet recrutement preparation entretien Tartenpion des qu’est fixé notre rdv)

Tout ça c’est tres joli, tres clair sur le papier, si bien sur j’ai bien compris le systeme des Horizons. Mais la ou ça se gate c’est comment structurer cela ? Dans un outil papier c’est simple un dossier par theme et zou c’est fini on glisse des feuille dedans et on agit. Dans mon outil numerique omnifocus je ne met jusqu’ici que l’operationnel. Et la seule solution que j’ai trouvé c’est de les mettre à part. Mais l’outil ne me dit pas au moment d’un entretien avec un collaborateur attention c’est un escroc donc pas conforme à H5 donc elimination. ça c’est mon cerveau qui me le dit…

@francois

Tu cherches un peu trop à automatiser ton système. Bien évidement que ton système ne va pas venir t’ouvrir un popup pour te dire que tu transgresse ton H5. Ton cerveau le fera. Par contre en H5 on peut très bien intégrer une identité qu’on souhaite construire. Dans ce cas tu es dans une dynamique de modification d’habitudes et un rappel de tes engagements peut ne pas être de trop.

Tu n’as pas besoin de les avoir sous les yeux. Tes principes et tes valeurs sont assez stables une fois qu’ils sont identifiés. En général on recommande une révision annuelle pour le H5. Les H3 et H4 peuvent être revus tous les 3 à 6 mois. Il faut laisser le temps à un objectif de se réaliser. Ce n’est pas en une seul step que tu peux perdre 10kg par exemple. C’est ton projet (H1) qui te rappelle que tu dois agir au moins chaque semaine avec ta revue hebdo ou ton H0 si tu as des items dans ton calendrier. H3 et H4 te permettent de garder le cap ou au contraire de changer de direction. H2 est l’inventaire de tes rôles. Je pense que là non plus tu sais à peu près intuitivement quels rôles et responsabilités tu as dans la vie. Donc inutile de les avoir en permanence sous les yeux non plus. Ils te servent surtout à arbitrer, typiquement pour le « Suis-je la bonne personne pour accomplir cette action/projet? » ou de déclencheur : « Au vu des responsabilités qui sont les miennes, ma liste de projets est-elle exhaustive ? Y a-t-il des projets qui n’ont pas de sens ? ».

Du coup, je vois leur implémentation sous plusieurs angles.

  1. La plus simple… considérer H2 à H5 comme des checklists qui serviront de déclencheur ou de référence pour t’assurer que tes listes de projets et d’actions sont exhaustives. C’est déjà un peu ce que tu fais. Ce qui te manque c’est un workflow pour les revoir quand nécessaire et faire un clean.

  2. La recherche de l’alignement parfait… ça me fait sourire parce que je me vois il y a quelques temps en te lisant. J’étais persuadé qu’il fallait que tout s’imbrique de H5 à H0 dans mon système de gestion et j’ai rapidement constaté que bien qu’une partie de mes actions étaient parfaitement alignées du sommet à la base, il y avait toujours des petites choses que je voulais caser quelque part sans savoir où. Certaines zones de responsabilités et d’intérêts peuvent par exemple être communs à plusieurs objectifs/visions. Dans ce cas là un alignement par imbrication devient complexe voire impossible. Mais j’ai déjà vu au moins 1 personne construire son système de cette manière. Je me suis donc limité à essayer de partir de H2 à H0 et de gérer H3 à H5 en simples checklists à revoir de façon mensuelle.

En l’occurrence dans mon système, j’avais des projets qui étaient en fait mes zones de responsabilités et des sous projets qui étaient les projets qui en découlaient. Par ailleurs, j’avais trier ces domaines par ordre d’importance de façon à ce que mon système tienne compte de ce tri lors de la restitution de mes listes contextuelles. Sauf que de temps à autre certaines actions que je voulais faire se retrouvaient tout en bas de la liste. J’ai arrêté cette organisation pour quelque chose de plus simpliste (2 niveaux au lieu de 3) mais de temps en temps l’idée me re-traverse l’esprit.

Après ce qui est aussi intéressant avec le H2, c’est que tu peux t’en servir pour non seulement enrichir tes horizons du bas mais également ceux du haut. « Qu’est ce que signifie cette zone de responsabilités dans 2 ans (H3) ou dans 5+ ans (H4) ? »

Voici ma perception. J’espère qu’un de nos 2 coachs (@Romain ?, @Jean-Luc ?) va venir mettre son grain de sel dans ce fil de discussion qui en a bien besoin !. :slight_smile:

3 J'aimes

La réponse de @romain sur le fil sur la vie privée est assez intéressante en ce qui concerne la matérialisation du H2.

1 J'aime

@Julian Si tu as des photos, un exemple pratique à partager ça m’aiderai a bien comprendre merci :wink:

j’adore ton idée de check list. Je n’aime pas les mindmap pour ça. Les mind map je m’en sert plus dans une approche creative meme si je reconnais que ce sont d’excellents outil de controle d’organisation globale. Exemple j’en ai une pour l’organisation fonctionnel du logiciel de fou que je suis en train de mettre en place.

Ma grande interogation c’est de savoir si je met ça dans omnifocus ou pas (vu que jusqu’ici je suis resté tres operationnel (horizon 0 et 1). Ma tentative de Meo en 2 à été un echec. Je gerais ça dans la vue projet en global.

Le check list c’est bien. ca ne me changerai pas. Ennormement de process fonctionnent chez moi en check list. Peut etre pourrais je le rajouter en references dans Omnifocus :rofl:

Voila ce que ça donne chez moi : ya plus qu’à remplir

Pas grand chose de ma part à ajouter là-dessus, je crois que c’est plutôt bien compris. Je voulais juste pointer vers un article du blog (qui sera intégré dans pas longtemps à la version payante du site, mais puisqu’il est encore disponible pour le moment, profitons-en) : Lier actions, projets et zones de responsabilités ?
Je me dis que ça peut être éclairant sur l’imbrication dans un outil unique des divers Horizons.

Super @Margott ! Les horizons 3 et 4 (et 5 dans une certaine mesure) bénéficient grandement d’une représentation en vision board, c’est top ! :raised_hands:

2 J'aimes