Gestion de la connaissance : la méthode Zettelkasten

Le sujet a fait surface ici ou là, des questions apparaissent sur l’intérêt des nouvelles méthodes de gestion du savoir, et comme toujours dans ces cas-là, un bel et long article par les autorités du domaine (Zettelkasten.de) vient d’apparaître en ligne. Qu’est-ce que la méthode Zettelkasten et l’organisation de la connaissance en réseau, et pourquoi c’est Le Bien™ ? Lire ici :point_down:

2 J'aimes

Merci Lionel @lkw pour cet article passionnant qui reprend la base de ce que j’avais vu sur YT
Je voudrais mettre ça en place. L’idee c’est de gerer mes connaissance La question que je me pose c’est le choix de l’outil. Fait il mieux utiliser un outil comme Workfowy ou dynalist ou un outil comme Obsidan ou the brain ou même Roam ?
Il y a tellement de choses sur le marché que c’est compliqué de choisir un outil economique, facile d’usage, perenne et évolutif. Qu’en penses tu toi qui semble avoir testé pas mal de trucs ?

Obsidian all the way.

Pourquoi :

  • Workflowy et Dynalist, en leur cœur, sont plutôt des outliners. On peut créer des liens, mais ce n’est pas leur force principale.
  • Roam est le plus puissant, mais il coûte un bras (15$/mois), c’est une app uniquement web. Et honnêtement, je ne peux pas blairer leur attitude ouvertement sectaire (#roamcult).

Obsidian est gratuit en version complète (tu peux payer pour Publish et bientôt une Sync chiffrée), fonctionne avec des fichiers markdown en local (sans trop de surcouches de formatage personnelles) ce qui assure que tu restes en possession de tes données et que tu peux les transposer vers une autre app si tu veux (ou que les développeurs disparaissent). Obsidian est littéralement fait pour de la connaissance en réseau. Le développement est incroyablement actif (une version par semaine en moyenne). C’est une des apps les plus révolutionnaires que j’ai pu utiliser de récente mémoire – et pourtant, le principe est tout bête – mais c’est à ça qu’on reconnaît les idées fortes.

Pour les soutenir, j’ai claqué les 100$ de contribution optionnelle maximum sans une hésitation.

Seul défaut : pas d’app mobile actuellement (mais c’est prévu). Un défaut moindre car comme ce sont des fichiers Markdown en clair, tu peux quand même les ouvrir avec n’importe quelle autre app qui lit le Markdown (IA Writer ou 1Writer). Et les modifier sur place. C’est le grand intérêt d’être en possession de tes données. Si tu veux changer d’outil demain, tu peux. Ce qui assure la pérennité de la chose (modulo les formatages ajoutés par Obsidian, mais le problème existe chez tous les outils ; tu peux t’en tenir au Markdown standard si cela t’inquiète).

1 J'aime

J’ai un peu de mal à « visualiser » le résultat de cette méthode…

C’est principalement pour l’écriture ou également pour les références de manières générales ?

Houlà houlà

A mon avis : ne mélange pas tâches et connaissances (c’est dans le canon de GTD, d’ailleurs). Les tâches vivent dans OmniFocus, les connaissances vivent dans Obsidian. OmniFocus est beaucoup mieux adapté à gérer des tâches, c’est fait pour, Obsidian nécessite tout un tas de réflexions maison pour le faire. À mon avis, ce dont deux systèmes qui n’ont rien à voir (et ils sont scrupuleusement séparés chez moi).

C’est pour absolument tout ce qui est connaissance, que ce soit pro ou perso. Oui, cela facilite l’écriture, mais ce n’est pas le but premier : ça a cet effet car cela catalyse avant tout l’idéation, la rétention et l’assimilation. Mais un codeur peut tout à fait s’en servir pour consigner ce qu’il apprend, découvre, met au point, et les avancées tech de son domaine, par exemple. Tout knowledge worker peut en tirer avantage (et ça change à jamais ta vision du fameux knowledge).

Je remets la chaîne de Nick Milo qui est un bon complément pour parler d’Obsidian et de pensée en réseau.

Aurais-tu un exemple pour une reference générale de ce que cela donne ?

J’ai posté un bout de graphe ici

On peut parler de détails d’implémentation, mais pour les principes généraux les sites et vidéos liés entrent beaucoup plus dans le détail que je ne pourrais le faire. :slight_smile:

Bon, j’ai lu le truc, ça a l’air simple comme ça. J’aime bien l’idée d’avoir tout en texte (même si le fait de lier électroniquement oblige à sortir du .txt pur jus). J’ai un petit projet sur lequel je vais tester le bidule :slight_smile:

Petit PS : « certains disent que c’est aussi addictif que WoW »… j’ai pensé à quelqu’un ici :wink: depuis le temps que je me motive dans la vie à être aussi passionné pour des choses utiles que je l’ai été dans WoW à l’époque, c’est prometteur ! :slight_smile:

2 J'aimes

Bon, on parle de GTD et tout ça, c’est bien sympa, bosser mieux, ouais ouais, mais honnêtement, la question la plus importante de ce forum est immédiatement devenue la suivante :

Horde ou Alliance, Romain ? :grin:

1 J'aime

@lionel dans le meme style qu’obsidian j’ai regardé The brain à nouveau. C’est un outil assez génial mais tres cher. On peut l’acheter en une fois (env. 200 €) ou souscrire par mois (15€) j’ai telecharge la version personnelle qui semble être gratuite.

En revanche il est hyper clair dans son fonctionnement car il utilise une forme de mindmapping

:smiley: J’ai fait les deux mon capitaine ! J’ai commencé Alliance… mais j’ai fini H2 et c’était bcp plus drôle et intéressant :wink:

Sinon, pour rester dans le sujet : on est d’accord qu’il n’y a pas obligation de backlinker chaque note, si ? Je peux imaginer avoir une note qui link sur une autre sans que la seconde ne renvoie à la première, mais mon côté compulsif (aidé d’une certaine logique) ne le supporte pas bien :slight_smile:

1 J'aime

Horde !

J’arrive pas à imaginer le systeme de reference avec cette méthode.

Tu réécris toutes tes references ?

Si j’ai bien compris, c’est différent d’un système de références, dont l’objet est de permettre de classer et retrouver de l’information. Là il s’agit de se mettre en capacité de manipuler l’information pour aboutir à de nouvelles idées, pensées, etc.

2 J'aimes

Sauf que The Brain est en train d’ajouter à toute vitesse les fonctions du Zettelkasten pour répondre à la demande, et que Obsidian réalise le graphe à ta place. Je ne vois pas d’intérêt à utiliser The Brain quand il existe d’un côté Obsidian (pour le knowledge management) et de l’autre Tinderbox (pour la pensée visuelle).

okay
OKAY
Je reste sur ce forum :grin:
(Mais je note l’habileté, en tant que grand gestionnaire, de savoir concilier les deux camps ! :grin:)

Absolument pas, en effet. La grande révolution qu’a apporté Roam c’est les back links, que toutes les apps ont implémenté derrière. Dans une app de ce type (donc Obsidian aussi) tu as un panneau indiquant tous les liens vers cette note, donc dans les faits, tout lien est à double sens. Cela te libère l’esprit pour décider volontairement de lier à quelque chose dans un sens, et d’établir du contexte autour. Mais le back link n’est jamais perdu, et il est réalisé automatiquement. Donc tu peux lier comme tu veux l’esprit tranquille sans t’imposer effectivement de la maintenance supplémentaire.

YEAH

J’arrive pas à imaginer le systeme de reference avec cette méthode.
Tu réécris toutes tes references ?

De quel système de référence parles-tu?

Qu’est ce que c’est WoW ? :wink:

Oui c’est ca. C’est un peu comme le mind mapping. Tu pars d’un sujet et tu cree des liens. En associant tes idees cela fini par cree des chemins differents. C’est un systeme tres puissant de pensée qui decuple les resultats. Luhnman à inventé ça avec des fiches papier. On peut voir son systeme sur YT notamment. Aujourdéhui il y a l’emergence de nouveaux outil. Tony buzan avait posé la premiere pierre avec son logiciel de mindmapping. Mais la les nouveaux outils comme obsidian que m’a fait decouvrir @lkw semble vraiment prometteur. Le seul soucis c’est qu’il faut apprendre à s’en servir… Je ne les trouve pas hyper intuitifs encore… Mais peut etre est ce parceque je le découvre tout juste…

NAN MAIS
Okay, on a trouvé celui qu’on fait sortir :stuck_out_tongue_winking_eye:

Tiens, clique ce lien volontairement réduit. https://shrtm.nu/Ub8J

Et je te confirme qu’Obsidian est au contraire ultra intuitif une fois qu’on l’a pris en main.

1 J'aime

Au sens GTD du terme.