Gestion de la connaissance : la méthode Zettelkasten

Bon va falloir que je me lance, peut-être que je comprendrais mieux par la suite.

Donc si j’ai bien compris, je lis quelque chose :

  • j’écris les passages pour lesquelles je veux tirer des informations.
  • je reviens dessus par la suite pour reformuler les idées avec mes propres mots.

Une fois que vous avez écrit la note, comment faire le lien avec le reste sans se taper à regarder l’ensemble ?

Je fais un peu différemment. Lorsque je lis un truc de manière « active », ça va déclencher de temps à autre une compréhension (le fameux tilt ou « aha moment ») ou une réflexion/idée, c’est cela que je vais noter sur le Zettel avec mes propres mots. En bas du Zettel je mets un lien vers la source si nécessaire (par ex une référence bibliographique). À mesure de la lecture j’ai d’autres idées/compréhension qui viennent, j’en mets une par Zettel que je les relie à d’autres ; j’ai remarqué pour le moment que ça marche surtout quand deux Zettel m’en font « comprendre » un 3e.

Je ne sais pas si ça marcherait pour quelque chose a apprendre par cœur.

1 J'aime

Comment vous gérez la mise à jour de certaines informations ?

Par exemple, j’évolue dans un context juridique, du coup la note que j’écrie à l’instant t peut ne plus être bonne à l’instant y.

Bien sûr une lecture fera que je serais que cette information doit être mise à jour mais on ne peut pas être sûr que je verrais l’ensemble des notes relatives à mettre à jour non ?

Comme @Romain. Pas besoin de faire des passes multiples, le truc fondamental c’est de se forcer à mettre ses propres mots dans le système, quel que soit le résultat par lequel on y arrive. Le but c’est aussi d’inverser la tendance actuelle à tout collecter sans réfléchir ; ce qui va dans le système a une valeur parce qu’on l’a formulé soi-même.

Je trouve du coup que cela rend évidente la phase de lien. Je sais ce que j’ai dans mon système parce que je l’y ai mis consciemment. Et sinon, les apps bien fichues suggèrent des liens quand on commence à taper des mots clés derrière [[ (comme Obsidian), ce qui permet de retrouver une fiche dont on a oublié le titre précis.

Tu ne peux pas mettre une date dans le titre ou le corps de la note signalant la dernière mise à jour ?

Mon interrogation est plus par rapport à la mise à jour de l’ensemble des notes qui pourraient être impactées. Fais tu le lien avec au moins une autre ou toutes les notes qui d’y rapporte ?

On pourrait arguer que le fait que les notes soient liées entre elles faciliterait justement la mise un jour de l’ensemble (puisqu’on « visualise » l’impact général). Mais là, c’est purement conceptuel, je n’ai perso pas assez de pratique pour voir comment faire « en vrai ».

1 J'aime

J’avoue que j’ai du mal à saisir ton problème en fait. :sweat_smile: en ce moment, je construis un bouquin, ce qui veut dire que tout change tout le temps et impacte tout le reste en permanence puisque je « découvre » réellement la chose et ne fais qu’interroger le matériel à ma disposition pour faire naître d’autres idées. Mais si tes fiches sont bel et bien atomiques, et les concepts bien découpés, changer une partie ne pose aucun problème puisque tu changes justement une partie bien définie. Et si elle ne l’est pas - ce qui est appelé à se produire a mesure que raffines et creuses un sujet - tu fonds et refonds tes fiches en permanence en traçant de nouveaux liens de détail et/ou construisant des constellations de liens de niveau supérieur qui donnent une vision d’ensemble de la chose. Et quand quelque chose change, si c’est important, je note la date et la raison pour laquelle j’ai fait ce choix. Le mot-clé est: fluidité.

Je viens de réaliser, en relisant un article sur cette méthode, qu’aucune de mes notes n’a d’ID, alors que c’est apparemment le premier point ! Je comprends bien pour une méthode papier, mais avec Obsidian je ne saisis pas l’intérêt d’avoir un ID pour chaque note (type AAAAMMDDHHmmss ou incrémental). Y’a un truc que je ne vois pas ?

Hou, c’est un débat éternel dans la communauté.
L’idée de l’UID c’est d’être le plus agnostique possible. Mais on peut arguer que le titre de la note suffit pour l’identifier, et Obsidian suit les changements de titre de note et modifie les liens à la volée, ce qui retire l’impératif d’avoir un identifiant qui ne change pas pour éviter de casser les liens.

Si tu veux faire du Zettelkasten « canonique », il les faut. Personnellement, je pense qu’à l’ère de l’informatique, c’est dépassé et on est très nombreux dans la communauté à s’en affranchir.

Comment gères-tu tes tags ?

J’ai vu que souvent la question se pose entre les tags sur l’objet en lui même et les tags sur le sujet.

J’en ai très peu. Les tags par sujet me semblent inutiles parce que les notes de structure / MOCs et leur chaînage gèrent l’aspect thématique des choses. Mes tags correspondent plutôt au statut ou à la nature des notes: à développer, idée, etc.

Merci pour la réponse déculpabilisante :slight_smile: j’aime bien aussi mettre le lien dans le texte lui-même (même si ça fait des fautes d’accord parfois), façon hypertexte.

1 J'aime

Ah, ben pour ça, les alias vont débarquer très très rapidement dans Obsidian (c’est actuellement dans l’insider build), ce qui permet d’attribuer plusieurs noms à la même note, ce qui est juste surpuissant.

Bon j’ai essayé de commencé mais pour le moment c’est pas trop sa.

Première question, à quoi ressemble la structure de vos notes ?

J’en mets une très simple et pas encore vraiment pensée, mais les plus « zettelesques » concernent un sujet de spiritualité que je ne me sens pas d’exposer ici (oui, j’assume pas :wink: ).

qui lie par exemple sur

Je ne sais pas si c’est orthodoxe, pour le moment c’est ce que j’ai compris du fonctionnement du bidule (il me reste les cartes de structuration à appréhender).

1 J'aime

Haha j’adore :+1:

Cela ressemble à ce que j’ai fait, du coup tu ne mets pas de titre vu que c’est le titre de la page j’imagine ?

Et quand tu as des sources ?

Oui c’est ça, comme c’est le titre je ne le répète pas dans la carte.

Quand j’ai des sources je les mets en tout dernier, sous les autres liens et après un – (un peu comme une signature email).

La structure au niveau de l’organisation globale ou sur une note elle-même ?

Les deux :slight_smile:

J’imagine qu’au niveau de l’organisation générale tu utilises des index ? C’est ça les MOC ?